Au Blindekuh : dîner aux chandelles interdit !

Et si on retrouvait au Blindekuh vraiment l’usage de nos papilles ?

C’est bien connu , la perte de l’un de nos 5 sens  oblige  à une réorganisation corticale laissant l’initiative à d’ autres . Ainsi , ne pas voir le contenu de notre assiette , signifie  s’en remettre  à d’autres perceptions comme l’odorat naturellement , l’ouïe à l’écoute des serveurs du restaurant Blindekuh,  et je déconseille le toucher sous peine de ressembler à la sortie au nourrisson goûteur de bouillie et risquer  une situation  peu séductrice pour ceux qui seraient  venus à ” La vache aveugle ” pour une blind date ! On l’aura compris ,La Blindekuh à Bâle dans le quartier du Gundeli , n’est pas un restaurant comme les autres : ici , on savoure ses mets à l’aveugle après s’être installé à table dans le noir le plus complet  , pour mettre en pratique le concept d’apprentissage de la perception du monde des non-voyants. Quand on ne voit rien , pas si facile de placer une part de la terrine de cèpes  sur un morceau de pain à proximité car celle -ci pourrait bien être celle du voisin, et votre tartare  de saumon pourrait bien laisser quelques traces malencontreuses d’huile d’olive sur votre jolie chemise ( pas blanche , on vous dit ! ), mais quel plaisir de devoir deviner les ingredients du dessert surprise proposé au menu ; si vous ne trouvez plus ni fourchette , ni couteau , souvenez-vous que la nature nous a dotés de dix doigts , qu’il y a des lavabos dans les toilettes vers lesquelles votre serveur ou serveuse attitrée peut vous guider, et noubliez pas de vous asseoir sur votre chaise à votre retour  et non sur les genoux de votre voisin , à moins que Brad Pitt soit de visite ce jour-là ! Concentrez-vous également  sur la place de votre verre afin de ne pas consommer le contenu de celui des autres convives , allez-y , il n’y là rien d’évident mais la promesse d’une bonne rigolade entre amis .

Garçon , à l’aide , où suis-je ?

Evidemment , les plus adroits se régaleront , les autres  appelleront le serveur attitré à leur table par son prénom pour se remettre les yeux en face des trous et tenter d’amener les cuillers pleines jusqu’à la bouche ; et ça en vaut la peine , à la ” vache aveugle “, les produits sont frais , régionaux et de saison.En ce moment , la carte propose  les  gnocchis aux bolets ou le risotto de courges ( les jeunes  de moins de 12 ans ont droit à une carte personnelle  ), vous pouvez faire  une confiance  aveugle à  la délicieuse Sonja Hohgraefe , maîtresse des lieux pour vous mettre l’eau à la bouche  et vous entraîner avec enthousiasme dans la salle obscure après avoir déposé montres et autres portables possiblement lumineux  car  ici , on ne triche pas .

Les restaurants Blindekuh et la Fondation Blind Liecht au service des personnes aveugles et mal-voyantes

La  Fondation Blind Liecht est une institution  d’intérêt général dont le bu est t de favoriser le dialogue et la compréhension mutuelle entre les voyants et les aveugles. Dans ce contexte, elle conçoit et soutient des projets qui créent des emplois pour les aveugles et les malvoyants; la fondation est d’ailleurs  le plus grand employeur privé d’aveugles et de malvoyants de Suisse dont  les principaux projets sont  à ce jour le restaurant Blindekuh Zurich, le pavillon Blindekuh à l’Expo.02 et le restaurant blindekuh Bâle ainsi que son LoungeBar “sicht-bar” et sa salle de réception éclairés. ce travail commun a été largement récompensé et gratifié en 2007 du prix de l’entrepreneur suisse ( Swiss Social Entrepreneur  ) remis au centre Paul Klee à Berne.ce prix est attribué dans une quarantaine de pays et vise à distinguer les entrepreneurs qui developpent des solutions innovantes en réponse à des problèmes sociaux ou environnmentaux.

Et la lumière fut !

Depuis quelques temps , la Blindekuh propose dans  les anciens locaux industriels du Gundeli  au-dessus du restaurant obscur , un bar lounge chaleureux et confortable  bien qu’immense où je vous suggère de prendre l’apéritif en pleine lumière si vos invités sont un peu indécis quant à leur dîner ; attenante au bar , une grande salle est réservée aux spectacles et évènements divers . Comme Sonya Hohgraefe nous l’explique , ici , on ne se contente pas de nourrir les convives , on leur propose également un programme culturel riche et varié comme les cours de tango dont le succès est immense , on apprend dans le noir et on vérifie , sinon son vis-à-vis , du moins le developpement de ses compétences; je reserverai quant à moi la date du 15 décembre pour me régaler de la  soirée Gospel ” Christmas means love “avec la  chanteuse zürichoise Christina Jaccard . Cela ne vous coutera pas les yeux de la tête mais ne comptez tout de même pas entrer à l’oeil . Un exemple ? Pour le jeudi 7 octobre , dès 18h , la Blindekuh vous propose un menu en 3 plats avec apéritif , deux vins en accompagnement , de l’eau minérale, un café et …un verre ” en clair ” : le tout pour CHF 90

Pratique :

Blindekuh

bien plus qu’un simple restaurant

Gundeldingerfeld Dornacherstrasse 192 CH-4053 Basel

Téléphone: 061 336 33 00 Téléfax: 061 336 33 05 Mail basel (at) blindekuh.ch Website: www.blindekuh.ch Directeur Patrick Blattmann Téléphone: 061 692 15 00 e-Mail:patrick.blattmann@blindekuh.ch

RESERVATIONS :

Tel du lundi au vendredi de 8h45 à 10h45 et de 11h30 à 16h et du lundi au dimanche de 18h30 à 23h

Pour les autres activités de la Blindekuh; renseignez-vous ci-dessous: Restaurant blindekuh Basel Kultur blindekuh Basel Bildung blindekuh Basel BON APPETIT et laissez vos lunettes au vestiaire ! -http://www.blindekuh.ch/fr-

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire