Regards sur Art Basel 2015 : Art Parcours

Art Parcours  2015 ou découvrir Bâle à pied

Que ce soit bien clair : Art Parcours existe pour aider ceux qui ne savent pas comment aborder la ville de Bâle , il se pourrait  même qu’il existe une étroite connexion entre l’Office du Tourisme et les organisateurs de Art Basel … Chaque année , un nouveau quartier , Saint-Alban , St Johann , la Kaserne … en 2015 , les artistes s’offrent  un large espace autour de la Cathédrale . L’intérêt est variable mais on est pas fâché , je vous conseille tout de même de garder la sculpture sur Münsterplatz pour la fin en guise de récompense.

Avant l’effort , manière de parler car le territoire à couvrir ne vous épuisera pas c’est sur , surtout pour ceux qui ne sont pas des habitués du Grand Hôtel des 3 Rois , c’est le moment ou jamais d’y faire un tour , vous y trouverez un bar tout beau tout neuf -seulement jusqu’à dimanche , attention- inspiré de l’univers bazar  marché aux puces de Dieter Roth ( les Trois Rois vont-ils s’en remettre ou nous feraient-ils un petit coup de jeunisme ? ), ne venez pas sans monnaie ,  alors il vous en coûtera CHF30 pour un verre de vin blanc , eh oui ! vous êtes aux 3 Rois tout de même !

 Parcours: 23 œuvres d’art in situ autour de Münsterplatz, dans la vieille ville de Bâle

Parcours investira des lieux clés de la vieille ville tels que le Museum der Kulturen, le Musée d’histoire naturelle, l’hôtel de ville et la place de la cathédrale (Münsterplatz). On découvre sur le parcours les œuvres de:

Alexandra Bachzetsis, Davide Balula, Adriano Costa, Alicia Framis, Piero Golia, Tobias Kaspar, Alicja Kwade, Nate Lowman, Michaela Meise, Jonathan Monk, Vik Muniz, Ciprian Mureşan, Peter Regli, David Renggli, Ugo Rondinone, Yves Scherer, Lara Schnitger, Alyson Shotz, Daniel Silver, Philippe Thomas, Blair Thurman et Francisco Tropa.

 Parcours entend conjuguer le passé et le présent de Bâle en mettant en scène des interventions artistiques qui viennent s’insérer dans des quartiers spécifique de la ville. Florence Derieux, directrice du FRAC Champagne-Ardenne, est la commissaire d’exposition de Parcours pour la troisième année consécutive. Le secteur sera ouvert au public du mercredi 17 juin au dimanche 21 juin, avec une soirée exclusive – Parcours Night – le samedi 20 juin, ponctuée de performances diverses commissionnées par Derieux. La soirée débutera avec une intervention de Lara Schnitger, suivie de performances par Rosa Barba, Julien Bismuth, et Erkka Nissinen, pour s’achever avec un concert DJ par Haroon Mirza  ( en ce moment au Tinguely )et le groupe londonien Factory Floor. En sus, Art Basel présentera en collaboration avec HeK (Maison des Arts Electroniques) un nouveau spectacle inédit de Edwin van der Heide, intitulé ‘LSP’, pour lequel l’artiste s’intéresse aux relations spatiales entre la lumière et le son.

Sur Münsterplatz, Gladstone Gallery (New York, Bruxelles) et Galerie Eva Presenhuber (Zurich) présenteront une nouvelle sculpture en pierre à grande échelle par l’artiste suisse Ugo Rondinone, à la forme humaine mais de dimensions et de masse imposantes, intitulée ‘the gracious’ (2015). A proximité, Massimo De Carlo (Milan, Londres) et Maccarone (New York, Los Angeles) exposeront ‘Multicolored tow truck’ (2015), de l’artiste américain Nate Lowman, une série de sculptures créées à partir de camions-remorques rouillés et peints, traditionnellement utilisés pour transporter d’autres véhicules. Nate Lowman transformera ces objets mécaniques en des croix religieuses présentées sur Münsterplatz. Galerie Guido W. Baudach (Berlin) présentera une sirène imprimée en 3D, conçue par Yves Scherer pour la Dreizackbrunnen, une fontaine située au Münsterberg. ‘Little Mermaid’ (2015) comprendra une queue de sirène fusionnée avec le torse et la tête de l’actrice Emma Watson.

