Pierre Le Preux peintre et plasticien

vendredi 9 septembre 2016 par baleenfrancais

PLP Une

Nouvelles journées d’ouverture découverte de l’Atelier Pierre Le Preux  

Dimanche 11 septembre de 14 h à 19 h

Dimanche 18 septembre de 14 h à 19 h

Dimanche 25 septembre de 14 h à 19 h

Dimanche 02 octobre de 14 h à 19 h

avec la prolongation de l’exposition « Traces et passages »

Atelier

13, rue du Général De Gaulle

90360 LACHAPELLE SOUS ROUGEMONT

06 63 11 85 24

P. Le PreuxPierre LePreux ©VB

Pierre Le Preux 45 ans d’une vie d’artiste entre salons et galeries

De sa profession de prof d’Aïkido lui est certainement restée une  forme de discipline du travail fut-il artistique , frisant le stakhanovisme – il peint chaque année entre 100 et 150 toiles et bien qu’il en jette à peu près un tiers , son atelier déborde d’autant que les grands formats ne lui font pas peur, preuve en sont les fresques réalisées  avec les étudiants  de l’université de Belfort  ( 15m ) ou les élèves de l’ Ecole élémentaire de Menoncourt (90) – . Chaque jour , parfois même la nuit , Pierre Le Preux s’installe devant sa longue table ou son mur pour y jeter librement le fruit de son inspiration , souvent une histoire de passage d’un état à l’autre : du réel vers d’autres réalités , de l’ombre à la lumière, du  déterminé  au  hasard, de la figuration vers l’abstraction… l’idée du  passage est le lieu commun à l’ensemble de l’œuvre de Pierre LePreux qui considère volontiers l’être vivant comme le lien entre la terre nourricière qui l’a produit et le cosmos cela peut donner comme résultat des OPNI ( Objet Peint Non Identifié ) que le regardeur interprètera comme il le sent.

Chaque année , il choisit un thème : en 2015  l’arborescence dont les images sont partout figurées à son sens : cette arborescence peut se référer aux neurones , au Web , à la généalogie. Mais  le cinéma est aussi une grande source d’inspiration au même titre que ses voyages  et si la toile ne suffit pas , il l’illustre par des poemes en prose ou des nouvelles. Côté influences , Pierre LePreux cite volontiers l’artiste chinois Zao Wu-ki  et Nicolas de Staël surtout à ses débuts et avoue une réelle affection pour Modigliani et ses visages de femmes , Soulages pour son traitement de la lumière, Ernest Pignon-Ernest pour sa façon de combiner classique et moderne et encore Rebeyrolles et Olivier Debré.

Partager le positif  , sortir de la sinistrose.

Pierre LePreux l'Atelier©VBPierre LePreux l’Atelier©VB

Pierre LePreux est un artiste généreux .De sa profession de directeur de MJC , il a gardé l’idée du partage , il  veut transmettre sa positivité, sa séreinité  à ceux qui croisent son chemin : parfois , les élèves de l’Ecole de la deuxième chance , d’autres fois des adultes travaillant en entreprise à qui il parvient à transmettre son enthousiasme et il sait de quoi il parle , lui qui a trouvé sa voie et sa joie  dès l’âge de 4 ans  dans un bouquet de crayons de couleurs et en représentant  d’abord des feuilles de laurier sur un fond jaune puis les portraits de sa famille . Un foisonnement de couleurs  dont il fait son affaire : chaudes et éclatantes  , des bases acryliques mélangées à  des pigments purs aux noms enchanteurs -jaune de Naples, terre de Sienne, Ocre de Roussillon, bitume de Judée, rouge Hélios, noir ivoire ou noir de mars –   depuis 1986 qui trouvent une expression sur différents supports , toile , carton , papier mais aussi des murs extèrieurs ou simplement l’espace que l’artiste peut s’approprier sous formes d’installations comme au Parc de Wesserling (« Jardin acqua sans terre, jardin acqua l’envers » 2007). On l’aura compris , Pierre LePreux , c’est 45 ans d’expositions en galeries et en salon mais c’est surtout un sens du partage hors du commun pour cet artiste peintre très productif installé depuis 15 ans dans une ancienne forge à la Chapelle-sous-Rougemont dans le territoire de Belfort. Il y trouve la lumière dont il a besoin pour peindre grâce aux immenses verrières devant lesquelles paressent les Bonzaïs , oliviers et autres érables du Japon , auxquels il apporte les meilleurs soins ; on tombe sous le charme de ce lieu marqué par son passé industriel que les LePreux n’ont pas choisi au hasard. ( Pierre avait suivi un stage de forgeron dans les années 90 ).

Pierre et Jocelyne LePreux : association à but artistique

Jocelyne et Pierre Lepreux©VBJocelyne et Pierre Lepreux©VB

Auparavant , Pierre était l’artiste , Jocelyne , la galériste .L’épouse de Pierre s’était spécialisée dans la gravure puis s’est consacrée à  promouvoir l’oeuvre de son mari car la galerie, installée dans un petit village du Jura abritant 250 âmes , a du  fermer ses portes en 2002 .

Jocelyne, qui ne manque pas d’humour , a monté le Club des Arts Liber Project,  une bande d’une douzaine  d’amoureux de l’art et des artistes qui se réunissent régulièrement pour deviser d’un peintre , d’un sculpteur … L’épouse de l’artiste est devenue artiste à son tour : le couple qui sillonne la région par pur amour de la nature au cours de randonnées que l’on imagine  romantiques a pris l’habitude grâce à Jocelyne  et son Lumix d’immortaliser ces moments et de rentrer à l’atelier avec des photos lumineuses que l’on peut découvrir à l’atelier de la Chapelle sous Rougemont.

Pierre et Jocelyne Le Preux

13 rue Général De Gaulle

90360 LACHAPELLE sous ROUGEMONT

Tel : 06 63 11 85 24 – 03 84 27 65 36

www.lepreux.eu 

info@lepreux.eu 

Pierre LePreux  propose l’Art dans votre entreprise avec : mesures fiscales , location d’oeuvres , vente à tempérament, le Teambuiling artistique

Pierre LePreux©VBPierre LePreux©VB
Atelier Lepreux©VBAtelier Lepreux©VB
Remonter