Vincent de Christophe van Rompaey au Kultkino

vendredi 19 mai 2017 par baleenfrancais

Vincent Christophe van Rompaey DR CineworksVincent Christophe van Rompaey DR Cineworks

*****Vincent de Christophe van Rompaey au Kultkino Basel avec Spencer Bogaert, Alexandra Lamy, Barbara Sarafian / Kultkino Atelier 21h

PEPITE BELGE ! Road movie tragico- comique :  2X2 billets gratuits offerts par Cineworks annoncez-vous avec vos noms et adresses  sur info@baleenfrancais.ch

 Au début , personne n’est vraiment sympathique : la mère Marianne/ Barbara Sarafian qui transporte sa mauvaise humeur comme un collier de perles en guise de signe distinctif ; le beau-père , grand costaud à l’air gentil mais plutôt niais ; la tante Nikki/Alexandra Lamy,  hystero faussement enjouée , la belle-fille enceinte qui a l’air d’avoir 13 ans , la fille aux cheveux bleus en conflit ouvert avec la mère et puis il y a Vincent . Vincent porte toute la misère du monde sur le dos en mode : nous sommes tous responsables  des désastres que nous infligeons à notre planète et nous devons être punis pour cela . Pour Vincent/ Spencer Bogaert , la mort est la seule sentence possible. Le malheureux (dés)organise sa vie et celle des autres d’une tentative de suicide à l’autre trimbalant sa révolte écologiste en bandoulière . On a aussi peu de condescendance pour le gars qu’il n’en a pour son entourage dont la souffrance l’indiffère totalement. D’ailleurs , lorsque sa flamboyante tante se pointe , il ne l’entend pas claironner son mal-être .
Ce film a pour sujet la culpabilité , toutes les culpabilités que l’on découvre au compte-gouttes , celle des soeurs , celle du fils . Puis le sentiment de n’avoir pas de raison d’être , d’utilité sur cette terre . Un accident remettra chacun à sa vraie place , sentiments y compris . Cette histoire, servie par des acteurs excellents – et je pèse mes mots- se termine bien : l’amour triomphe .Longue vie à Vincent Gandhi de Belgique VB

Cast: Spencer Bogaert, Alexandra Lamy, Barbara Sarafian
Scénario: Christophe Van Rompaey
Genre: drame, fiction
Pays: Belgique 2016
Durée: 124 minutes
Langue: flamand, français
Date de sortie : Suisse romande: printemps 2017

 

 Christophe van Rompaey : huit ans après son film «Moscow, Belgium», primé trois fois au Festival de Cannes 2008, Christophe van Rompaey revient avec une tragi-comédie savoureuse. Le réalisateur né en 1970, commence sa carrière comme premier assistant réalisateur dans de nombreux courts et longs  métrages, comme Man van Staal de Vincent Bal ainsi qu’Alias et Team Spirit de Jan Verheyen. Il réalise deux  courts durant ses études au Brussels RITS movie academy (Zap et Façade). Après son diplôme, il réalise trois courts métrages qui suscitent l’intérêt par leur style visuel : Grijs, Ex.#N°1870-4 et Oh, my God. Il réalise pour la télévision Team Spirit – the series, la série comique Halleluja et quelques épisodes de Vermist. Aanrijding in Moscou (Moscow, Belgium) est son premier film. Le film remporte le Prix de la SACD à la semaine de la critique du Festival de Cannes 2008.

Alexandra Lamy : sur qui Van Rompaey a jeté son dévolu pour incarner la tante francophone un peu exubérante. L’actrice française poursuit ainsi une filmographie éclectique, entre films populaires (comme le récent Bis [+] avec Kad Merad et Franck Dubosc, ou L’Oncle Charles, le dernier film d’Etienne Chatilliez) et films d’auteur (on se souvient notamment de J’enrage de son absence [+] de Sandrine Bonnaire, ou Ricky [+] de François Ozon).

CINEWORKS

KULTKINO

Remonter