Bâle Bar l’Unique House of Rock

mardi 31 janvier 2017 par baleenfrancais

Bar l'Unique photo VBBar l'Unique photo VB

L’Unique à Bâle House of Rock : un bar …unique !

Bar l'Unique hendrix ©VBBar l’Unique hendrix ©VB

Comme je m’approche en me disant , ça a vraiment l’air sympa , je rentre et là ,  je tombe nez à nez avec la photo de l’idole de ma jeunesse – hier ou avant-hier , je ne sais plus-  Jimi Hendrix , bagousé comme il se doit et aureolé d’un nuage illicite . Entrons !

Que fait-on au Bar l’Unique ? On boit un verre  , on mange , on vient aussi pour les concerts ou bien on visite le mini-musée du rock car si  vous avez de la chance , Evelyne ou Coco  vous ouvriront les portes du paradis  pour  vous laisser découvrir le trésor personnel de l’Unique : en ce moment , une exposition consacrée à John Lennon et Yoko Ono . Dans une grande pièce dont les murs sont tapissés de dessins plutôt érotiques – la gamme BagOne dont l’écrin grandeur nature est accroché au mur et d’objets originaux comme cet immense livre de photos représentant les chantres de la liberté sexuelle et de la paix dans le monde , plus loin cette sculpture en fil de fer  ou ces Beatles en bronze plus vrais que nature. On pourrait rester rêvasser là longtemps vautrés dans de très jolis canapés motif zèbre , mais il y a tant de sujets qui méritent attention , il faut quitter ce premier étage sacré .

Le mur graffité : on aimerait bien se transformer en passe-muraille pour s’inviter dans la vie de ces rock-stars qu’on joue à reconnaître au passage

In Rock we trust ! Rencontre avec Evelyne Meyer au Bar l’Unique

VB : bonjour Evelyne . Avant d’entrer dans l’histoire du Bar l’Unique , racontes  pourquoi ce nom français a été choisi ?

EM : quand Andy Ibach a repris le local de la Gerbergasse alors qu’il n’était encore qu’un magasin de guitares , il fallait trouver un nom qui justifie le genre du bar qu’il voulait créér à Bâle , quelque chose qui n’existait pas encore , un lieu de rencontre  original consacré au Rock , sa passion, le mot unique a été élu car il claque plus que sa traduction allemande ( die einzige Bar , bof !). Andy avait attrapé le virus du Rock à 11 ans en allant à un concert de Uriah Heep , depuis la passion ne l’a pas lâché , il est parti dès l’âge de 21 ans retrouver les racines du Rock aux Etats-Unis.. C’est au cours de ce voyage qu’est née l’idée de créer un restaurant de style américain à Bâle , ce qui n’existait pas.

beatles-par-sebastian-krueger©VBbeatles-par-sebastian-krueger©VB

VB : lorsqu’on entre au Bar l’Unique , le regard se porte aussitôt sur les photos et les objets qui occupent tout l’espace. On pense au Hard Rock café qui joue un peu sur le même registre .

EM : non , cela n’a rien à voir car le Bar l’Unique ne fait pas partie d’une chaîne et tout ce qui s’y trouve est unique . Les oeuvres – photos , sculptures , tableaux… – sont des oeuvres originales sélectionnées par Andy et la plupart sont en vente. Il s’interesse autant aux musiciens qu’aux artistes liés au monde du Rock n’Roll , du coup , il a crée au fil des années une  somme d’oeuvres  dont seulement une partie est visible ici . Andy a développé des relations durables avec des collectionneurs comme Neal Glaser qui , aux Etats -Unis a fondé la maison  Celebrity Art , où les lithos et peintures de  Ringo Starr  ou Paul Mac Cartney sont exposées . La réserve de l’Unique abrite aussi des toiles de Bob Dylan, des sérigraphies de Jimi Hendrix , des portraits des Stones par Ron Wood ( Génial ! ) . Dans la grande salle trônent les portraits de groupe des Beatles ou des Stones ou par Sebastian Kruger . La collection de l’Unique est une des plus grandes d’Europe.

VB : est-ce que des stars du rock comme Alice Cooper ou Iggy Pop passant par Bâle ont fait un passage par le  Bar l’Unique?

Evelyne-Coco Bar l'Unique ©VBEvelyne-Coco Bar l’Unique ©VB

EM: non , c’est un peu compliqué , nous sommes en plein centre-ville et les concerts sont plutôt ex-centrés ; les rocks-stars comme Iggy Pop sont en général en pleine tournée et leurs managers ne prévoient pas malheureusement de halte chez nous , mais nous y travaillons . Pour les concerts , nous sommes en partenariat avec la Konzertfabrik à Pratteln  qui a reçu Alice Cooper mais les directives étaient drastiques , impossible de faire déplacer la star .

VB : parlons du fameux mur tagé , une somme de graffitis rassemblant les légendes du Rock , Keith Richard en tête .

EM : nous avons failli perdre notre fresque murale . Entre 2008 et 2009 , le Street-artiste Marc Bellé alias Art -4000.ch a commencé l’entreprise pour recouvrir le vilain mur gris qui faisait face au Bar. En 2015 , brutalement , il n’a plus été question de ce graffitis – injonction de Thomas Lutz adjoint aux monuments cantonnaux de la ville de Bâle- Il a fallu lutter pour le garder et finalement , nous avons obtenu l’autorisation d’étendre la fresque entre des frontières topographiques précises.

VB : ouf ! on a eu chaud donc ! Retournons à l’intèrieur du Bar l’Unique . Quelles spécialités y trouve-t-on ?

EM : ici , tu peux gouter le Whisky  Duke  hommage à John Wayne par son fils Ethan , exclusivité L’Unique;  tu peux te régaler de délicieux hamburgers mais pas seulement bien sur ; tu peux t’offrir les bijoux de King Baby , artiste de Malibu ,; si tu restes le soir , regardes le programme , il y a souvent des concerts ( nda : autorisation 22h , tu es en Suisse et tu as des voisins )

VB : merci Evelyne ; à tout bientôt!

Art-4000-ch Marc Belle ©VBArt-4000-ch Marc Belle ©VB

Evelyne Meyer assure que la clientèle de l’Unique se balade allègrement entre 25 et 60 ans !

Si l’atmosphère Rock du Bar l’Unique vous manque , rien ne vous empêche de faire un saut à Zermatt où une partie de a collection de l?Unique est installée cet hiver à l‘Hôtel Unique  Post. Si vous avez la patience , attendez encore le mois de mars pour pister le Foodtruck installé au Landestelle ( direction port côté Petit Bâle )  .

BAR L’UNIQUE BASEL

Remonter
%d blogueurs aiment cette page :