Le Tour de France au Kultkino

jeudi 2 mars 2017 par baleenfrancais

tourdefrancearticle

Le Tour de France au Kultkino : le beau film au mauvais titre ! Beaucoup d’humanité dans ce monde de brute.

Kultkino caméra 12h10

Realisation :Rachid Djaïdani Présenté à la Quinzaine des Realisateurs en 2016

Avec : Gérard Depardieu, Sadek, Louise Grinberg, Mabo Kouyaté, Yasiin Bey

Film tour-de-franceQu’on se le dise : Le Tour de France n’a rien à faire , ni avec le vélo ni avec un périple bêtement touristique . Il s’agit d’une rencontre  fortuite , une histoire d’amitié improbable, une affaire de rédemption , le pardon  en guise de chute. Le Tour de France est tout cela à la fois.

Au commencement , tout va bien :  Far’Hook / Sadek Bourguiba,   jeune rappeur  à succès – en vrai dans la vraie vie- fait son show devant  un parterre de  fans  des cités à l’abri de sa casquette rouge. On l’admire mais surtout, on le jalouse , notamment Sphynx /Mabô Kouyaté , un mec aux dreadlocks blondes qui veut juste devenir Calife à la place du Calife quitte à fumer son rival. Le gars ne plaisante pas , à tel point que le manager Nicolas Marétheu / Bilal  conseille à Far’Hook  de se mettre au vert en attendant que les choses se tassent.

Au vert , c’est chez le père de Bilal , un vieux mec grincheux raciste , ancien maçon de son état Depardieu / Serge Desmoulins qui vit à Arras . L’histoire dans l’histoire : Far’Hook va servir de chauffeur à Serge décidé à honorer les dernières volontés de sa femme :  suivre le périple du peintre Joseph Vernet de port en port en 10 escales à travers la France , un voyage qui aurait du être prétexte à réconciliation entre  Serge et son fils Mathias , converti à l’Islam sous le nom de Bilal (nda :  premier Africain noir converti à l’islam, l’un des premiers compagnons du prophète Mahomet. Ethymologie du mot Bilal : l’eau, l’abondance  ).

Au fil de l’eau, Desmoulins  apprend le rap  et peint la mer en bleu ,  Ben Saïd apprend Joseph Vernet et la peinture du XVIIIème ; ils ne se quittent plus , chantent ensemble Serge Lama , cherchent les plans paysagers  de Vernet avec en fond sonore Serge Reggiani –  sans doute en hommage aux  2 Serge , Desmoulins porte le même prénom –

La Marseillaise est entonnée en version Rap avec  les vraies paroles par Depardieu et reprise en choeur par  Sadek ; au hasard des contrôles musclés de la flicaille locale , le vieux défend le jeune et tandis qu’ils se retrouvent tous deux en prison , les voilà  récitant L’Albatros .Ainsi,  même si beaucoup de choses les tiennent à distance respectueuse , comme le fromage basque – merde d’Allien pour Sadek – l’humanité les rassemble .

Serge Reggiani : le petit garçon , mon enfant mon amour

SADEK site officiel

Kultkino autres films français

Kultkino Basel

Remonter