Antony Gormley à la Galerie Thaddaeus Ropac Pantin

Les matériaux froids ont une âme chez Antony Gormley architecte morphopsychologue

Antony Gormley Galerie Ropac ©VB
Antony Gormley Galerie Ropac ©VB

Béton , acier , bronze n’ont rien à envier au bois question humanité, en tout cas chez Antony Gormley décidé à démontrer comment l’utilisation du modèle humain – lui-même en l’occurrence – parvient à traduire toutes sortes d’émotions ou de sentiments n’ayant que faire du matériau choisi . Tout impressionne dans son travail , la taille d’abord : des œuvres géantes  installées opportunément dans les immenses salles de la Galerie Ropac à Pantin ; ensuite , l’expressivité des sculptures dont on perçoit presque parfaitement les différentes postures . Le corps est son champs d’observation , son terrain de jeu , un sujet souple et flexible qui , traduit en langage concret conserve son appartenance au vivant.

BIO: Antony Gormley est un sculpteur anglais, né le 30 août 1950 à Londres.En 2007, il collabore avec le chorégraphe belge de danse contemporaine Sidi Larbi Cherkaoui . Gormley est diplômé  en architecture, anthropologie et histoire de l’art au Trinity College de Cambridge.

Ces 25 dernières années, Antony Gormley ravive l’image de l’homme dans ses sculptures en utilisant son propre corps comme sujet, outil et matériau..Antony Gormley est considéré comme l’un des plus grands artistes de la scène artistique contemporaine actuelle et fait l’objet d’expositions dans les plus grands musées et galeries londoniens : la Whitechapel, la Tate Gallery, le British Museum ou la galerie White Cube .Il expose également partout dans le monde et participe à d’importantes expositions de groupe telles que celles de la Biennale de Venise ou de la Documenta de Kassel. Il travaille également dans l’espace public et réalise ainsi deux des plus grandes sculptures de Grande-Bretagne , Angel of the North en 1998, et Quantum Cloud, en 2000 .

 Antony Gormley reçoit le prestigieux Turner Prize en 1994 et le prix South Bank pour l’art visuel en 1999. Il devient membre de l’Ordre de l’Empire Britannique en 1997. En 2007, il obtient la récompense du Bernhard Heiliger Award pour la Sculpture. Il est un Membre Honorable de l’Institut Royal des Architectes Britanniques, du Trinity College de Cambridge et du Jesus College de Cambridge. Il est également membre de la Royal Academy depuis 2003.

Second Body La foule sentimentale d’Antony Gormley

Jusqu’au 18 juillet 2015 , la Galerie Thaddaeus Ropac Pantin accueille les œuvres d’Antony Gormley, des structures métalliques  taille XXL, foule d’humanoïdes en acier Corten à profils

Antony Gormley Hole Galerie Ropac Pantin Photo VB
Antony Gormley Hole©VB

prédéterminés  traduisant  le corps et l’esprit  comme lieu en une architecture  portraitisée. L’oeuvre Hole ,que Gormley surnomme affectueusement Dark Vador, le corps-maison de 4 mètres de haut installé dans la première salle donne le ton à l’ensemble : un bloc sombre composé d’une minutieuse construction de cubes et d’ouvertures qui figure à la fois  un Gulliver gardien du lieu et la maison qui l’abrite.

15 Blockworks  Antony Gormley Galerie Ropac Pantin Photo VB
Antony Gormley 15 Blockworks ©VB

15 Blockworks

L’idée de transmutation du corps anatomique en un assemblage de cellules imbriquées se poursuit dans l’installation Expansion Fields , 60 sculptures en acier Corten alignées sur 4 rangées dans la seconde salle , évoquant une armée en place , grise et austère , intimidante et écrasante , une installation méticuleuse qui rappelle celle du  mémorial aux juifs de Berlin conçue par l’architecte américain Peter Eisenman . Dans la nef principale de la Galerie se présente un champ de stèles en fonte cette fois-ci , 15 Blockworks, qui, tel une forêt totémique nous entraîne dans le jeu du discernement des attitudes corporelles , ici , un couple avec bébé , là une vieille femme courbée sous le poids des ans , ici , un jeune à sac-à-dos,un peu plus loin une femme en gracieuse posture. La reconnaissance de la joie ou du chagrin reste toutefois un peu plus mystérieuse .

