Weleda soigne aussi son image

Weleda l’entreprise qui vous veut du bien ” en accord avec l’être humain et la nature

Mur végétal Weleda Huningue©VB
Mur végétal Weleda Huningue©VB

“L’être humain est pour Weleda une creature dotée d’un corps, d’un esprit, d’une âme et d’une conscience. Prendre en charge l’individu dans cette globalité pour le soigner est l’ideal  ambitieux formulé par la médecine anthroposophique que nous cherchons à atteindre ” annonce Peter Braendle , Président du Directoire en guise de clé de compréhension au fonctionnement de Weleda . Difficile de ne pas adhérer à une telle philosophie . Portrait succinct :   le groupe Weleda est une entreprise internationale dont le siège est en Suisse, à Arlesheim, qui développe, produit et distribue des préparations pharmaceutiques, diététiques et des produits cosmétiques « naturels ». Ils sont élaborés selon les fondements de la médecine anthroposophique telle que l’ont définie Rudolf Steiner et Ita Wegman au début du XXème siècle. Weleda commercialise environ 1300 préparations pharmaceutiques, dont de nombreux produits homéopathiques. Le groupe commercialise également une centaine de produits cosmétiques, notamment des soins corporels.

Qui ne connaît pas Weleda ? Au même titre que le flacon de Betadine ou le tube de Biafine , avouons que nous avons  toujours trouvé  sans mal l’huile de massage à l’arnica  ou les granules au calendula de la marque nature dans nos armoires à pharmacie.Il faut dire pour mettre les pendules à l’heure que Weleda est sortie des placards de nos grands-mères pour accompagner la meteo sur France 2 ou l’émission C’est à vous  sur France 5, un peu plus moderne et efficace  comme methode de communication sans aucun doute. Une autre tactique maligne pour se faire connaitre ou reconnaitre  consiste pour Weleda   à l’instar des Rockstars à s’engager dans des tournées hexagonales nommées  ” Bioty Tours “, 3ème édition cette année Strasbourg était la ville du 11 septembre  mais il y en a plein d’autres.

” Soutenir l’homme dans le maintien de son équilibre de santé et le développement de son bien-être ” , voici notre principale mission . Peter Braendle

Peter Brandle Weleda©VB
Peter Brandle Weleda©VB

D’après Peter Braendle , Président du directoire de Weleda France , l’entreprise se porte on ne peut mieux  au regard de ses 72 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2014 et d’une croissance enviable de 20% sur l’ensemble de ses activités. Ce sont les lancements reussis de l’année- Weleda entrera en bourse très prochainement-  qui ont impulsé ces résultats : l’ Onagre pour les peaux matures, la  Mauve blanche pour les  bébés et les gouttes ophtalmiques Visiodoron Malva . De telles performances laissent bien augurer des objectifs déja engagés liés à la stratégie  ” Regate ” à l’horizon 2020, l’un des facteurs de la reussite 2014 étant la part des approvisionnements en matières premières végétales de qualité biologique  atteignant désormais 83%  et propulsant Weleda à la place de leader mondial de la cosmétique naturelle et bio et de la médecine complémentaire d’orientation anthroposophique.Weleda est présente dans 50 pays aujourd’hui avec 70% de produits consacrés à la cosmetique contre 30% à la pharmacie. Pour démarrer l’année 2015 , la gamme Rose musquée , les soins du corps à l’amande et toujours le gel à l’arnica sont en tête en attendant le lancement dès octobre d’une eau naturelle à la grenade.

La France est le second marché du groupe Weleda avec  370 collaborateurs , un succès justifié par la spécificité Naturalité des produits commercialisés mais aussi  la large palette galénique proposée appuyée sur 3 secteurs porteurs  : l’automédication , la cosmétique et la médication de prescription. En outre ,  depuis 10 ans Weleda s’enorgueillit de l’ouverture de son Spa dans le 8ème arrondissement parisien .L’un des arguments  phares de l’entreprise Weleda est bien sur le recours aux produits issus de l’agriculture bio , recours pour lequel Weleda dispose d’une certification élaborée depuis 2008 assez stricte: le label NaTrue. Seulement  180 marques ont obtenu la qualification du fait d’une sélection drastique réclamant l’origine naturelle de 100%  des ingrédients utilisés- non incluse l’eau- et leur transformation par processus doux, la teneur en ingrédients issus de la culture biologique étant sévèrement et précisément contrôlée. Weleda est également très attentive à la protection de l’environnement  dans l’extraction et le traitement des matières premières mais utilise  aussi consciencieusement des emballages et contenants  recyclables pour tous ses produits dont le verre à forte proportion. Le processus d’élaboration des produits est le fait d’une équipe qui se partage sur place chaque étape de celle-ci : la galénique, le packaging, le parfum et le principe actif évidemment.

