Vitra Design Museum Ettore Sottsass

mardi 11 juillet 2017 par baleenfrancais

Vitra Elytra Photo VBVitra Elytra ©VB

Les expositions d’été du Vitra Design Museum

Vitra Schaudepot © Photo BVitra Schaudepot ©VB

Ettore Sottsass – Rebell und Poet 14.07. – 24.09.2017 Vitra Schaudepot, Temporary Space

VERNISSAGE LE JEUDI 13 JUILLET A 19h30 au Vitra Schaudepot

Ettore Sottsass_1988_Foto_Barbara Radice_Courtesy_Studio Ettore SottsassEttore Sottsass_1988_©Barbara Radice_Courtesy_Studio Ettore Sottsass

Cette année , le designer austro-italien Ettore Sottsass qui aurait eu 100 ans cette année ( il est décédé en 2007), fut l’un des représentants les plus importants et les moins conventionnels du design du XXème siècle. Il est devenu célèbre pour le design de matériel de bureau Olivetti, ou pour les sculptures d’objets poétiques et minimalistes chez Memphis dans les années 80. Au cours de sa longue carrière, Sottsass a été actif  dans différentes disciplines et de nombreux objets créés par lui ont intégré  la collection du Vitra Design Museum. L’exposition au Vitra Schaudepot montre environ 30 meubles et objets , ainsi que de nombreuses photographies et textes .

Les œuvres les plus célèbres de Sottsass sont ses meubles pour le groupe Memphis . Les couleurs vives, les motifs et les formes des objets Memphis ont été inspirés par des motifs de la vie quotidienne, de la culture populaire et les cultures non-européennes, découvertes lors des nombreux voyages depuis les années 1960. Parmi ces objets , on retrouve  la bibliothèque Carlton (1981), le luminaire eAshoka (1981) et Tahiti (1981), ainsi que le bureau Tartare (1985) .
 Sottsass  a développé une ligne d’objets au moyen d’une combinaison expressive de couleurs et de textures en tant que directeur artistique du fabricant de meubles Poltronova (1958-1974) . Au cours de sa longue carrière en tant que designer pour Olivetti (1957), il a imaginé  des objets légendaires comme la machine à écrire Valentine (1969), qui est devenu un symbole de modèles populaire. Le succès a continué pour Sottsass dans les années 1970, que ce soit en tant que participant de l’exposition « L’Italie: Le nouveau paysage domestique » au Musée d’Art Moderne (1972), ou en tant que membre du Design – Alchimia collective (1976-1980).

L’exposition illustre cette évolution sur la base des travaux clés du début , par exemple avec le canapé Califfo (1964), le bureau Kubirolo (1966-1967) et une partie de la série de meubles Mobili Grigi (1970) pour Poltronova ou des objets rares tels que des chaises Tappeto Volante (1974), qui illustrent la combinaison de la culture  pop et la spiritualité de l’époque hippie typiques chez Sottsass . On découvre aussi des objets comme la chaise Seggiolina da Pranzo show (1979-1980) conçues pour Alchimia et plusieurs objets spectaculaires tels que Memphis Sottsass a finalement trouvé un design très propre.

Curatrice de l’exposition : Heng Zhi

Vitra  Schaudepot

Charles-Eames-Straße 2 79576 Weil am Rhein

Ouverture : le  13 Juillet 2017, 19:30 Vitra   Schaudepot

Chaque jour de 10h à 18h   www.design-museum.de

T +49.7621.702.3200

info@design-museum.de

  »Together ! Die Neue Architektur der Gemeinschaft« / Ensemble ! la nouvelle architecture du collectif 03.06. — 10.09.2017

Exposition Together! Die Neue Architektur der Gemeinschaft Photo Mark NiedermannExposition Together! Die Neue Architektur der Gemeinschaft © Mark Niedermann

Le logement est rare, ce qui est devenu évident depuis quelques années. À mesure que les prix de l’immobilier dans les grandes villes continuent de monter en flèche, les idées conventionnelles de développement de logements se révèlent incapables de répondre aux exigences. La réaction à ces défis a été une révolution silencieuse dans l’architecture contemporaine  vers la construction et la vie collective. En utilisant des modèles, des films et des expositions, l’exposition »Ensemble! La nouvelle architecture du collectif «aborde ce phénomène mondial en présentant un large éventail de  projets collectifs d’Europe, d’Asie et des États-Unis. Un aperçu des précédents historiques pour la vague actuelle de collectifs démontre que l’idée de la collectivité a été un thème récurrent dans l’histoire de l’architecture, des idées réformistes du dix-neuvième siècle aux hippies et squatters du vingtième qui ont présenté le slogan »Make love, not lofts «.

