Philippe Découflé à la Filature pour Contact

Filature de Mulhouse : Philippe Découflé Contact Vroom vroom !

Avec Decouflé , ce qu’on aime , c’est  la liberté sur scène et dans la salle . Oui, l’interprétation est libre . Ainsi , pour moi tout de suite après Contact vient En route et vite . Après , comme le chat qui  se positionne en mode jeu  pour saisir  la balle  au bond , tout le monde se met en place : attention , on va s’amuser, rire , s’émouvoir  ! Cher Philippe Découflé , evidemment merci mille fois pour ces trente minutes d’entretien arrachées à votre temps précieux ce vendredi à la Filature de Mulhouse juste avant la première représentation de votre spectacle CONTACT , mais si vous permettez , caler le personnage Découflé et son univers dans une petite demie-heure , c’est un peu comme devoir résumer madame Bovary et toutes ses versions en 2 phrases, mais bon , essayons !

Philippe Decouflé La Filature Mulhouse 2015©VB

La première injonction qui me vient est la suivante : Il faut sauver les artistes coincés dans la mémoire collective dans une cage titrée pour l’éternité : Leonard de Vinci / Mona Lisa  , Malcolm Mac Dowell / Alex  ou Anthony Perkins / Norman Bates, Plastic Bertrand / ça plane pour moi  ou Caroline Loeb / c’est la ouate ( oui , chacun sa culture ! ) et … Philippe Découflé /ouverture des JO d’Albertville 92  . Eh bien , définitivement, non ! Cet homme  ne connait aucune limite créative , il est un couteau suisse à lui tout seul, théâtre burlesque à tendance existentialiste , chorégraphie déjantée , graphisme filmé, comédie musicale inspirée, le tout construit en un spectacle unique . Panorama , monté en 2013 , a servi de mise au point : ” j’ai ressenti le besoin de proposer au public un florilège de ce que j’avais fait avant les JO de 92. ” Merci pour cette précision , 20 années de travail Vague Café (1983)Codex (1986), Petites Pièces montées (1994), Shazam ! (1998) valaient le retour .

  • Quelle place Philippe Découflé  accorde-t-il  à chacune des disciplines artistiques impliquées dans ses spectacles ?

J’ai été formé aux arts du cirque chez Annie Fratellini mais j’étais un acrobate médiocre , je n’ai donc pas fait carrière ; par contre ,mon passage par les cours d’expression corporelle d’Isaac Alvarez , et le parcours chez Regine Chopinot , Alwin Nikolais et Merce Cunningham  ,ont largement participé de mon enthousiasme  pour la mise en scène chorégraphiée , les jeux de lumières ,les costumes ,autour de multiples formes artistiques , video , danse, musique , mime , chacune apportant à l’autre la puissance d’expression qui lui  manquerait .

Découflé, kaleïdoscope de la danse contemporaine

Philippe Decouflé ©Laurent Philippe

Le choregraphe malicieux a pondu sa dernière Découflerie , Contact , un kaleïdoscope  visuel puissamment loufoque  ( in front et backstage ) dont toutes les facettes artistiques se synchronisent parfaitement  . Philippe Découflé est  adepte du  morphisme , les travestissements et transformations du corps humain,  ça le kiffe ça lui réussit et ,vraiment , ça fait plaisir . Découflé, petite cinquantaine bien portée, a l’oeil qui pétille à l’idée de la prochaine bonne blague qu’il va  nous faire, par exemple faire de Faust -l’ami de 30 ans  Christophe Salengro , oui le Président de Groland. le Rossy de Palma de Découflé  – Jean-Claude( serait-il inspiré par le Jean-Claude de Tronchet ? Possible pour un Découflé qui aurait aimé devenir dessinateur de BD  )  , le grand Duduche qui oublie de faire signer son maléfique contrat , pétri d’amour qu’il est  pour la Marguerite ( Margotte ), grande nunuche en rouge chatoyant qu’on aurait bien vu chez Fellini et sa Cité des Femmes .

