Théâtre de Bâle Les Nouvelles Liaisons Dangereuses

Théâtre pluridisciplinaire de Bâle Photo VB

Au Théâtre de Bâle Saison Française 2013

Les liaisons dangereuses  par John Malkovich sans John Malkovich  : ça s’est passé au théâtre de Bâle lundi 14 janvier 2013

Oubliez le Malkovich  libidineux aux cheveux longs du film de Stephen Frears , cultissime  interprète sulfureux version 1988 du désormais classique sensuel de Choderlos de Laclos  qui à sa parution à la fin du XVIIIème siècle a été incendié par la presse et subit un procès pour atteinte aux bonnes mœurs .

Malkovich a toujours gardé dans un coin de sa mémoire le Valmont qu’il interpréta avec tant de sincérité . C’est  le travail de Christopher Hampton , scénariste de sa propre pièce  il y a 25 ans  , qui l’a convaincu de mettre en scène  à son tour Les Liaisons Dangereuses  avec de jeunes comédiens.Il voyait à l’époque un très grand théâtre, de somptueux décors, des costumes d’époque, des comédiens de grand métier. Le temps a passé… dit-il avec sagesse

Finalement , la mise en scène de Malkovich est bien plus sobre ,  l’essentiel est porté sur le jeu, ,les dix comédiens ne quittent pas le plateau. Ils ont été choisis avec un grand soin après 300 auditions de jeunes acteurs. ”  La pièce est d’une grande sauvagerie et ces interprètes ont en eux la puissance, la profondeur, la capacité d’émotivité et d’analyse à la fois qui traduit parfaitement et Laclos et Hampton. Sur le plateau, les regards sont essentiels. Ils disent le raffinement et la cruauté de ces jeux dangereux.» John Malkovich

Réjouissons-nous de pouvoir  profiter de ce nouvel opus  de Malkovich ,  nous ne serons surement pas déçus : souvenez-vous de la pièce que nous avons eu la chance de voir ici à Bâle grâce au choix pertinent de Jean-Christophe Nigon, ” Good Bye Canari ” avec Cristiana Reali  et pour laquelle l’acteur-realisateur- a obtenu en 2007 le Molière du meilleur metteur en scène . Il faut dire qu’il n’est certes pas novice .Cinq ans auparavant, il avait monté Hysteria au Marigny. Le théâtre est sa passion ancienne. Avec trois autres artistes, il avait fondé dès 1976, à Chicago, la Steppenwolf Theater Company. Il fait tous les métiers: costumier, décorateur. Il joue, mais ce qui lui plaît, c’est la mise en scène. En cinq ans, il aura signé 50 spectacles. (Propos extraits du Figaro)

Les Nouvelles Liaisons Dangereuses : Choderlos de Laclos c’ est chaud !

Bon d’accord , Malkovich était trop vieux pour jouer le fringant Valmont  mais en matière de mise en scène , nous  y avons sans aucun doute gagné.

Les trouvailles du metteur en scène : nous spectateurs , regardons les comédiens qui  eux regardent l’un des leurs jouer la comédie  , parfois les comédiens regardent les spectateurs .”Sur le plateau, les regards sont essentiels. Ils disent le raffinement et la cruauté de ces jeux dangereux.» Un travail de poupées russes délibérément choisi par Malkovich qui explique :

“Le concept de cette mise en scène m’est venu des expériences et des observations que je me suis faites en observant tous ces jeunes et talentueux acteurs et actrices …J’ai adoré les regarder travailler, et j’ai adoré les voir regarder les autres travailler. C’est durant ce processus que j’ai réalisé que je pouvais monter cette pièce en me reposant seulement sur le texte et sur les émotions que les acteurs y amèneraient. Ce spectacle est dédié à tous les jeunes comédiens qui ont traversé ce processus laborieux “. L’effet est assez réussi et donne l’impression d’être sans cesse présents pour la répétition , un moment ou chacun apprend de l’autre renforçant la cohésion de la troupe et l’impression d’entrer dans l’intimité du jeu des comédiens .

La superposition des siècles : la robe à panier, squelette inachevé , habille la marquise lisant les lettres de l’infortunée madame de Tourvel sur un mini ipad , -hommage contemporain au  roman épistolaire de Choderlos de Laclos- laquelle se désaltère au goulot d’une bouteille d’eau en plastique; Valmont déambule  quant à lui entre ses proies en jean et long manteau d’époque , flanqué de son valet chaussé de Converses.

Les tournures comiques pleuvent .   les codes du drame ici sont rompus , les tirades désespérées  des victimes sont la plupart du temps modulées par des interventions drôlesques  , ponctuées par les coups de théâtre du valet complice  de Valmont , dévoué Sganarelle ( on est plus près de Molière que de Racine );   le duel final est crédibilisé par un brumisateur à aspersion écarlate voulant figurer le sang des coqs, lesquels , au cours d’une scène d’anthologie traînent le lit -personnage capital de la pièce-dans un ralenti façon sportifs filmés en mouvement au beau milieu de la scène. On rit beaucoup et on se plaît à détester les deux libertins  prétentieux qui finiront mal ,( c’est bien fait murmurent les vertueux), à mépriser les victimes consentantes , à guetter les  savants déshabillages  dont celui de la jeune et gironde courtisane à lunettes Emilie , produit dans les premières minutes de la pièce pour donner le ton.

Cependant , la liberté et l’originalité de la mise en scène ne signifient en rien l’abandon  du texte originel ,  paru  en 1782 en plein  siècle des Lumières,mettant en scène un Ersatz  haïssable de Casanova et sa comparse ,  tuant leur ennui à coup de manipulations perverses , vraie  performance d’acteurs . A propos du travail des comédiens , les jeunes rivaux de la scène finale du duel ont été particulièrement bien entraînés , et ça se voit puisque John Malkovich a fait carrément  appel à un  maître d’armes .

Les Liaisons dangereuses :  roman érotique moderne

En tournée 2013 Avec le soutien de la Fondation Jacques Toja pour le Théâtre Liste complète

Janvier : Morges, Lausanne, Douai , Roubaix, Maisons-Alfort, Winterthur, Grenoble

Fevrier :Vevey, Angers, St Raphaël, Bastia

Mars: Monaco, Toulouse, Biarritz , Bordeaux, Agen

Avril : Cahors , Cannes,Aix-en Provence.Luxembourg

Mai: St Quentin , Charenton

Auteur: D’après Choderlos de Laclos . Adaptation pour le théâtre Christopher Hampton – Version française Fanette Barraya

Mise en scène: John Malkovich

Équipe technique:

décor : Pierre-François Limbosch

costumes : Mina Ly

lumières : Christophe Grelié

musique : Nicolas Errèra

maître d’armes : François Rostain

Avec: Sophie Barjac, Rosa Bursztein, Jina Djemba, Lazare Herson-Macarel, Mabô Kouyaté, Yannik Landrein, Pauline Moulène, Julie Moulier, Lola Naymark

Retrouvez également la troupe des Liaisons Dangereuses sur le site : www.lesliaisonsdangereuses.fr

PROCHAINE PIECE DE LA SAISON FRANCAISE DU THEATRE DE BALE:

Lady Oscar avec Amanda Lear Samedi 2 Fevrier 2013

Programme complet du Théâtre de Bâle

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2013/01/theatre-de-bale-choderlos-de-laclos-cest-chaud">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top