LEA LUND et ERIK K Une exposition photo à Arles

dimanche 10 juillet 2016 par baleenfrancais

Lea et Erik Galerie Pygmaphore Arles Photo VB

Lea Lund & Erik K Nomades  galerie Pygmaphore 4 au 16 juillet 2016 Arles

Lea Lund et Erik Allemagne ©VB ParisLea Lund & Erik Allemagne ©VB Paris

Cet été , les inséparables nomades ont posé leurs valises à Arles , rendez-vous obligatoire de tous les amoureux de la photo , mais  l’étape est provisoire comme il se doit . Ami casanier , passe ton chemin car ces classieux  gens du voyage  tout droit sortis d’un conte à la Fitzgerald ont décidé de nous transporter , loin et haut – ami sujet au vertige , prends sur toi ! (Voir ci-dessus Duisburg) – Cinq années que Lea et Erik sillonnent les cités du monde en quête de la correspondance parfaite , l’architecture du lieu élu se pliant docilement aux injonctions du couple , en symbiose totale , l’oeil se partage le repérage .

Galerie Pygmaphore Arles Photo VBGalerie Pygmaphore Arles Photo VB

Il vient à l’esprit un vibrant hommage rendu aux villes traversées , une humanité rendue à des places abandonnées aux mauvaises herbes , à la rouille ou au béton ( Nanterre Tours Aillaud ) , d’autres en gestation (Philarmonie de Paris, Fondation Luma Arles ) . Bruxelles ma belle ( louangée par Dick Annegarn  en son temps) magnifiée par la photographe et son modèle devant l’Atomnium, New-York et le pont de Brooklyn traversé au pas de course avec style dans la lumière déclinante , les ports de Hambourg ou Düsseldorf, le Dom de Köln , le mémorial juif de Berlin …Partout l’on fait halte en douceur, parfois même on s’envole tel Erik dans la peau d’une Mary Poppins prise en flagrant délit de lévitation , d’autres fois on prend la pose à l’unisson des palmiers de Seville .

L’exposition Nomades de la galerie Pygmaphore à Arles , donne la possibilité d’un voyage mobile ludique , léger comme les volutes d’air portées par l’instinct de liberté des amoureux complices , Erik & Lea  , artistes non conformes et peu embarrassés par les contraintes imposées par la gravité terrestre.

 Ce fut  une belle occasion pour moi et tous ceux qui passent par Arles cet été , de retrouver Lea  Lund et Erik K , les élégants , après les avoir croisé lors de l’exposition Didier Paquignon à la Fondation Fernet-Branca de Saint-Louis , puis à Paris à l’occasion de l’accrochage à la Galerie Anne Just Jaeckin , puis les avoir loupés à Bâle pour la Art , mais nous étions très nombreux – environ 95000 – pas facile de retrouver les amis ! –

Tout le monde le sait , Arles est un paradis pour les photographes et leurs aficionados où Lea Lund & Erik K s’ancrent chaque année à présent et nous avons toutes les chances de les y retrouver . Nous y croiserons peut-être Maya Hoffman , dont les amis bâlois amoureux de l’art ne peuvent ignorer la passion artistique . Depuis des années, Maya Hoffmann est  mécène du festival de photo d’Arles . La Medicis locale ( très belle expression employée par Luc Debraine pour l’Hebdo ) a recemment marqué les esprits lors de l’expansion spectaculaire du Kunstmuseum de Bâle ( CHF 50 millions pour ce magnifique écrin ) ; patientons encore deux petites années pour voir sortir de terre le Campus Luma d’Arles , un complexe  initié par Maya Hoffmann dédié à l’art et ses enseignements érigé par Frank Gehry  .

Lea Lund et Erik K Pygmaphore Arles © VBLea Lund et Erik K Pygmaphore Arles © VB

Exposition Arles – Voies Off 2016 – Galerie Pygmaphore

Lea Lund & Erik K NOMADES du 4 au 16 juillet 2016

Vernissage mardi 5 juillet dès 18h

Galerie Pygmaphore

59 rue du 4 septembre – angle rue Perriat

Ouvert tous les jours 10h-13h / 16h-20h

Tel :+33 6 89 33 56 87

 Lea Lund & Erik K

Née en 1960 à Lausanne, diplômée de l’ECAL, vit et travaille depuis 1990 entre Lausanne et Paris. Elle consacre une part importante de son temps à la photographie, s’intéressant particulièrement aux portraits et à l’architecture. Sa créativité est toujours intimement liée à sa vie. La rencontre avec Erik K en juillet 2011, est à l’origine d’une oeuvre photographique obsessionnelle dont il est le seul sujet.

Né en 1970 en RDC, Erik K vit en Suisse depuis 1998. Son allure élégante fait entière partie de sa personnalité. Très tôt, il dessine son style, dont le chapeau unique duquel il ne se sépare jamais. Sa rencontre avec Lea Lund le conduit à découvrir une passion pour la gravure, à laquelle il consacre une grande partie de son temps.

La grande histoire de Lea Lund & Erik K tient en quelques lignes : le 28 juillet 2011, collision, au hasard d’une rue, entre Lea Lund & Erik K. Il en découle une série de photographies nées sous le signe de l’amour, de la curiosité, du voyage, de l’intérêt pour l’architecture, et dont Erik K est l’unique sujet. Mais cela ne s’arrête pas là, leur œuvre est aussi une recherche identitaire inlassable et sans fin que le couple perpétue au travers d’une démarche artistique originale et unique. Pygmaphore vous convie à une exposition de ces photographies recouvrant cinq années du travail de ces deux artistes nomades dont le terrain de jeu est la photographie, et le territoire, l’amour.

La Galerie Pygmaphore propose de mettre l’art à la portée de toutes les bourses. Vous pourrez acquerir  des tirages en édition limitée d’œuvres photographiques ou de peintures permettant d’avoir un prix d’achat plus faible que pour une œuvre unique. Pygmaphore présente le travail de photographes d’art et de reportage.Chaque œuvre est accompagnée d’un certificat d’authenticité.

Bâle en Français Lea & Erik K Association d’artistes élégants 

Actuphotos Lea Lund & Erik K

Galerie Anne & Just Jaeckin Lea Lund & Erik K

Irkmagazine Vimeo

L’oeil de la photographie Lea Lund Histoire d’un coup de foudre

Lea Lund site officiel

Rencontre d’Arles

Remonter