A la découverte du quartier du couvent de Klingental

Rolfrapazzmuseum Photo JF

Le quartier du couvent de Klingental : une enclave médiévale à découvrir

En quittant le Mittlere Rheinbrücke, et avant d’être happé par l’animation de Greifengasse, en tournant immédiatement à gauche, on se retrouve dans l’un de ces quartiers étonnants typique des villes suisses : une petite enclave médiévale avec des airs champêtres mêlant histoire et modernité.

A l’entrée de l’impasse Klingental, sur le mur de la maison d’angle, on peut observer la reproduction d’une fresque fameuse qui se trouvait autrefois sur les murs du couvent des soeurs Dominicaines situé en contrebas : la danse macabre du petit Bâle (1460-1480). La mort représentée par des squelettes entraine tous les personnages de la société médiévale dans une farandole. Personne n’est épargné : on y trouve l’ensemble du clergé, de la noblesse, les marchands, paysans, les femmes et les enfants. Cet art macabre s’est développé dans toute l’Europe après l’épidémie de peste du 14è siècle qui décima environ un tiers de la population.

On peut ensuite poursuivre ce parcours historique en poussant la porte du Museum Kleines Klingental (l’entrée se trouve sur les quais du Rhin). Dans des salles historiques sont présentés des sculptures romanes et gothiques originales de la cathédrale de Bâle, un modèle de la ville de Bâle au 17e siècle et l’histoire du couvent. Le lieu vaut le détour pour la beauté des salles et la vue sur le Rhin.

le Rappazmuseum loin des lieux communs

Sautons quelques siècles pour découvrir davantage de modernité derrière ces vieux murs.
Pour visiter le Rappazmuseum, il faut sonner et attendre que l’on vienne vous ouvrir. On ne se bouscule pas mais on ne vous bouscule pas non plus ! Visiter un musée seule donne le sentiment de voir et de connaître quelque chose d’unique, loin des lieux communs. Dès l’accueil on vous indique qu’il n’y a aucune interprétation à rechercher dans les oeuvres exposées : il s’agit d’art graphique tout simplement. Cela a le mérite d’être dit !

Rolf Rappaz (1914-1996) fut un graphiste publicitaire indépendant et talentueux, cofondateur de l’Union suisse des graphistes (1938) et maître à l’Ecole des Arts Appliqués de Bâle (1942-1945). Il fut influent dans le style graphique suisse d’après-guerre aussi appelé style international : prédominance de la typographie et de la géométrie. A la fin des années 1960, il se retira du monde du travail au zenith de sa carrière pour se consacrer exclusivement à l’art libre. Son travail est basé sur la permutation des formes géométriques de base (cercle, carré et triangle) et des trois couleurs primaires (rouge, bleu, jaune).
Ses oeuvres sont exposées sur trois étages dans son ancien atelier qui est l’ancienne maison des tisserands du couvent. L’endroit est charmant et on s’installerait volontiers sur la petite terrasse, au calme, en rêvant à d’autres temps. Il ne faut pas manquer l’atelier reconstitué, au 3ème étage et admirer les dizaines de boîtes et de tiroirs parfaitement alignés.

Museum Kleines Klingental
Unter Rheinweg 26
4058 Basel
Ouvert uniquement les mercredi et samedi de 14h à 17h et le dimanche de 10h à 17h

Rappazmuseum
Klingental11
4058 Basel
Ouvert du lundi au jeudi de 10h à 17h
Entrée libre

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top