Noa et Gil Dor au Jazzfestival de Bâle

vendredi 12 mai 2017 par baleenfrancais

Noa et Gil Dor Jazzfestival Basel 2017 photo VBNoa et Gil Dor Jazzfestival Basel 2017 ©VB

Noa & Gil Dor étaient à la Martinskirche pour le Jazzfestival de Bâle

Noa est une fête : trouvons une date dans le calendrier pour Achinoam Nini

Une chanteuse israélienne chantant dans une église catholique érigée en pays protestant : la symbolique est lourde . C’est une chose entendue , le concert de Noa & Gil Dor se place sous le signe de la paix , dans toutes les langues , au moins les 6 parlées et chantées par Noa .  Shalom Salam  : la paix en hébreux et en arabe sera donc le fil d’Ariane de cette mémorable soirée . Noa est venue à Bâle pour le Festival de Jazz accompagnée de Gil Dor , ami de presque 30 ans ( leur collaboration a débuté en 1990 ), qui fut son professeur de musique à la Rimon School of Jazz and Contemporary Muic  . Gil Dor n’est pas seulement le  directeur artistique et musical de Noa . Il est aussi  co-auteur , arrangeur , producteur et…guitariste. Depuis 1990 , ils ont produit ensemble 15 albums  et vendu 18 millions d’albums dans le monde !

Noa Jazzfestival Basel 2017 Photo VBNoa Jazzfestival Basel 2017 ©VB

Noa crève l’écran : on ne sait ce qui fascine le plus chez elle , son regard , immense – mais les yeux ne sont-ils pas les fenêtres de l’âme ? –  , la sincérité de son sourire éclatant , sa voix bien sur : une ode à la douceur toute en puissance pour servir des chants dont elle scande les notes , parfois de ses mains dessinant d’élégantes volutes aériennes; parfois aux bongos , parfois à la façon beatbox . On comprend pourquoi  Noa a été accueillie les bras ouverts dans des lieux aussi prestigieux que la Maison-Blanche , ou qu’elle ait accompagné des stars comme Sting , ou encore que l’immense pianiste  Pat Metheny ait décidé en 1994 de produire son premier album international «  Noa ».

Ecouter Noa , c’est un peu comme écouter  le chant des oiseaux le premier jour du printemps :  un éveil paisible et léger qui balaie le parasitage ambiant. On est ensorcelé durablement : lorsqu’elle entonne Life is Beautiful that way – musique Nicola Piovani- ( chanté aussi avec l’inoubliable Miguel Bosé de talons Aiguilles ) un morceau joyeux  où il est question de rire et d’aimer pour signer la tragedie realisée par Roberto Benigni . Lorsqu’elle reprend à son compte le 5ème concerto pour piano de Bach , un truc à vous déchirer le coeur plus surement qu’une chansonnette poussée par un duo fictif Ferré/ Brel par jour de pluie . Qu’importe , le charme contient l’émotion , la douceur fait barrage à la mélancolie . Noa et Gil Dor ont appris au public de la Martinskirche à décliner le mot paix en hébreux et en arabe , n’était-ce pas le plus important ?

Noa ou la puissance de l’engagement , le seul qui vaille : celui pour la paix des peuples du monde.

Shalom – Allez en paix- Salam  PAIX en Hébreu et en arabe.

 » Je veux pouvoir rester debout afin de faire entendre ma vérité. Il y a deux camps . Ce ne sont pas les israeliens et les Palestiniens . Ni les Juifs er les Arabes . Ce sont les modérés et les extrémistes . je suis des modérés , où qu’ils soient . Mon camp, c’est eux. » 1994  Noa s’exprimant dans une tribune du Nouvel Observateur à propos d’un texte écrit et chanté avec  son amie Mira Awad , co – interprète en 2009 d’un duo pour l’Eurovision en hébreu , en arabe , et en anglais.

Noa avait participé au concert pour la paix donné à Tel-Aviv en 1995 à l’issue duquel fut assassiné Yitzhak Rabin, on comprend d’autant pourquoi la chanteuse est si concernée par les interminables tractations visant à rétablir la paix au Proche-Orient.

Noa chantait l’autre soir pour tous ceux qu’elle aime . Elle en cite quelques uns :  Heinz le zürichois pour lequel elle se  coiffe un Borsalino  , son amie de coeur palestinienne , celle venue du Japon . Elle chante aussi en Yéménite  pour les femmes dans le monde .

Noa et Gil Dor qui avaient pris le temps de se balader à Bâle ( c’est rare , les musiciens en visite passent à la vitesse de l’éclair , tournée oblige ) voient en la ville de Bâle une amie du peuple juif en apercevant les 3 rois au fronton de l’Hôtel du même nom.

Noa vit actuellement en Israel , le pays qui l’a vue naître après de nombreuses années passées à New-York.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NOA SITE OFFICIEL

Texte de La vie est belle Beautiful That Way (La vie est magnifique ainsi) NOA / Musique Nicola Piovani

Smile, without a reason why
Love, as if you were a child
Smile, no matter what they tell you
Don’t listen to a word they say
’cause life is beautiful that way

Tears, a tidal wave of tears
Light, that slowly disappears
Wait, before you close the curtain
There’s still another game to play
And life is beautiful that way

Here, in his eyes forever more
I will always be as close
As you remember from before
Now, that you’re out there on your own
Remember what is real
And what we dream is love alone.
Keep, the laughter in your eyes
Soon, your long awaited prize
We’ll, forget about our sorrow
And think about a brighter day
’cause life is beautiful that way.

Smile, without a reason why…

Remonter