13ème Festival du Film Français d’Helvetie à Bienne

mercredi 6 septembre 2017 par baleenfrancais

Equipe fondatrice du FFFH Charlotte Masini, ,Christian Kellenberger Edna Epelbaum Photo Meyerkangangi.comEquipe fondatrice du FFFH Charlotte Masini, Christian Kellenberger Edna Epelbaum, ©Meyerkangangi.com

Festival du Film Français d’Helvetie du 13 au 17 septembre 2017

Festival Film Français d'Helvetie

PROGRAMME COMPLET FFFH 2017

Pour ceux qui ne le savent pas encore , Bienne , ou Biel en allemand , est la plus grande ville bilingue de Suisse , le point de jonction entre la Suisse germanophone et la Romandie. Elle est aussi connue pour être un des fiefs de l’horlogerie helvète . Mais, chaque mois de septembre depuis 13 ans , Bienne est aussi le siège du Festival du Film Français d’Helvétie par les bons soins de son fondateur Christian Kellenberger, heureux créateur du festival qui a accueilli 14500 visiteurs en 5 jours pour sa précédente édition . Christian Kellenberger, assisté de son homologue germanophone Edna Epelbaum , ont annoncé les réjouissances de cette 13 ème édition : des films , bien sur , des rencontres, des découvertes… Notez : Bâle-Bienne : 1 heure ! ça vaut la peine, voyez vous-mêmes !

Le nouveau souffle du cinéma français anime la 13e édition du Festival du Film Français d’Helvétie

 Du 13 au 17 septembre, le Festival du Film Français d’Helvétie fera vivre le cinéma francophone à Bienne et à Berne. Le FFFH concrétise cette année son projet d’extension en présentant dans la capitale une quinzaine de films issus de la sélection biennoise. Portée dans sa bande-annonce par les comédiens Fiona Gordon et Dominique Abel ( le couple romantico-loufoque de l’OVNI tatinesque Paris Pieds Nus , c’était eux ), la 13e édition présente  60 films en version originale, sous-titrés pour la plupart en allemand. La programmation fera la part belle au cinéma français de la jeune génération. Durant cinq jours, 28 Grandes Premières seront présentées aux festivaliers et le FFFH aura le plaisir de dévoiler la comédie de Jean-Pierre Améris, Je vais mieux, en Première mondiale. Touchant d’authenticité dans La mélodie de Rachid Hami, l’acteur Kad Merad ainsi qu’une trentaine d’autres invités feront le déplacement au FFFH. De nombreux événements en parallèle viennent enrichir la programmation.

 « Le FFFH, c’est loin d’ici ? », demandent Dominique Abel et sa complice Fiona Gordon avant de se lancer dans un périple burlesque pour rejoindre le Festival au plus vite. Cette année encore, la ville de Bienne, fenêtre du canton de Berne sur l’espace francophone, se pare des couleurs du drapeau tricolore durant cinq jours. Arrimé en territoire bilingue, le FFFH est fier de contribuer à la rencontre des deux langues et cultures en faisant voyager les films et leurs talents en territoire germanophone, particulièrement cette année avec l’ouverture de son Antenne en ville de Berne. Le Festival accueillera quelque 30 talents et professionnels de la branche et 14 Podiums de discussion traduits simultanément en allemand sont prévus sur les scènes des cinémas REX à Bienne et cineClub à Berne.

Le cinéma français porté par la nouvelle génération

À l’image du cinéma français contemporain où souffle un esprit nouveau, la programmation de la 13e édition est empreinte de toute la fraîcheur, la richesse et la diversité d’une génération de cinéastes jeunes et audacieux. Ces auteurs qui émergent dans le paysage cinématographique français brillent par leur talent et leur créativité et connaissent un franc succès tant critique que public. Nombre de ces jeunes gens sont nés après 1980, et, précision notable dans l’industrie de l’audiovisuel, les femmes font très bonne figure. 120 battements par minute et jeune femme, tous deux primés à Cannes cette année, ou encore le film de l’actrice Sara Forestier passée derrière la caméra pour réaliser M, en sont des exemples représentatifs. Portés par de jeunes acteurs, mentionnons aussi, programmés au FFFH, les films Au Revoir Là-Haut (Nahuel Pérez Biscayart), Patients (Pablo Pauly) et Marvin (Finnegan Oldfield). Le Festival est heureux de se faire le relais de cette évolution en accueillant les talents Matthieu Lucci (L’Atelier), Hubert Charuel et Swann Arlaud (Petit paysan), ou encore Léonor Serraille, réalisatrice parmi les plus prometteuses de sa génération, et sa jeune femme Laetitia Dosch. On se souvient de la présence à Bienne l’an dernier de Corentin Fila et Kacey Mottet Klein (Quand on a 17 ans) ou encore de Noémie Merlant (le ciel attendra).

