Bâloise Session : le feu !

 Toutes pour un ! Omara Portuondo, Fatoumata Diawara , Mayra Andrade , Butterscotch et… Roberto

Omara Portuondo Baloise Session 2014  Photo VB
Omara Portuondo ©VB

Fonseca

Roberto Fonseca , musicien  cubain  de génie dont on ne se lasse pas de regarder courir les doigts embijoutés sur son piano,se joue des océans : le gars,-qui a plus l’allure d’un lutteur que d’un pianiste  mais son regard en dit long sur la douce affection qu’il porte à ses invitées , particulièrement Omara Portuondo – a reussi l’exploit de rassembler  sur scène l’Afrique , le Cap Verde et Cuba bien sur.” J’ai une magnifique surprise pour vous ce soir , voici Omara Portuondo !” Omara , LA femme du Buena Vista Social Club révélé par Ry Cooder , qui a fêté ses 84 ans  il y a quelques jours , est entrée royalement sur scène aux bras du puissant Roberto- lui aussi membre du mythique Buena Vista – sous une salve d’applaudissements . Nous attendions ” Besame mucho ” ou ” Dos Gardenias para me ”  chanté autrefois ( à Bâle aussi ) avec son complice le regretté Ibrahim Ferrer et nous n’avons pas été déçus, séquence émotion spécial dédicace pour les romantiques présents dans la salle. Roberto Fonseca se joue des générations :  après la doyenne de la soirée , Mayra Andrade la benjamine a pris le relais . Pas encore 30 ans et une belle voix profonde pour la charmante Capverdienne , née à la Havane qui a choisi de vivre à Paris . Sur son premier album Navega  sort d’ailleurs une chanson en français, Comme s’il en pleuvait, écrite par Tété . Pour son quatrième album, Lovely Difficult, Mayra Andrade a fait appel à des artistes d’horizons variés : Yael Naim et David Donatien, Piers Faccini, Tété, Benjamin Biolay, Hugh Coltman, Krystle Warren, Pascal Danae, Mario Lucio Sousa et Yann Walcker5. L’album a été nommé dans la catégorie “L’album de musiques du monde de l’année” aux Victoires de la musique 2014.

Musique No Limit

Roberto Fonsecca Baloise Session  2014 Photo VB
Roberto Fonseca©VB

Roberto Fonseca se joue des frontières musicales . Après des études au prestigieux Institut Supérieur d’Art de La Havane (ISA)dont il sort diplômé avec une spécialisation en

Fatoumata Diawara Baloise Session 2014 Photo VB
Fatoumata Diawara©VB

composition, le piano devient son instrument privilégié le poussant à abandonner les percussions. En 1999 ,il reçoit le prix du “Cuba’s Best Jazz Album” (Meilleur Album de Jazz Cubain) . Ce succès l’encourage à travailler sur deux albums solos (Tiene Que Ver et Elengo), en combinant le jazz latin , les percussions, la basse, le hip-hop , la musique urbaine et les rythmes afro-cubains.  Quoi de plus logique pour lui que de convier ce soir pour la Bâloise Session Karaba alias Fatoumata Diawara ( oui , Fatoumata fut  l’interprète de Karaba la sorcière dans Kirikou ), auteure-compositeure-interprète-comédienne originaire du Mali , très engagée pour l’aide aux peuples d’ Afrique,  venue plaquer ses notes sauvages et envoutantes sur les variations veloutées du piano du chéri de ces dames? Roberto Fonseca  est classé dans la catégorie ” jazz ” et si l’on considère que l’Afrique est aux sources du Jazz, Roberto se devait de convier celle qui a chanté aux côtés d’Herbie Hancock.

Il faut bien dire que c’est grâce à Fatoumata que le concert , formule Taratata( nouveau terme pour mixage reussi  des genres et des artistes, merci Naguy ), de l’avant-dernière soirée de la Bâloise Session 2014, s’est terminé en apothéose . Les femmes , y compris Butterscotch , la jeune artiste américaine reine du BeatBox en résidence durant tout le festival , ont amené au devant de la scène ceux d’entre nous qui n’avaient pas encore quitté leur confortable siège , pour chanter de concert ” Guatanamera “ avec Omara , Mayra,et Fatoumata. La guitariste malienne dans une forme olympique en fin de concert , s’est fendue d’une danse frisant la transe à laquelle le public a totalement adhéré sans pouvoir suivre tout de même l’artiste partie à la vitesse du cheval au galop aux sources de l’Afrique  qui bouge .

Les artistes rassemblés  ce soir  chantent la même musique: des chansons aux racines africaines dont l’expression s’est enrichie d’influences et de formes diverses au cours de leur long voyage à travers l’océan. Elles chantent le fait d’être femme, l’amour, la famille. Le pianiste Roberto Fonseca réunit musicalement les continents: il a travaillé avec les trois chanteuses, connaît la musique des deux côtés de l’océan et y ajoute sa propre influence, le jazz. Un authentique lien entre les peuples!

Mayra Andrade Baloise Session 2014 Photo VB
Mayra Andrade©VB

BALOISE SESSION

La vingt-neuvième édition du festival s’est à nouveau démarquée par une programmation musicale très variée et a attiré plus de 16‘270 visiteurs, ce qui correspond à un taux de remplissage de 94%.

Les concerts de Dr. John feat. Arturo Sandoval & Sarah Morrow ainsi que de Monty Alexander ont mis un terme hier à une édition 2014 très réussie de la BALOISE SESSION. Au cours de douze soirées, des concerts d’exception comme ceux de Foreigner, Leona Lewis ou Bryan Ferry ont assuré quelques perles musicales dans l’habituelle atmosphère club intime à la lueur des chandelles. L’artiste résidente de cette édition, la chanteuse et compositrice Butterscotch a emballé le public lors de son concert solo de l’Opening Night ainsi que lors de jam sessions avec Matt Bianco, Wyclef Jean et Roberto Fonseca.

Les moments forts ont sans conteste été les concerts du barde pop James Blunt, de la rockeuse Beth Hart, de l’auteure-compositrice Amy Macdonald, de la pointure du hip hop Wyclef Jean et des hard rocker de Krokus. Les artistes suisses tels James Gruntz et Pegasus n’ont pas été en reste et ont su conquérir leur public.

Un concert a malheureusement dû être annulé. Morrissey et son groupe n’ont pas pu se produire pour des raisons de santé. Le groupe suisse The bianca Story les a remplacé au pied levé avec un set exceptionnel de 75 minutes.

Deux artistes ont à nouveau cette année été distingués par un BALOISE SESSION Award. L’artiste aux talents multiples Butterscotch a reçu l’Arising Star Award. Le musicien britannique Elvis Costello s’est quant à lui vu décerner le Musician’s Musician Award.

Tous les concerts ont été enregistrés et seront rediffusés internationalement dans plus de 140 pays sur les cinq continents. Une émission Best of des dernières éditions du festival est prévue le 27 décembre sur Telebasel. Des concerts exceptionnels comme celui de Bryan Ferry sont programmés en début d’année prochaine sur Arte. Dès qu’elles seront connues, les prochaines dates de diffusion seront annoncées sur www.baloisesession.ch.

La prochaine édition du festival indoor bâlois se déroulera du 23 octobre au 12 novembre 2015.

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top