Augusta Raurica Fête romaine fin

dimanche 27 août 2017 par baleenfrancais

Römerfest Augusta Raurica 2017 Photo VBRömerfest Augusta Raurica 2017 Danza Antica ©VB

Römerfest Augusta Raurica 2017 : un monde fou sous un soleil de plomb

Römerfest Augusta Raurica 2017 Photo VBRömerfest Augusta raurica 2017 ©VB

Faisait-il aussi chaud en 1992 , année de la creation de la Römerfest d’Augusta Raurica ? En tout cas , 10 000 amateurs de joutes romaines se sont pressés pour cette première édition , tandis que le site archéologique  reçoit aujourd’hui entre 20 000 et 25 000 personnes par an. Samedi et dimanche, il a fallu s’armer d’ombrelles et de bouteilles d’eau , les pompiers y sont même allés d’un arrosage ciblé pour rafraîchir les enfants , aux anges. A Augusta Raurica , la plus ancienne ville romaine dans la vallée du Rhin,  à part la température , tout est sous contrôle même s’il s’agit de la plus grande fête romaine de Suisse grâce au travail d’un millier de participants en costume d’époque dont une grande partie sont recrutés pour l’occasion. Comme la fête se déroule sur 2 journées , les Highlights sont indiqués par thème et par secteur  selon les horaires à l’entrée du site , difficile ne ne pas y trouver son bonheur ! Combats de gladiateurs , danses romaines et orientales, près de 200  stands présentant des objets artisanaux et leurs ateliers didactiques , défilés de mode, joutes de cavaliers… Tout pour enthousiasmer un public plutôt familial enchanté de se projeter 2000 ans en arrière au hasard des balades entre les stands des tisserands , mosaïstes , fondeurs , souffleurs de verre, tailleurs d’objets en os, astronomes , médecins, potiers ou autres vendeurs d’étoffes … une armée d’artisans et de commerçants qui nous rappelle qu’il a fallu autrefois satisfaire  les besoins d’une population d’environ 20 000 habitants aux temps de la splendeur de la cité romaine , au premier siècle après JC .

Amphithéâtre Römerfest Augusta Raurica 2017 Photo VBAmphithéâtre Römerfest Augusta Raurica 2017 ©VB

Quelques haltes au hasard de la promenade :

Evidemment , l’un des spectacles les plus édifiants :  la bande des costauds  gladiateurs de l’ école allemande  » Amor Mortis « , Murmillo, Secutor, Retiarius, Thraex, Hoplomachus et Provocator, à l’entraînement ont passionné le public . Plus de calme et de douceur avec les danseuses du groupe italien  » Danza Antica «  qui , à leurs représentations ont ajouté des ateliers de danse pour les enfants . Pas de danse sans musique . C’est au son du Cornu de Pompeï qu’ont été présentées les danseuses ; l’instrument originel , aussi appelé Buccin a été retrouvé intact dans une caserne de gladiateurs de Pompeï après l’éruption du Vesuve en 79 ap JC . En forme de G , il comporte une hampe diamétrale servant à la fois à rigidifier l’instrument et à le porter. Sa sonorité est proche de celle du cor de chasse contemporain. Les légionnaires , harnachés comme il se doit de haut en bas , ont transpiré  sans broncher encore bien plus que leurs spectateurs qui les ont  accompagnés solidairement au long de leur longue marche à travers le site. Michael Theren a présenté le  groupe allemand constitué de 4 membres de la cavalerie romaine, Ala Prima Thracum Victrix, effectuant une démonstration  d’entraînement au combat sur des chevaux de Camargue .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Römerfest Augusta Raurica 2017 Photo BRömerfest Augusta Raurica 2017 ©VB

Les Infondus souffleurs de verre à l’antique made in France

 Römerfest Augusta Raurica 2017 Les Infondus Photo VBRömerfest Augusta Raurica 2017 Les Infondus François Dubois ©VB

Même pas chaud !!

Pourtant , travailler près d’un four dont la température voyage entre 1150 et 500° pourrait être une punition venue directement de l’enfer si Chloé Grevaz et François Dubois ne partageaient pas la même passion depuis 13 ans: souffler le verre . Ils sont invités pour la première fois aux fêtes romaines  d’Augusta Raurica – ils avaient posé leur candidature il y a déjà  3 ans –  . C’est après 3 ans de formation professionnelle et 8 ans de travail en manufacture qu’ils se lancent pleinement dans leurs projets personnels (François a obtenu en 2011 le titre de Meilleur Ouvrier de France). C’est le croisement du  travail de souffleur avec le monde archéologique qui les interesse depuis toujours , ils interviennent d’ailleurs indifféremment  lors de démonstrations dans le cadre de journées consacrées à l’archéologie ou de salons de métiers d’art. De fait , ils peuvent appliquer des gestes et  des techniques oubliés anciens pour élaborer des reproductions de pièces antiques mises à jour lors de découvertes archéologiques comme recemment à Meisenthal , Centre International d’Art Verrier,