Exposée dans le cloître de la cathédrale gothique de Bâle, l’œuvre d’Alicja Kwade intitulée ‘Der Tag ohne Gestern I-III’ (2014-2015), présentée par 303 Gallery (New York), Galerie König, Berlin (Berlin) et kamel mennour (Paris), explore les questions fondamentales de l’espace et du temps. L’ouvrage comprend trois grandes structures en acier Corten, dont les formes sont inspirées par des tentatives pré-scientifiques d’illustrer la structure inhérente de l’univers. Le visiteur peut marcher à travers l’espace, jeter un coup d’œil dans la mire des sculptures, et trouver une horloge qui lui fait face en indiquant l’heure exacte, démontrant l’une des vérités les plus manifestement inhérentes que nous utilisons pour nous placer dans l’univers. Dans la Salle du Conseil de la cathédrale de Bâle, Galeria Juana de Aizpuru (Madrid) présentera ‘Habitación de libros prohibídos’/ ‘Place pour les livres interdits’ (2014) par Alicia Framis. L’installation consiste en une pièce fermée contenant plus de cent livres qui ont été interdits à un moment donné dans certains pays. Alicia Framis soulignera la nature problématique de la censure en juxtaposant des titres apparemment inoffensifs tels que ‘The Tale of Peter Rabbit’ de Beatrix Potter au ‘Manifeste du parti communiste’ de Karl Marx. Les visiteurs peuvent lire ces ouvrages dans le silence et l’intimité de la pièce.

Le Musée d’histoire naturelle hébergera trois œuvres d’art in situ. Présentée par Meyer Riegger (Berlin, Karlsruhe) et kurimanzutto (Mexico City), la performance d’Alexandra Bachzetsis intitulée ‘Gold’ (2004) joue avec la langue vernaculaire ambiguë derrière la culture hip-hop et R&B. Focalisé sur le personnage féminin éroticisé et fort, l’ouvrage de Bachzetsis offre une réflexion puissante et pleinement incarnée sur la culture de la danse, le Plaisir visuel et la marchandisation de l’imagination. galerie frank elbaz (Paris) présentera ‘Painting the roof of your mouth (Ice Cream)’ (2015), un café glacier parfaitement fonctionnel par Davide Balula. Sur la base de sa précédente série de tableaux, ‘River, Buried and Burnt Paintings’ (2012-2014), l’artiste proposera des parfums de glace inhabituels, comprenant le bois brûlé, le graphite, le linge et la fumée, pour créer un ouvrage ‘sensoriel’. Les parfums, élaborés en collaboration avec le chef Daniel Burns, étoilé au Michelin, peuvent être dégustés soit au café glacier principal, soit à des stands mobiles placés dans différentes parties de la ville. Le troisième projet du musée, présenté par Gagosian Gallery (New York, Beverly Hills, Londres, Genève, Hong Kong, Le Bourget, Paris, Rome, Athènes) et galerie frank elbaz (Paris) sera ‘Widows’ Walk (A Coat of Arms and/or Tails for a Whale) (2015) par Blair Thurman, une grande installation fluorescente, inspiré par la ‘Veuve joyeuse’, l’une des œuvres emblématiques de Blair Thurman.

 Au Museum der Kulturen, Mendes Wood DM (São Paulo) et Sadie Coles HQ (Londres) présenteront deux œuvres d’Adriano Costa, toutes deux se rapportant à la vie de celui- ci en tant qu’artiste latino-américain travaillant en Europe. ‘International Division of Labour – 2’ (2014) est une installation de sacs à main contrefaits placés sur une plate- forme, disloqués de leur but initial. Le second travail, intitulé ‘How to be Invisible in High Heels (Comment être invisible en talons hauts)’ (2014), est une séquence de stèles monochromes dont les différentes hauteurs se réfèrent à celles de transsexuels brésiliens en hauts talons qu’Adriano Costa avait rencontrés à Milan.

