Markus Mufler directeur du Festival Stimmen de Lörrach

mardi 5 juillet 2016 par baleenfrancais

Markus Mufler photo Juri Junkov

Rencontre avec Markus Mufler directeur des Stimmen de Lörrach

Depuis sa creation en 1994 , le Festival des Stimmen  amène entre 30000 et 35000 amateurs chaque année . Son concept unique, qui rassemble le public en divers lieux allant de la place du Marché de Lörrach, du parc Rosenfelds ou du centre culturel Burghof avec des incursions jusqu’en Suisse et en France voisines , séduit immanquablement les visiteurs. Rock , pop , jazz, Bossa Nova…impossible de ne pas trouver son bonheur!

Pour la 23ème édition du Stimmen Markus Mufler, directeur du Festival Stimmen,  a  de nouveau distillé les concerts côtö allemand et chez les voisins français et suisses , certains pour la première fois comme la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis dans le cadre de Stimmen on Tour. Le jeune pianiste  jazzy britannique Jamie Cullum , à coup sur l’héritier de Jerry Lee Lewis si l’on en juge par l’agitation survoltée du gars , et que les fidèles de Stimmen  ont déja applaudi  en 2011 , ouvrira la série de concerts de Marktplatz  du 20 au 24 juillet 2016 .

Stimmen 2015 Status Quo©VBStimmen 2015 Status Quo©VB

Le fil d’Ariane des Stimmen : l’ouverture

Markus Mufler , le patron du festival des Stimmen a l’esprit large et un goût sur . Sous son égide depuis 2011 se sont déja déplacés aux Stimmen Bobby Mc Ferrin, Bob Geldorf, Mark Knopler , Nneka et bien d’autres : tous les styles musicaux sont les bienvenus  à l’unique condition d’en confirmer la qualité ; le festival se distribue aussi  bien chez les voisins suisses que français avec une volonté d’accentuer les partenariats avec la France comme cette année avec la Fondation Fernet-Branca et son directeur Pierre-Jean Sugier. La collaboration avec Saint-Louis fonctionne très bien grâce à des personnes comme Jocelyne Straumann , adjointe au maire de St Louis , Jean-Marie Zoellé.

VB : bonjour Markus , cette année pour le Stimmen , vous avez enclenché un partenariat avec  la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis pour la première fois , est-ce le début d’une collaboration durable ?

MM: oui , je veux être davantage présent en France , la collaboration avec la Coupole l’an passé était déja une belle expèrience. Ceci dit, à part les problématiques classiques liées à la production , c’est à dire la prise en charge des musiciens -hôtels , repas, déplacements…  , la plus grande complication est de trouver des dates qui conviennent à tous. C’est toujours un casse-tête , notamment avec les français qui , dès le 14 juillet , désertent la région ; mais ça pourrait être pire si  l’Euro ne se terminait pas le 10 juillet !

VB : votre activité comme directeur du Festival Stimmen est annexe à celle de manager du Burghof , le poumon culturel de la ville de Lörrach : facile à concilier ?

MM: je ne suis pas seul , j’ai une équipe de 44 personnes ; avec Kristina Danwerth , nous mettons en place la programmation culturelle du Burghof qui démarre seulement le 5 octobre – la pré-vente des billets commence dès le 1er juillet- . Le festival des Stimmen en juillet est à part.

VB : vous êtes à la tête de ces 2 entités , Stimmen et Burghof depuis 2011 . Votre formation initiale vous destinait-elle à endosser cette fonction ?

MM: pas vraiment , j’ai fait des études d’économie et travaillé 12 ans pour une banque à Londres mais je suis passionné par la musique depuis toujours . Je suis très heureux de m’ être impliqué dans l’organisation du festival Stimmen que je considère être l’une des meilleures plates-formes  musicales de cette grande région du 3Ländereck.

VB : justement , d’autres organisations planifient des series de concerts comme celle du Grün80 à Bâle en juillet . Quel est le degré de concurrence pour Stimmen dans la région ?

Stimmen , le seul festival de musique trinational

MM: Stimmen est le plus grand festival de la région , il n’y a pas de comparaison avec les 3 jours de concerts de Grün80, d’abord pour la durée – 20 jours pour Stimmen- , ensuite pour son affinité trinationale, enfin pour l’essence même du festival : chez nous , préserver la qualité en invitant des artistes à la voix remarquable est notre façon de respecter une tradition qui remonte à plus de 20 ans en ne nous concentrant pas uniquement sur des superstars, il y a d’ailleurs une évidente question d’argent et nous n’avons pas pour vocation de faire primer ce critère dans nos choix.

VB : il faut tout de même des Blockbuster pour attirer  plus surement le public  le plus nombreux possible

MM: oui , bien sur , cette année Massiv Attack est  indiscutablement notre tête d’affiche , n’oublions pas qu’ils ont été les précurseurs du  Trip Hop dans les années 90. Cependant , avant de décider d’engager des concerts de stars , nous devons tenir compte de notre capacité d’accueil : pas plus de 5000 places sur  Marktplatz. En outre , notre ambition est aussi de faire découvrir ou redécouvrir des musiciens de qualité dont on ne connaît parfois que les gros Hits  , ou des groupes venus d’autres cultures comme Hindi Zahra musicienne arabe de  la nouvelle génération .

VB : quels arguments pour choisir Stimmen cet été ?

MM: toutes les collaborations que nous avons développées nous permettent de nous installer dans des lieux formidables comme la place du Dôme à Arlesheim ,le Rosenfelspark de Lörrach , ou encore la Fondation Fernet-Branca . Un autre argument de taille est le prix de nos concerts : vous pouvez acheter des pass en fonction des lieux des concerts , par exemple pour ceux du Rosenfelspark , écouter Suzanne Vega , José James , Ed Motta et Carmen Suza ne vous coutera que 149€ ; si vous choisissez l’achat individuel , le prix pour Suzanne Vega débute à 32€, Jamie Cullum à partir de 48€, Massive Attack dès 54€. Nous voudrions bien attirer davantage de français . Pour le moment , le public suisse constitue 30 à 40% des acheteurs contre 5 à 9% pour la France, c’est trop peu et un peu décevant sachant que le goût musical des français est très bon en matière de rock  et de jazz notamment , plus délicat que celui des allemands .  Les groupes français sont aussi plus creatifs et produisent une musique plus variée . Il m’apparait que notre programmation devrait davantage plaire à des mélomanes plus avertis ou en tout cas plus exigeants comme le sont les français.

VB : en 2015 , nous avons eu la chance de voir à Lörrach Patti Smith pour un inoubliable concert – on en vibre encore-. Qui aimeriez-vous inviter aux Stimmen ou regrettez de n’avoir pu proposer au public?

Sans reflechir : Prince , éternel regret ! Ensuite , je garde en tête Tom Waits , Nick Cave… J’ai une liste de rêve et une autre de la vraie vie , plus réaliste .

VB : ou en sont les ventes de tickets de votre liste realiste 2016 ?

MM: nous avons commencé les ventes un peu plus tard cette année mais par exemple , le concert de Revolverheld est presque complet .

VB : merci Markus Mufler et à tout bientôt pour l’ouverture du Festival des Stimmen le 12 juillet avec José James au Rosenfelspark de Lörrach

STIMMEN FESTIVAL

BILLETTERIE

BURGHOF PROGRAMMATION 2016/2017

Remonter