Première mondiale de Je vais mieux, la comédie de Jean-Pierre Améris

Aux côtés des films de ces jeunes talents très prometteurs, le Festival ne manquera pas de présenter les œuvres de cinéastes confirmés. À cet égard, les festivaliers pourront découvrir les films des cinéastes Albert Dupontel (Au Revoir Là-Haut), Anne Fontaine (Marvin) ou encore le drame de Robert Guédiguian (la villa). Le réalisateur Jean-Pierre Améris dévoilera au public du FFFH la Première mondiale de sa nouvelle comédie Je vais mieux interprétée par Éric Elmosnino, Ary Abittan et Alice Pol. Des 53 longs-métrages au programme, plus de la moitié sont des Grandes Premières, tels les films Épouse-moi mon pote de Tarek Boudali, espèces menacées de Gilles Bourdos, l’un dans l’autre de Bruno Chiche, Le Petit Spirou de Nicolas Bary, Le sens de la fête de Éric Toledano et Olivier Nakache, Mon garçon de Christian Carion, Sparring de Samuel Jouy, Tout nous sépare de Thierry Klifa, ou encore le film d’animation Zombillénium de Arthur de Pins et Alexis Ducord. Les amateurs de documentaires auront le plaisir de découvrir 12 jours, de Raymond Depardon, véritable maître du genre. La Section Horizon sera emmenée par Faute d’amour de Andreï Zviaguintsev, La Belle et la meute de Kaouther Ben Hania et Vers la lumière de Naomi Kawase. La Section découverte présente des films non distribués dans les salles helvétiques et dévoilera entre autres L’Ascension, comédie de Ludovic Bernard portée par l’acteur Romain Duris, La Confession de Nicolas Boukhrief et Les filles d’Avril du mexicain Michel Franco. Le FFFH, qui a pour objectif de rapprocher les cultures et de séduire à la fois les cinéphiles romands et alémaniques, présentera également des œuvres qui connaîtront prochainement une sortie en Suisse alémanique, notamment le thriller de François Ozon L’Amant double, 7 jours pas plus de Héctor Cabello Reyes, Bonne pomme de Florence Quentin ou encore le documentaire Et les mistrals gagnants, premier film pudique et sensible de Anne-Dauphine Julliand. Les productions et coproductions suisses ont aussi leur place dans la programmation. Le documentaire Révolution silencieuse de la Suissesse Lila Ribi et le thriller hispano-suisse La propera pell seront présentés sous le label Le Clin d’œil au cinéma suisse.

Kad Merad insuffle une douce mélodie à la 13e édition

Le Festival offre des Podiums de discussion en présence de talents du 7e art, un moment privilégié, synonyme de rencontres et d’échanges. La réalisatrice Carine Tardieu accompagnée de Michel Leclerc en sa qualité de coscénariste ouvriront les feux le jeudi 14 septembre en accompagnant le Film d’ouverture Ôtez-moi d’un doute dans lequel François Damiens (à l’affiche de trois films cette année au FFFH), interprète avec beaucoup de tendresse le rôle d’Erwan. Par ailleurs, Fiona Gordon et Dominique Abel seront à Bienne parmi les hôtes de la Soirée d’Ouverture.

Vendredi 15 septembre, durant la Journée Bleue, le réalisateur Laurent Cantet, Palme d’Or à Cannes en 2008 avec son très remarqué entre les murs, présentera L’Atelier en compagnie de Matthieu Lucci qui compose avec justesse le portrait glaçant d’un jeune homme sans désirs. Un second Podium accueillera la réalisatrice Sou Abadi qui dévoilera les coulisses de Cherchez la femme, une comédie inspirée d’événements tragiques de sa vie. L’acteur franco-suisse Bruno Todeschini introduira le film des cinéastes catalan et espagnol Isaki Lacuesta et Isa Campo La propera pell.