Transformer les forces de la nature en impulsions curatives

Sauge avant broyage©VB
Sauge avant broyage©VB

Avant l’homeopathie ou la phytothérapie , il y a les plantes ( en homeopathie fraiches autour de 80 % cueillies le matin et placées en macération dans la journée) . En vedette,  l’arnica, la star : l‘huile de massage à l’arnica est un produit culte de Weleda qui rapporte à l’entreprise 15% de son chiffre d’affaires cosmeto en restant n°1 des produits vendus dans les mêmes indications .Tous les sportifs de haut niveau connaissent la bouteille verte et son étiquette orange , l’or des champions . Weleda  s’investit d’ailleurs dans le sponsoring des jeunes sportifs sélectionnés aux prochains JO , quoi de mieux pour parfaire l’image saine , dynamique et naturelle de l’entreprise bientôt centenaire ?  Le plus souvent , Weleda cultive ses plantes médicinales dans ses propres jardins dans une démarche écologique de production sur place et  afin de réduire les récoltes de plantes sauvages  dans un souci de préservation des ressources naturelles de notre planète. L’arnica est recueilli depuis plus d’un demi-siècle  sur les sommets vosgiens à hauteur de  300kg de plantes fraîches  annuelles ,certifiées bio avec les producteurs cueilleurs locaux. La cueillette est donc particulièrement contrôlée pour éviter que l’ espèce végétale ne disparaisse  . Weleda s’est engagée depuis 7 ans dans un programme de préservation de cette plante essentielle. La protection de la biodiversité est ancrée dans la philosophie des laboratoires Weleda qui peuvent fièrement annoncer une  progression de la  récolte de plantes en 2014 de 43%  , soit une augmentation de 84% des cultures dans le jardin de Weleda France . Amande , grenade , Iris , Rose Musquée , Onagre …: les 2/3 des plantes  traîtées par Weleda France sont issus des jardins du laboratoire . Ce qui n’est pas cultivable sur place  est importé à proportion de 20%, seulement 14% proviennent de cueillettes sauvages.

Culture in situ :  jardins de Bouxwiller , d’Arlesheim et d’Allemagne

Jardin Weleda Bouxwiler©VB
Jardin Weleda Bouxwiler©VB

Les jardins Weleda sont situés  dans la ville d’Arlesheim, près de Bâle en Suisse et à Bouxwiller, non loin de Huningue en France. Pierre Kappler est responsable des deux jardins : « Le jardin de Bouxwiller forme un îlot de biodiversité au milieu d’un paysage cultivé de manière conventionnelle. ». La parcelle de 1,5 hectare gérée par Pierre Aurel , jardinier à plein temps ,est  en bail  locataire pour 99 ans, et  fournit Weleda  en plantes fraiches depuis une quinzaine d’années , environ 40 de façon variable. Les oiseaux, insectes et amphibiens se sentent bien dans ce havre de paix entre étang, murets de pierres sèches et arbres fruitiers. Malgré sa taille relativement réduite, ce jardin accueille jusqu’à 70 espèces de plantes médicinales. Le jardin suisse d’Arlesheim se trouve au « Bruderholz », une chaîne de collines qui sépare les vallées de la Birse et du Birsig. Il est entouré de forêts et de 40 hectares de champs dédiés à l’agriculture biologique. Dans le jardin de plantes médicinales Weleda situé à Wetzgau, près de Schwäbisch Gmünd, la diversité ne connaît pas de limites. Les 23 hectares sont occupés par 800 espèces de plantes, dont 160 sont transformées, aussitôt récoltées, en teintures pour médicaments et produits cosmétiques naturels. Des oiseaux et de nombreux autres animaux trouvent un espace vital entre les 5 kilomètres de haies composées de prunelliers, d’hamamélis, d’aubépine et d’érables champêtres. L’énorme abondance de fleurs attire d’innombrables insectes, parmi lesquels également des auxiliaires comme les syrphes, ichneumons, chrysopes et coccinelles. « Pour nous, le jardin est un organisme vivant », déclare Michael Straub, responsable du jardin de plantes médicinales. Jardins d’ailleurs.