 A l’Hôtel de Ville de Bâle, Gagosian Gallery (New York, Beverly Hills, Londres, Genève, Hong Kong, Le Bourget, Paris, Rome, Athènes) et Bortolami (New York) présenteront ‘Untitled (Evil exists where good men do nothing)’ (2005), une guillotine grandeur nature par Piero Golia ( le jeune gardien du lieu raconte queun petit malin voulant experimenter le truc chez Madame Tussaud y a laissé sa tête , peu de chance d’être vrai mais ne pas s’approcher trop près du sinistre machin tout de même ! ).

 Dans la cour des archives d’Etat du canton de Bâle, Galerie Peter Kilchmann (Zurich) présentera ‘Nu couché’ (2014) par David Renggli, une sculpture en aluminium anodisé et laqué. Placée sur un piédestal, la sculpture de David Renggli s’inspire de la Grèce antique, où seuls des fragments partiels du personnage subsistent, créant une sculpture évoquant un corps fragmenté. Au Gymnasium am Münsterplatz proche, l’œuvre de Michaela Meise intitulée ‘Im Kreis, am Kreis (Chelsea Kramer and Portraits)’ (2013), présentée par Galerie König, Berlin (Berlin) et Standard Oslo (Oslo), consiste en une table-banc où les gens peuvent s’asseoir, manger ou travailler ensemble. Elle a été créée avec le serrurier berlinois Bernd Euler et sa forme s’inspire du dessin de Ferdinand Krammer datant de 1928, et prévu pour une école maternelle de Francfort. Cette création a pour vocation de démontrer la stratégie politique et pédagogique de l’époque qui visait à rassembler la communauté. Une sélection de portraits en céramique sera accrochée à l’intérieur de l’école, représentant des personnes que l’artiste a rencontrées par hasard au cours de sa vie.

 Le théâtre des marionnettes de Bâle hébergera un spectacle de marionnettes par Ciprian Mureşan, présenté par David Nolan Gallery (New York). Après avoir remis en scène des textes classiques et travaillé avec des auteurs dramatiques roumains contemporains tels que Gianina Cărbunariu et Saviana Stănescu, le théâtre de Ciprian Mureşan peut initialement sembler être de format classique, mais au-delà de son apparence traditionnelle, une focalisation sur l’appareillage technique, associé à l’improvisation et à la spontanéité, changera la perspective du spectateur.

 A l’angle des rues Rittergasse et St. Alban-Graben, Lisson Gallery (Londres, Milan, New York, Singapour) présentera l’œuvre de Jonathan Monk intitulée ‘Covered Motorbike’ (2013), la plus grande sculpture en bronze créée par l’artiste à ce jour. Jonathan Monk joue, se moque, questionne, dégonfle et multiplie en fractionnant des images et des idées avant de les recomposer pour en créer de nouvelles, évoquant souvent l’approche du conceptualisme des années 1960.

‘Observatoire d’insectes’ (1996) par Francisco Tropa sera présenté par Galerie Jocelyn Wolff (Paris) à la Alte Universität (vieille université). Présentée pour la première fois en 1996, l’œuvre comprend deux chevalets soutenant une table colorée en jaune safran et enduite de miel. Le spectateur verra l’ouvrage transformé en observatoire, tandis que la couleur et le miel attireront des insectes. Exposées sur des murs du périmètre de Parcours, on trouvera les œuvres d’Alyson Shotz ‘Sculptures imaginaires’ (2014 – 2015), présentées par Carolina Nitsch (New York). Sous la forme de six panneaux de texte sur émail, ces plaques sont perçues initialement comme des plaques de rue ordinaires. Toutefois, chaque panneau contient un court texte décrivant une sculpture imaginée, utilisant le langage pour évoquer des formes dans l’esprit du spectateur, démontrant la notion que toute œuvre d’art existe dans l’imagination, d’abord dans l’esprit de l’artiste et plus tard dans la mémoire du spectateur.