L’exposition commence par un aperçu de l’histoire des idéaux du logement social qui proviennent principalement d’une protestation contre les conditions existantes. La présentation souligne cela et se réfère à l’urgence du sujet: une série de films montre des exemples de troubles sociaux déclenchés par les pénuries de logements. Les affiches de protestation fournissent des informations sur les tentatives historiques de répondre à ces défis. Ceux-ci incluent les Phalanstères inventés par Charles Fourier (1772-1837), la colonie de Monte Verità à la fin du XIXe siècle dans la partie suisse du Tessin, les coopératives d’habitation des années 1920, la communauté autonome de Christiania à Copenhague et la coopérative de Karthago À Zurich. Beaucoup de ces idées étaient étroitement liées aux changements sociaux de leur organisation quotidienne ; Il n’est donc pas surprenant qu’ils gagnent de plus en plus de monnaie alors que de plus en plus de personnes vivent en dehors de la famille nucléaire conventionnelle, que ce soit en couple, célibataire, célibataire ou personne âgée vivant seule. Pour beaucoup, l’idée de la vie collective offre un remède abordable à l’isolement urbain.

La deuxième section de l’exposition utilise 21 modèles à grande échelle d’expériences de logement contemporain pour créer une ville fictive pour les visiteurs à explorer. En réalité, ces projets d’architectes incluent les modèles individuels de Heide & von Beckerath, Michael Maltzan , partenaires de conception, pool Architecte et Ryue Nishizawa se trouvent dans des villes aussi diverses que Berlin, Zurich, Los Angeles, Tokyo et Vienne . Un regard plus attentif sur les modèles révèle que la démarche innovante de cette nouvelle architecture collective s’étend également à des principes fondamentaux tels que le volume, la façade et les matériaux: les défis spécifiques et les ressources limitées auxquelles sont confrontés les architectes donnent lieu à une esthétique unique. Le contexte de la ville agraire montre en outre que beaucoup de ces projets brouillent les limites entre l’espace de vie et l’espace urbain, entre la sphère privée et la sphère publique.

Cela devient clair dans la troisième section, où un modèle à grande échelle de ce qui est connu sous le nom d’un «espace de cluster» permet aux visiteurs d’entrer et d’expérimenter les espaces communaux et privés qui caractérisent ce type de logement. Les informations  – y compris les plans d’étage – éclairent les nombreuses formes que de nouveaux modes de vie collectifs peuvent prendre. L’installation comporte une série de photographies de Daniel Burchard spécialement conçues pour l’exposition. Ses essais photographiques fournissent un aperçu de huit projets de divers pays, documentant des scènes de la vie quotidienne dans les nouveaux collectifs. Cela montre que les nouveaux collectifs émergent en tant que laboratoires sociaux, notamment parce que la numérisation donne lieu à de nouvelles possibilités d’organisation de la vie et du travail.

Comment la nouvelle architecture du travail collectif se présente-t-elle en termes économiques, quels sont les nouveaux défis, et comment les formes innovantes de logement peuvent-elles être réalisées? Les réponses à ces questions sont fournies dans les études de cas du Sargfabrik à Vienne, Zwicky-Süd à Zurich, La Borda à Barcelone, R50 à Berlin et les Appartements avec un Petit Restaurant à Tokyo. Le réglage de l’espace de travail de la section met en évidence les nouvelles options de financement découlant de l’intégration étroite des fonctions publiques et privées dans plusieurs de ces projets. Au Kalkbreite à Zurich, par exemple, environ la moitié de la surface du sol est réservée aux utilisations commerciales et autres utilisations non résidentielles, y compris un cinéma, un supermarché sans emballage, trois restaurants et cafés, des cabinets de conseil en santé, divers bureaux et un accès public, une cour avec une aire de jeux.

Des projets comme Kalkbreite montrent que les expériences de logement collectif à but non lucratif peuvent prospérer au sein de l’entreprise et, en conséquence, transformer le marché immobilier commercialement amélioré. Les mouvements de base comme Occupy ont eu un impact dramatique sur le paysage politique, tout comme l’économie de partage «revitalise l’idée même de la propriété. Cette exposition montre comment ces idées changent la façon dont les habitants et les architectes conçoivent ensemble de nouvelles formes de vie qui, au-delà de répondre aux besoins individuels, répondent à une question centrale de notre temps: comment voulons-nous vivre ensemble dans avenir?