  • Philippe Découflé aurait-il été un artiste aussi heureux sans cette possibilité de brassage de toutes les formes d’art dont les saltimbanques d’autrefois ne pouvaient bénéficier ?

” Le théâtre classique pouvait aussi se déployer vers différentes disciplines comme le mime et utilisait deja la machinerie sophistiquée de  la cage de scène pour soutenir la mise en scène théâtrale ,  qui m’a toujours fasciné. Et puis , l’art de la pantomime aussi bien que celui du cirque est très ancien. Ce qui a changé, plus que la pratique théâtrale , c’est l’exigence du public ; il faut toujours grimper dans l’echelle du spectaculaire pour ne pas risquer la lassitude .” Aucune chance de se lasser avec Découflé à moins de porter le deuil de son ouïe , de sa vue et de son cœur tout à la fois !

Chez Philippe Découflé , l’étrangeté  le dispute à la fantaisie onirique  et pourtant , alors que le résultat pourrait être déstabilisant , on lit les inspirations du chorégraphe  au fond de ses yeux clairs comme dans un livre .Pour Contact , la source de ses envies est multiple : le cinéma ( Marx Brothers )  , les comédies musicales américaines ( West Side Story ) , la musique ( Nosfell et Lebourgeois en live à droite et à gauche de la scène ). Et nous , public , pouvons y retrouver nos plaisirs de gosses , yeux écarquillés face aux acrobates délicates et à cette foule de personnages bigarrés , joyeux farceurs travestis ,qui circulent parfois à toute vitesse comme le lapin d’Alice en retard en retard ; certains tableaux rappellent Family Adams tandis que l’un des personnages doit surement être le frère de D’Angus Young  et un autre celui de Klaus Nomi.

  • Y aurait-il  un secret de fabrication Découflé ?

“Pas de secret mais un principe de vie : pas de logique , pas de méthode , il faut de la spontanéité pour préserver l’émotion , engager le rire des spectateurs et construire des gags approuvés ; l’enseignement qui m’est resté de Pina Bausch pour laquelle j’ai une grande admiration , c’est qu’il faut mettre son énergie au service de toutes ses émotions pour monter un spectacle qui a des chances de séduire le public.”La technique a aussi son importance évidemment  et les actions scéniques sont de vraies performances exécutées par des acrobates de haut vol et des comédiens professionnels qui ont chacun une personnalité bien distincte – 40 ans  séparent  le plus jeune et le plus âgé des acteurs et pourtant l’alchimie fonctionne –

Contact, c’est l’histoire d’une bande …

16 artistes dont les fidèles , aux platines si on peut dire ( violoncelle piano )Nosfell et Pierre Le Bourgeois  CONTACT ( site officiel )16 artistes .Philippe Decouflé  associe à son art le spectaculaire, le burlesque et le bizarre. Il crée avec Contact une comédie musicale et visuelle, hommage aux métiers du spectacle et donc de construire le tout comme les « musicals » d’autrefois, Une bande de seize danseurs, acteurs, chanteurs et musiciens « un rassemblement éphémère »qui  active notre mémoire collective en réalisant son musical. Mais à quoi jouent ces artistes ? ILs reconstituent  la vie d’une troupe des répétitions à la représentation finale . Tout ce qui d’ordinaire est caché devient pour l’occasion stylisé, chorégraphié et mis en musique. » Ils convoquent l’art, l’amour, la connaissance, le divin et l’avidité ; s’interrogent sur le sens du bien et du mal ; explorent l’essence duelle universelle en insufflant au romantisme faustien l’absurde et la fantaisie d’une “Decouflerie”.

” Avec les spectacles que je monte ,je veux offrir des bulles de bonheur dans ce monde cruel ” Philippe Découflé

« Que dans tous vos discours la passion émue

Aille chercher le cœur, l’échauffe et le remue. »Boileau

 Site officiel Cie DCA Philippe Découflé

Filature de Mulhouse Scène Nationale

Video pour le plaisir : le P’tit bal

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top