La Journée Blanche débutera le samedi 16 septembre avec la traditionnelle Séance du Forum du bilinguisme au cours de laquelle sera remis le Prix du concours « Lorsque les langues se rencontrent ». Les festivaliers les plus matinaux pourront découvrir le court-métrage lauréat en présence de son réalisateur, avant de rencontrer la documentariste Lila Ribi. Les Podiums de discussion s’enchaîneront avec la venue à Bienne du réalisateur Rachid Hami et de l’acteur Kad Merad pour La mélodie, qui a été présenté hors compétition à la Mostra de Venise, puis celle de la réalisatrice Léonor Serraille et sa comédienne Laetitia Dosch qui porte jeune femme avec une énergie rare. En accompagnant son dernier-né Je vais mieux, l’attachant Jean-Pierre Améris reviendra au FFFH pour la quatrième fois.

Dimanche 17 septembre, le premier Podium de la Journée Rouge accueillera Blandine Lenoir. Dans Aurore, la réalisatrice met en scène une Agnès Jaoui très sensuelle qui entre en résistance contre la société. L’étoile montante du cinéma français Sara Forestier présentera ensuite au public biennois le drame M dont elle a écrit le scénario et en joue le rôle principal féminin aux côtés de Redouanne Harjane, humoriste et pensionnaire du Jamel Comedy Club. Pour clore de la plus belle des manières les Podiums de la 13e édition, le FFFH recevra l’équipe de Petit paysan, découvert à Cannes, encensé par la presse et récemment primé à Angoulême. Le réalisateur Hubert Charuel et son acteur principal Swann Arlaud seront les derniers invités du week- end à fouler la scène du REX.

L’Antenne du FFFH en ville de Berne

Du 15 au 17 septembre, l’Antenne du Festival dans la capitale helvétique propose une quinzaine de projections ainsi que six événements au cinéma cineClub. Six films seront montrés en Grande Première parmi lesquels Gauguin du réalisateur Édouard Deluc qui met en scène Vincent Cassel dans le rôle du célèbre peintre, jeune femme de Léonor Serraille, ou encore Knock de Lorraine Lévy avec Omar Sy dans la peau du fameux docteur. Plein de fraîcheur, Aurore, qui sera présenté par la réalisatrice Blandine Lenoir, et Cherchez la femme, de Sou Abadi, raviront les amateurs de comédies. Le public bernois pourra également découvrir Je vais mieux en Première mondiale. Quant au film qui a fait sensation à Cannes, 120 battements par minute de Robin Campillo, il sera dévoilé en Première suisse alémanique.

Les courts-métrages en compétition, dont l’un sera récompensé par le Jury composé cette année de plusieurs personnalités bernoises, feront partie de la programmation au cineClub. L’Antenne du FFFH, qui se veut un espace d’échange et de dialogue, prévoit plusieurs rencontres durant le week-end. Ainsi, la réalisatrice Lila Ribi présentera son documentaire Révolution silencieuse qui a connu un très beau succès auprès du public romand avec près de 20’000 entrées en salles, lors d’une discussion en présence du Maire de la Ville. Guillaume Hoarau, le footballeur français qui évolue dans l’équipe des Young Boys, Ambassadeur du FFFH dans la capitale, présentera dimanche soir Patients, film plein d’espoir du slameur français Grand Corps Malade, coréalisé avec Mehdi Idir. Le « choix » de Guillaume Hoarau viendra clore les projections à Berne.

Les Courts du FFFH en compétition

La Section découverte présentera une séance de cinq courts-métrages en compétition. En 2017, les sociétés de production francophones ont adressé plus de 320 films répondant aux critères de sélection du Festival. Les Courts du FFFH seront visionnés par un Jury professionnel composé de la journaliste Regula Fuchs, rédactrice au quotidien Der Bund et responsable de la rubrique Culture et société pour Der kleine Bund, le cinéaste et producteur Res Balzli, le critique de films Philippe Congiusti, également animateur et producteur à la Radio Télévision Suisse, et l’acteur suisse alémanique Reto Stalder. Le Jury est présidé par le comédien Patrick Lapp qui se rend au FFFH pour la troisième fois. Le court-métrage lauréat se verra attribuer le Prix découverte Bonhôte d’une valeur de CHF 3’000.-.