Les jardins sont des biotopes naturels, exempts de substances synthétiques, et constituent donc un espace vital riche pour les plantes et les animaux. Des pièces d’eau, des lieux de nidification et des toits végétalisés améliorent encore ces biosphères. Tout comme le fait que Weleda n’utilise pas chaque plante et  veille toujours à avoir une diversité naturelle dans la nature. C’est ce qu’on appelle  la biodiversité. Des écosystèmes sains et une diversité biologique sont les fondements de toute vie sur terre.

Des jardins au laboratoire : le potentiel therapeutique des règnes naturels

Jardins Weleda Bouxwiler©VB
Jardins Weleda Bouxwiler©VB

La méthode d’agriculture ” biologique dynamique”  dite Bio-dynamie qui recourt à des engrais naturels, des extraits de plantes et des poudres de roche , est une forme de médecine respectueuse  de la  fertilité et de la vitalité de la terre qui aboutit à une forme de  médecine respectueuse du bien-être et de  la santé de l’homme .

Distillation, extraction ou dynamisation : ce n’est qu’à l’issue d’un bon processus de transformation adapté que les nombreuses matières premières naturelles mises en œuvre dans les produits Weleda peuvent répondre aux besoins de l’être humain. Weleda dispose d’une très grande expérience dans l’approche des forces naturelles de traitement et de soin. Près de 1000 substances issues de la nature sont transformées par Weleda en cosmétiques naturels et en médicaments. Ces matières premières sont soumises à différents processus de transformation avant d’aboutir au produit fini.

Si l’on prend l’exemple  d’un processus calorique comme la distillation : l’entraînement à la vapeur d’eau permet d’extraire des fleurs de lavande une huile essentielle de qualité supérieure. Cette substance aromatique naturelle est utilisée comme parfum dans de nombreux produits cosmétiques ainsi que des médicaments Weleda.

Autre exemple de processus de transformation : la macération. Les fleurs de calendula fraîchement découpées sont hachées et mélangées dans une solution hydro-alcoolique. Deux semaines plus tard, le mélange est pressé et filtré : c’est ainsi que l’on obtient la teinture-mère de calendula, un précieux extrait végétal. Citons encore la dynamisation – le coeur même de la médecine anthroposophique- un procédé employé en homeopathie consistant à diluer la substance originelle- minérale, végétale ou animale-par paliers successifs. La dynamisation est pratiquée manuellement , permettant de mettre en résonance la solution en mouvement avec les rythmes de l’être humain, tels qu’ils se manifestent dans ses mouvements , sa respiration et sa circulation: ” nous sommes conditionnés par nos rythmes , la maladie est une crise “. C’est la variété des hauteurs de dilution qui permet une correspondance plus fine avec les differents niveaux d’action thérapeutique recherchés, selon les concepts de la médecine anthroposophique.

Tous ces processus et étapes de transformation rendent accessible à l’être humain ce qui provient de la nature. Ce n’est qu’au travers de cet apport que l’action cosmétique ou thérapeutique peut être pleinement mise en œuvre.

Jardins Weleda Bouxwiler©VB
Jardins Weleda Bouxwiler©VB

C’est la biodiversité qui crée l’équilibre

Le respect de la biodiversité grâce au principe de la Bio-dynamie  est au coeur des préoccupations de Weleda . Ainsi , à Bouxwiller , Pierre Aurel précise-t-il que la ferme est considérée  comme un organisme vivant , végétal , minéral et animal rythmée par le cosmos- la nuit , on pulvérise les plantes profitant de la phase d’inspiration – et disposant d’une capacité de résilience . Le compost se fabrique sur une année et demie, on cultive de façon durable , pas de culture intensive qui épuise le sol. On n’entretient pas les maladies en cultivant la même plante sur un carré plusieurs saisons de suite. Ces principes sont exportés : par exemple la rose de Turquie est cultivé en Bio-dynamie sous l’impulsion de Weleda.

COMPRENDRE L’ANTHROPOSOPHIE

WELEDA FRANCE

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top