Liane Foly était au théâtre de Bâle

Théâtre de Bâle 2014 Jamais 2 sans 3 ©VB

Quatre fois Liane Foly , en fevrier 2014 à Bâle

Théâtre de Bâle Saison Française 2014 Liane Foly Photo VB
Théâtre de Bâle 2014 Liane Foly ©VB

Un peu de Boogie Woogie pour nous mettre dans l’ambiance : attention miss 100000 volts va s’éparpiller façon puzzle sur la scène , ami tu vas avoir beaucoup de mal à fixer ton attention , bien que la belle Liane , clône fantaisiste de Madame de Fontenay en version customizée soit toute de rouge vêtue , ça nous change du noir et blanc classieux -mais Ô combien ennuyeux -de la vraie dame dans la vraie vie ;

Avant de voir débarquer la folle furieuse , patientons et faisons connaissance avec Charles-Jean et Jean-Charles , les frères ennemis , hommes de confiance ( Méfiance ! ) de la dame chapeautée, : on a le petit teigneux , genre Joe Dalton,( ne vous y trompez pas , il s’agit de l’auteur Jean Franco ) et le grand dadais très légèrement éfféminé , Grande Tige de son petit nom ( Guillaume – en – Mélanie ).

Pauvre Présidente ! Ses deux branquignols fomentent sa destitution , sa secrétaire , la Messaline , la Judate, fricote avec son époux et sa miss beauté dévoile ses atours en double-page intérieure d’un journal interdit aux moins de 10 ans . Horreur , malheur ! Elle en perd la parole et là , bien que la Maillan traìne clairement son fantôme derrière notre Miss Purdey au chapeau melon , on pense inévitablement à l’ami DeFunès dans Hibernatus scandant style halluciné «  Edmée , Edmée , Edmée «  ou encore le même dans Oscar , égaré dans une bafouille incompréhensible causée par une mallette espiègle en promenade .

Liane Foly qui jusque-là par la grâce de l’auteur , maniait le Michel Audiard comme personne , fait des efforts surhumains pour exprimer sa colère ,mais les mots arrivent tous en même temps et dans le désordre , la crise de rigolade -même pour les comédiens qui retiennent le fou-rire de toute leur force – peut démarrer . Fleur ( si !c’est le prénom choisi surement avec soin de la dame en rouge !) doit être remplacée , tout le monde s’y met pour trouver l’Ersatz idoine . On a de la chance : nous voilà avec 3 Liane Foly pour le prix d’une !

Liane-Martine , la serveuse échappée de « Vol au-dessus d’un nid de coucou « , pourrait bien s’appeler Zezette , on s’en souvient , celle qui collectionnait les coquilles d’huitre pour faire des jolis cendriers ; Liane -Samantha , la sœur de Fleur flanquée de son rockeur ( Jean-Pierre Allain ), un vrai de vrai , a du mal a retrouver ses petits , ses répliques claquent : «  mais t’as trop chaud toi ou quoi ? « on croit entendre Arletty .

Jean-Luc Moreau nous a concocté une mise en scène tourbillonnante bourrée de trouvailles comme celle du travestissement de Charles-Jean en bibendum allergique au viandox gonflé à l’Hélium et lardé de bandes écarlates mais qui continue vaillamment son entreprise de destruction de la patronne aphasique. On a même droit à un petit supplément en forme d’apothéose : l’arrivée de la sœur de Martine en direct de Montreal affublée d’un accent magnifique par la voix de la grande Foly ; et comment terminer autrement qu’en feu d’artifice ?

Liane Foly vous êtes parfaites ! Merci !

THEATRE DE BALE 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2014/02/liane-foly-etait-au-theatre-de-bale">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top