Les événements parallèles de la 13e édition

Plusieurs événements complètent le programme. Les deux projections offertes aux cinéphiles à Bienne et à Berne le dimanche 3 septembre ont rencontré un vif succès. Les 450 places offertes par le FFFH et son partenaire Bijou les Boutiques ont trouvé preneur. Le traditionnel Festival des Aînés, organisé en collaboration avec cinedolcevita, se déroule le mardi 5 septembre et présente aux cinéphiles romands et germanophones Ava de la très prometteuse réalisatrice Léa Mysius. Sous l’appellation « Émotions grand écran », les Ateliers du Club Junior FFFH, organisés le samedi 9 septembre en partenariat avec La Lanterne Magique, offriront aux enfants la possibilité de s’initier au jeu d’acteur tout en créant divers états émotionnels devant la caméra et en apprenant à les identifier. Durant le Festival, le Canton de Berne s’associe au FFFH pour organiser à Bienne une séance d’information CinéCivic. Dans l’optique de sensibiliser les jeunes à faire usage de leurs droits civiques, un concours récompense des affiches ou des films réalisés par des jeunes. CinéCivic, Le futur entre tes mains aura lieu le vendredi 15 septembre à 16h15 à La Werkstadt à Bienne.

 LES SECTIONS

  • Section FFFH :  Films français/francophones en langue française (longs)
  • Section Clin d’œil  :  Films suisses ou coproductions suisses (courts et longs-métrages)
  • Section découverte  : Films non distribués en Suisse (longs), films francophones en compétition (courts)
  • Section Horizon  : Films français ou coproductions avec la France, en version originale non française (longs)
  • VitaLabel  : Programme d’aide aux sous-titrages en direct en allemand, souhait de Vital Epelbaum

LES ÉVÉNEMENTS

Antenne en ville de Berne : 22 films sous-titrés en allemand et issus de la sélection biennoise présentés à Berne. 15-17.9.

Ateliers du Club Junior Ateliers «Émotions grand écran» pour les enfants de 6 à 12 ans, La Maison du peuple. 9.9.

CinéCivic  Séance d’information CinéCivic, «Le futur entre tes mains», La Werkstadt. 15.9.

Compétition FFFH Courts-métrages francophones en présence de 5 invités et des cinq membres du Jury. 16.9.

Compétition Forum «Lorsque les langues se rencontrent». Projection du court-métrage lauréat. 16.9.

Festival des Aînés Accueil des seniors pour une Séance Spéciale à l’APOLLO. Ava de Léa Mysius. Mardi 5.9.

Festival des Scolaires  Projections de films et/ou ateliers destinés aux écoles. 4-15.9.

Film d’ouverture Otez-moi d’un doute  Avant-première précédée d’une cérémonie en musique. 14.9.

Film de clôture   Bilan Journée des Enfants, Jury des Jeunes, film en Avant-première sans Podium. 17.9.

Journée du Cinéma  450 places offertes par le FFFH à l’occasion de cette journée dédiée au 7e art. 3.9.

Journée des Enfants  Trois projections gratuites pour les enfants. En soutien à la Fondation Théodora. 13.9.

Jury des Jeunes  Jury composé de cinq membres (15-25 ans) chargés de primer un film de la sélection du FFFH.

Les Nuits du FFFH  Les séances nocturnes se poursuivent au Duo Club. 15+16.9.

Podiums   Discussion sur la scène du REX avec l’équipe du film. 14 Podiums.

Préouverture Projection publique d’un film en Avant-première. Coexister de Fabrice Éboué. 13.9.

Prix Prix du Forum du bilinguisme d’une valeur de CHF 2’000.-.

Prix découverte Bonhôte d’une valeur de CHF 3’000.-.

Soirée d’Ouverture Cocktail dînatoire bleu blanc rouge au Duo Club. Sur invitation. 14.9.

LES LIEUX À BIENNE

APOLLO Salle de cinéma de 382 places. Programme en continu.

Chez Rüfi    Le Bistrot du Festival. Snacks et boissons.