Comment vient le verre ? Pour nous éclairer sur son métier , François cite Pline l’Ancien , ancêtre encyclopédique connu de tous les lycéens : L’origine de la fabrication du verre serait le fruit du hasard. Des marchands , faisant escale sur les côtes vénitiennes, auraient utilisé des pains de nitre de leur cargaison pour chauffer leur marmite.. Ce composant entrant dans la fabrication du verre se mêla alors au sable formant un liquide inconnu et  » ce fut là l’origine du verre  » CQFD

Membres actifs de l’AFAV (Association Française de l’Archéologie du Verre), Chloé Grevaz et François Dubois travaillent en lien avec de nombreux chercheurs, archéologues ou maîtres verriers sur les us et coutumes des artisans d’autrefois.

 Römerfest Augusta Raurica 2017 Les Infondus Les Infondus Chloé Photo VBRömerfest Augusta Raurica 2017 Les Infondus Les Infondus Chloé Grevaz  ©VB

Les Infondus sont des artistes itinérants : voir leur agenda 

Bettina Vipsania Winckler: existe-t-il une autre bibliothécaire scientifique sommelière ?

Encore une passionnée ! à croire que l’enthousiasme est le critère de choix de recrutement des exposants à Augusta Raurica . Mais pas seulement ! Ainsi Bettina Winckler , italo-allemande tout sourire , aux manettes de son stand empli de petites fioles précieuses et autres herbes blotties dans de minuscules tiroirs à secrets , raconte-elle son original parcours , de l’université d’Heidelberg où elle a oeuvré en qualité de bibliothécaire scientifique à sa passion du vin partagée avec son époux qui les a amené tous deux à être honorés de plusieurs gratifications aux titres évocateurs de St Emilion ou grands vins de Bourgogne. Pour l’heure , Bettina interesse son public attentif aux décoctions qui étaient utilisées au temps des romains pour traîter toutes sortes d’indispositions plus ou moins pathologiques . Les plantes et la médecine ont toujours fait bon ménage , nous le savons depuis qu’Hippocrate en jeta lui-même les bases , environ 4 siècles avant JC tout de même.

Hyppocrate mentionnait plus de 400 remèdes simples à base de plantes. Il établissait une relation entre la forme ou la couleur de la plante, et la maladie qu’elle pouvait guérir (par exemple: le grenadier dont les fruits et les fleurs guérissaient les hémorragies). Son oeuvre sera élargie plus tard par Dioscoride (I siècle de notre ère) traduit en latin sous le nom de «  De Materia Medica « , docte explication donnée par Bettina , à l’abri du soleil sous sa tente surmontée de  l’enseigne Pharmacopolia. Contemporain de Dioscoride à Rome, Pline l’Ancien réunissait ses connaissances en botanique médicale dans plusieurs volumes d’  » Histoire Naturelle « . Il s’attarde longuement sur les pouvoirs et l’efficacité des épices et autres plantes pour soigner à peu près toutes les maladies connues à son époque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’atelier de mosaïques du Musée Vallon

L’atelier du Musée de la mosaïque de Vallon est présent à Augusta Raurica depuis 3 années consécutives et invite la jeunesse à reproduire des travaux de mosaÏque à la manière antique . La construction d’un musée à Vallon ( canton de Neuchâtel ) a été réalisée autour des mosaïques de la « chasse » et de « Bacchus et Ariane ». Le bâtiment est donc situé sur les lieux mêmes où se trouvait l’établissement gallo-romain de Vallon. En plus des deux mosaïques qui sont la raison d’être du Musée, de la restitution d’une arcade grandeur nature du portique peint et de la maquette de cette vaste et belle demeure de campagne (1:50e), le visiteur peut voir (ou revoir) un choix d’objets issus des fouilles du site et regroupés par thèmes. Exposition temporaire jusqu’au 25 février 2018 :  » C’est du propre «  Hygiène et cosmétique à l’époque romaine, un aperçu de la vie quotidienne d’il y a 2000 ans.

Le Musée romain d’Augst est un musée archéologique en plein air . Augusta Raurica – ainsi nommée depuis 20 apr JC sous le règne de l’empereur Auguste – se compose de 3 sections :sur les rives du Rhin  le quartier commerçant et artisanal ; en terrasse , le quartier résidentiel , politique et religieux ; le camp militaire sur la colline.  C’est au XIXème siècle que la cité antique est progressivement mise à jour par la Société Historique et archéologique de Bâle grâce à laquelle on admire aujourd’hui , le Forum , le Théâtre, le Temple, l’amphithéâtre, les Thermes …en tout une vingtaine de bâtiments .

AUGUSTA RAURICA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Remonter