#VDMtogether

Please share your photos and impressions of the exhibition using the hashtags #VDMtogether and

#vitradesignmuseum on Twitter, Facebook, and  Instagram.

Participating architects

Dorte Mandrup Arkitekter (DK), CASA Architecten und Vrijburcht Stichting (NL), ifau und Jesko Fezer/Heide von Beckerath (DE), Hütten und Paläste Architekten (DE), Naruse Inokuma Architects (JP), Naka Architects’ Studio (JP), Studio mnm (JP), Osamu Nishida and Erika Nakagawa (JP), Ryue Nishi- zawa (JP), ON design partners (JP), Jinhee Park, SsD (KR), pool Architektur ZT (AT), gaupenraub +/- (AT), einszueins architektur (AT), Buol & Zünd (CH), Beat Rothen Architektur (CH), Müller Sigrist Archi- tekten (CH), pool Architekten (CH), Enzmann Fischer und Partner (CH), Schneider Studer Primas (CH), Lacol Cooperativa d’Arquitectes (ES), BKK-2 (AT), Silvia Carpaneto + fatkoehl architekten + BARarchi- tekten with Die Zusammenarbeiter (DE), Michael Maltzan Architecture (USA), Duplex Architekten (CH), Santiago Cirugeda of Recetas Urbanas (ES),  all(zone) (TH).

Exhibition Catalogue Together!

The New Architecture of the Collective Editors: Mateo Kries, Ilka Ruby, Andreas Ruby, Mathias Müller, Daniel Niggli

German retail price: 49,90€ Le catalogue a été conçu par le studio Something Fantastic de Berlin.

« Ensemble! La nouvelle architecture du collectif «présente un aperçu des projets de logements collectifs contemporains à partir de contextes aussi différents que l’Europe, l’Asie et les États-Unis. Le catalogue de l’exposition trace l’histoire de ce tournant collectif récent dans le logement vers les développements résidentiels utopiques du XIXe et au début du XXe siècle et les premiers projets radicaux de coopératives d’habitation des années 1920. Il raconte l’histoire des divers mouvements de protestation contre la pénurie de logements et la spéculation immobilière dans de nombreux centres urbains depuis les années 1960. Une série d’essais visuels par le photographe Daniel Burchard donne au lecteur une introduction à la vie domestique quotidienne de huit projets de logements contemporains en Allemagne, en Suisse, en Autriche et au Japon. Les essais critiques d’Andreas Hofer, Ethel Baraona Pohl, Anna Puigjaner, Robert Temel, Yuma Shinohara et les éditeurs de ce livre analysent la recherche du collectif comme force déterminante dans le développement du logement depuis les débuts du modernisme jusqu’à aujourd’hui.

Curateurs :  Ilka and Andreas Ruby; Daniel Niggli, Mathias Müller (EM2N)

Exposition Together! Die Neue Architektur der Gemeinschaft Photo Mark NiedermannExposition Together! Die Neue Architektur der Gemeinschaft_©Mark Niedermann

VITRA DESIGN MUSEUM

T +49.7621.702.3200

info@design-museum.de

#VDMtogether  #vitradesignmuseum

 Autres expositions :

Gallery:     » Mudun دنl. Urban Cultures in Transit « 13.05. — 20.08.2017

Mudun مدن Cultures urbaines en transit 13.05. – 20.08.2017 Vitra Design Museum Gallery Ankara, Bagdad, Téhéran et Tanger sont des métropoles dynamiques de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). Ils battent avec une vie culturelle novatrice – malgré les manchettes politiques. L’exposition »Mudun مدن Urban Cultures in Transit« voit ces villes à partir d’une micro-perspective, en examinant leur architecture, les quartiers urbains et les protagonistes qui les façonnent. Avec des photographies, des modèles et des textes contemporains, le spectacle traduit l’atmosphère dynamique des lieux individuels et le rapport des habitants à leur environnement spatial. Le projet est une coopération entre le Vitra Design Museum et les éditeurs du magazine Dubaibased Brownbook.

Campus  :   »Elytra Filament Pavilion« 11.02. — 10.09.2017

Elytra Vitra Weil am Rhein Photo VBElytra Vitra Weil am Rhein ©VB
Remonter