Duo Club  Soirée d’Ouverture + Les Nuits du FFFH : vendredi et samedi dès 23h30.

Gelatomania Café du Festival. Snacks, glaces et boissons.

Hôtel Mercure Plaza  Salons d’interviews, salons privatifs.

L’Arcade Café-restaurant convivial juché au-dessus de la Suze.

L’Enfantaisie Crèche-garderie du Festival.

NEXT  Avant-boîte du FFFH. Cocktails colorés servis jusque tard dans la nuit.

Odéon  Café du Festival.

Place Centrale Lieu d’information, programme géant sous forme de cube. Place de la Gare Lieu d’information, programme géant sous forme de cube. Place Guisan Lieu d’information, programme géant sous forme de cube.

Bureau du FFFH Retrait des accréditations média ainsi que des badges Cinéphile, Quai du bas 92, Bienne

REX 1  Salle de cinéma de 379 places ; lieu privilégié des Podiums.

REX 2  Salle de cinéma de 118 places ; pour les films plus intimistes. Ristorante Italia               Restaurant italien à deux pas du FFFH.

RotondeBrasserie du Festival. Assiettes Privilège jusqu’à 23h00.

XpertColor Coiffure  Salon de coiffure du FFFH. Studio FFFH.

LES LIEUX À BERNE

cineClub Salle de cinéma de 330 places. Du vendredi au dimanche.

Locanda Tre Fratelli  Restaurant élégant, ouvert tous les jours pendant le Festival.

LA BILLETTERIE

La billetterie en ligne du Festival, dès 11h00 le mercredi 6 septembre : www.fffh.ch

À Bienne : Billets en vente au cinéma REX (Quai du Bas 92) de 11h00 à 21h00 chaque jour dès le mercredi 6 septembre. Dès le mercredi 13 septembre, ouverture à 10h00.

À Berne : Billets en vente au cinéma cineMovie (Seilerstrasse 4) de 11h30 à 20h00 chaque jour dès le mercredi 6 septembre. Billets également disponibles dans les cinémas Quinnie, ouverts 30 minutes avant le début de chaque projection.

FFFH 2017 PLUS DE 30 INVITÉS ATTENDUS À BIENNE ET BERNE

La 13e édition du FFFH accueillera de nombreux invités lors des traditionnels Podiums de discussion sur la scène du cinéma REX. La réalisatrice Carine Tardieu et son coscénariste Michel Leclerc ouvriront les feux le jeudi 14 septembre en accompagnant le Film d’ouverture Ôtez-moi d’un doute. Le réalisateur Laurent Cantet, Palme d’Or à Cannes en 2008 avec son très remarqué entre les murs, présentera L’Atelier en compagnie de l’acteur Matthieu Lucci. Sou Abadi dévoilera les coulisses de son film Cherchez la femme, une comédie inspirée d’événements tragiques de sa vie. Le FFFH aura également le plaisir de recevoir le réalisateur Rachid Hami accompagné de Kad Merad pour dévoiler La mélodie, récemment montré hors compétition à la Mostra de Venise. Léonor Serraille et sa comédienne Laetitia Dosch qui porte jeune femme avec une énergie rare, feront aussi le déplacement au Festival, ainsi que la réalisatrice Blandine Lenoir qui dévoilera le film Aurore, mettant en scène une Agnès Jaoui très sensuelle. L’étoile montante du cinéma français Sara Forestier présentera ensuite au public biennois le drame M dont elle joue le rôle principal féminin aux côtés de Redouanne Harjane, humoriste et pensionnaire du Jamel Comedy Club. Pour clore de la plus belle des manières les Podiums de la 13e édition, le FFFH recevra l’équipe de Petit paysan, découvert à Cannes, encensé par la presse, et récemment primé à Angoulême. Le réalisateur Hubert Charuel et son acteur principal Swann Arlaud seront les derniers invités du week-end à fouler la scène du cinéma REX.

LE FFFH SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

twitter.com/fffh_
instagram.com/fffh.ch
youtube.com/FFFHBielBienne
facebook.com/festivaldufilmfrançaisdhelvetie

Festival du Film Français d’Helvétie
Quai du bas 92
CH-2502 Bienne
T +41 (0)32 322 08 22
F +41 (0)32 322 08 46
info@fffh.ch
www.fffh.ch

Remonter