Matrix II est une œuvre in situ conçue spécialement pour la quatrième salle de la Galerie Thaddaeus Ropac à Pantin.Il s’agit d’une architecture

virtuelle, un dessin en 3 dimensions qui engendre 16 volumes de la taille d’une pièce d’appartement , articulés autour d’un vide aussi grand que deux corps debout côte à côte. L’artiste utilise un treillis métallique analogue aux coffrages des bâtiments en béton, coulé ici pour interroger les formes et les structures de l’habitat humain.L’œuvre se dévoile à la vue du spectateur en mouvement, l’invite à la pénétrer du regard, mais lui refuse tout accès physique. Elle le met au défi de distinguer entre premier , second et arrière-plan dans la superposition de multiples trames , au prix d’un effort optique vertigineux.En tournant autour de la sculpture, le visiteur génère un champ perceptif déroutant, où la relation entre la figure et le fond s’inverse , tandis que l’effet multiplicateur de la perspective comprimée affole le regard.

Antony Gormley Expansion Fields Galerie Ropac Pantin Photo VB
Antony Gormley Expansion Fields ©VB

Toutes ces sculptures ont pour effet de désorienter le spectateur et de l’entraîner dans un parcours d’auto-observation.La présentation des œuvres s’inscrit dans la continuité de la démarche de l’artiste, qui envisage des expositions comme autant de lieux d’expérimentation physique et psychologique.

Quand il était petit,  Antony  Gormley ne dormait pas quand sa mère l’envoyait faire sa sieste. Il se forçait à rester immobile et c’est ainsi qu’il a peu à peu découvert les bienfaits du voyage intérieur. « J’ai passé ma vie à essayer de montrer que le corps est un endroit plus qu’un objet ; la chose la plus précieuse que nous ayons. Quand vous fermez les yeux, vous rencontrez l’énergie, l’imagination, le potentiel qui est à l’intérieur de vous. »

 ANTONY GORMLEY

Galerie Thaddaeus Ropac

Antony Gormley “Second Body”, galerie Thaddeus Ropac, 69 av du Génaral Leclerc, 93500 Pantin. Du mardi au samedi de 10h à 19h, jusqu’au 18 juillet 2015. 

 Un livre reproduisant toutes les œuvres exposées , avec un texte signé par le chorégraphe américain William Forsythe, un essai de l’historienne d’art Guitemie Maldonado et une conversation entre Antony Gormley et Hans Ulrich Obrist est en cours de publication .

Le travail de Gormley a été largement présenté à travers le Royaume-Uni et à l’étranger avec des expositions au Centro Cultural Banco do Brasil, São Paulo, Rio de Janeiro et Brasilia (2012) ; Deichtorhallen, Hambourg (2012) ; The State Hermitage Museum, St Petersbourg (2011) ; Kunsthaus Bregenz, Autriche (2010) ; Hayward Gallery, Londres (2007) ; Malmö Konsthall, Suède (1993) et Louisiana Museum of Modern Art, Humlebæk, Danemark (1989). Il a également participé à des grandes manifestations tels que la Biennale de Venise (1982 et 1986) et Documenta 8, Kassel, Allemagne (1987).

Les expositions récentes notables des œuvres de Gormley sont : Expansion Field, Zentrum Paul Klee, Berne, Suisse (5 septembre 2014 – 11 janvier 2015); Sesostris III: A Legendary Pharaoh, Palais des Beaux Arts, Lille, France (19 octobre 2014 – 25 janvier 2015) et Sculpture 21st: Antony Gormley, Lehmbruck Museum, Duisburg, Allemagne (22 novembre 2014 – 1février 2015). En mai 2015 l’exposition Land aura lieu à divers endroits au Royaume-Uni et sera visible pendant un an.

Galerie Thaddaeus Ropac Pantin PhotoVB
Galerie Thaddaeus Ropac Pantin ©VB
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top