 Jan Mot (Bruxelles, Mexico City) présentera Chiat/Day/Mojo – readymades belong to everyone ®’ (1990) par Philippe Thomas. L’artiste a fondé une agence de communication et d’événements en référence à Marcel Duchamp, et le travail publicitaire présenté, exposé pour la première fois à l’occasion de l’exposition ‘Art & Publicité’ au Centre Pompidou à Paris en 1990, sera déployé à Bâle sur une colonne d’affichage publicitaire à Schifflände. Présenté par Anton Kern Gallery (New York) et Stuart Shave / Modern Art (Londres), Suffragette City (2015) de Lara Schnitger consiste en un environnement de textile et de sculptures, avec un spectacle inédit. L’installation est composée d’une pièce dont les murs intérieurs sont revêtus de tapisseries de couleurs vives et des bannières suspendues au plafond présentent des messages audacieux sur le sexe, la sexualité et la maternité, ainsi que des sculptures. L’ouvrage sera activé par un cortège à travers les rues de Bâle le samedi 20 juin en tant que partie intégrante de Parcours Night.

Présenté à l’Antiken Museum et Sammlung Ludwig, l’ouvrage de Daniel Silver intitulé ‘Rock Formations’ (2014) est composé d’une série d’œuvres sculpturales semi-figuratives qui incarnent l’obsession permanente de l’artiste par le monde antique. Présentées par Frith Street Gallery (Londres), les œuvres sont composées de couplages ou de collages de têtes en pierre et en bronze placées directement sur un morceau de marbre de Carrare.  Présentée par Galerie Peter Kilchmann (Zurich), l’œuvre de Tobias Kaspar intitulée ‘Down-to-Up to Downtown Again / NYC 1995’ (2015) transformera l’entrée de Scala Bâle en le New York City de 1995. Avec des accessoires, une toile de fond, de la musique et trois personnages adolescents en tenue des années 1990, Tobias Kaspar chorégraphie une œuvre d’époque qui traite de l’influence de la culture dominante tout en offrant un aperçu de sa propre biographie, ayant grandi à Bâle et à New York.

Pace (New York, Londres, Zuoz, Beijing, Hong Kong) présentera ‘Mnemonic Vehicle (Ferrari)’ (2015), une installation par Vik Muniz comprenant une sculpture grandeur nature de la voiture miniature emblématique Matchbox dans l’église St. Martin. Un projet sur la mémoire, le désir et l’échelle, l’artiste a collectionné des voitures miniatures vintage dans les marchés aux puces, les boutiques de jouets anciens et sur eBay au cours de l’année écoulée, considérant l’importance des jouets et du jeu pour l’adulte que nous sommes devenus. Cette sculpture sera exposée à la Martinskirche (église St-Martin).Tout près, sur le Mittlere Bücke (pont), la sculpture en marbre de Peter Regli intitulée ‘RH No 256, Travelling Snowman #01 (2007), enracinée dans le land art et l’interventionnisme, sera présentée par Art : Concept (Paris).

Heures d’ouverture de Parcours :

Mercredi – vendredi 17 au 19 juin 2015, 11 h – 22 h

Samedi 20 juin 2015, 11 h à minuit

Dimanche 21 juin 2015, 11 h à 19 h

 La Nuit Parcours aura lieu le samedi 20 juin, de 6 h à minuit. Toutes les représentations de la soirée sont gratuites ; il y aura à manger et à boire sur place.

Entrée libre

Visites guidées Parcours :

Des visites guidées de Parcours ouvertes au public seront disponibles entre le 18 et le 21 juin à 17 h 30, en anglais et en allemand.

Rendez-vous : Münsterplatz Info Point Adultes : CHF 25.-/ € 16

Ecoles, étudiants, senior, AVS : CHF 15.-/ € 12

Pour les réservations : Boutique en ligne (http://bit.ly/1zVo4cs), Bureau des visites guidées dans la salle 1 ou le Parcours Info Point à la Münsterplatz

Visite guidée privée :

Par groupe : CHF 400.- / € 400 hors TVA, hors billet d’entrée (max. 15 pax) Etudiants (université) : CHF 300.- / € 300 hors TVA, hors billet d’entrée Durée : une heure

Langues : allemand, français, anglais, espagnol, italien, russe, mandarin, portugais Rendez-vous : Münsterplatz Info Point

Pour toute réservation et information, contacter Nicole

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top