Bâloise session 2015 Candy Dulfer Trombonne Shorty

Bâloise session 2015 Candy Dulfer saxophonoste Photo VB
Bâloise session 2015 Candy Dulfer saxophoniste PhotoVB
Bâloise session 2015 Candy Dulfer©VB

Bâloise Session 2015 Candy Dulfer was here !

Pour ceux qui ne connaissaient pas la bombe blonde , il a suffi de tendre l’oreille pour retrouver  la mémoire avec Lily was here  , tube international qui a porté la belle au top des ventes britanniques  et américaines en 1990, produit par son complice Dave Steward , ex-guitariste des Eurythmics. Difficile de rester assis avec Candy Dulfer et son saxo sexy , qui passe en douceur et joyeusement  d’un smooth jazz langoureux à un  rythme funk-pop jazzy à donner des fourmis dans les pieds aux plus recalcitrants , d’ailleurs pour accompagner Crazy ,  titre du dernier album de Candy sorti en 2011 , tout le monde se lève  on en profite pour faire une ovation au génial  guitariste .

Ca , c’est de la musique ! Il faut dire que Candy Dulfer est pratiquement née avec un saxophone d’argent dans la bouche puisque son père, Hans Dulfer  avait lui-même choisi cet instrument pour construire sa carrière de musicien ,elle a d’ailleurs enregistré avec lui l’album Dulfer & Dulfer en 2001. Pour Candy , le saxophone n’a plus de secret  car elle le pratique depuis l’âge de 12 ans . Ses influences se devinent chez les plus grands comme  Sonny Rollins et David Sanborn, elle est devenue elle-même  source d’inspiration majeure pour des musiciennes de smooth jazz telles que la guitariste Joyce Cooling ou les saxophonistes Pamela Williams et Mindi Abair.

Le lourd passé de Candy Dulfer : Prince , Dave Stewart , Pink Floyd , Bono…

La saxophoniste , alors seulement âgée de 18 ans , est invitée à jouer pour Madonna lors d’une partie de sa tournée européenne. C’est le début de l’ascension , elle est révélée  véritablement au

grand public par Prince, qui l’engage dans son groupe de musiciens et l’introduit au grand public dans son clip Partyman en 1989. Elle joue sur les disques Batman Soundtrack, Graffiti Bridge, Xpectation, Musicology, du même artiste américain. Candy Dulfer a également joué avec  Aretha Franklin , Blondie Beyoncé, Jimmy Cliff , Jamie Cullum, Angie Stone, Alan Parsons, etc.

L’année 1990 est glorieuse pour Candy : son premier album solo ” Saxuality ” vendu à plus d’un million d’exemplaires , est couronné d’un Grammy Awards . C’est aussi l’année où elle partage la scène en tant que musicienne avec pour Pink Floyd . Le succès se confirme : en 1992 , elle est invitée à accompagner son idole  Maceo Parker, longtemps saxophoniste de Mister Sex Machine James Brown. Candy Dulfer apparaît aussi en tant qu’invitée sur l’album live A Night in San Francisco de Van Morrison en 1994.

Dave Stewart et Candy Dulfer sont collaborateurs du single de Bono en 1999 Cookie’s Fortune. La saxophoniste néerlandaise participe à plusieurs tournées de Prince et The New Power Generation.jusqu’en  2004 .

En 2007, elle sort son neuvième album studio Candy Store. L’album atteint la seconde position dans le classement Billboard Top contemporain Jazz Classements. Sa chanson Candy Store et la chanson La Citylights deviennent no 1 dans les tableaux Smooth Jazz National Airplay aux États-Unis. La même année, Candy Dulfer est présentatrice de sa propre émission de télévision pour la chaîne publique NPS.

 Le 6 septembre 2008, son public est enthousiasmé par son concert funky  Lionel Richie live 2008 aux Pays-Bas.

En 2012, elle fonde le supergroupe Ladies of Soul (nl) avec Trijntje Oosterhuis et Edsilia Rombley entre autres. Celui-ci se forme à la suite du décès de Whitney Houston pour se produire sur scène dans une série de concerts commémoratifs. Le succès est au rendez-vous .

CANDY DULFER SITE OFFICIEL 

Trombonne Shorty alias Troy Andrews

Baloise Session 2015 Trombonne Shorty©VB

Excellente première partie du concert de la Bâloise Session , le grand Troy Andrews, né le 2 janvier 1986 à La Nouvelle-Orléans, est un tromboniste et trompettiste Américain. Il est le petit frère du trompettiste James Andrews et le petit-fils du chanteur-compositeur Jessie Hill. Troy Andrews joue du trombone dans les fanfares depuis l’âge de six ans, d’où son surnom « Trombone Shorty » (shorty signifiant « court », « petit »). En 2005, Andrews fait partie de la section cuivre du groupe de Lenny Kravitz dans sa tournée américaine en ouverture du groupe Aerosmith. En 2010 Lenny Kravitz pose sa voix et sa guitare sur le morceau « Something Beautiful » de l’album Backatown. Le 13 octobre de la même année Lenny rejoint Andrew sur scène lors de son concert au New Morning (à Paris) et remplace le batteur sur le morceau « Something Beautiful ». Trombonne Shorty a également collaboré avec U2.

Discographie
Trombone Shorty’s Swingin’ Gate, Louisiana Red Hot Records, 2002 (by Troy Andrews)
12 & Shorty, Keep Swingin’ Records, 2004 (by James & Troy Andrews)
The End of the Beginning, Treme Records, 2005 (by The Troy Andrews Quintet)
Trombone Shorty Meets Lionel Ferbos (by Trombone Shorty & Lionel Ferbos)
Orleans & Claiborne, Treme Records, 2005 (by Troy « Trombone Shorty » Andrews & Orleans Avenue)
Backatown, Verve Forecast Records, 2010 (by Trombone Shorty)
For True, Verve Forecast Records, 2011
Say that to say this, Verve Forecast Records, 2013

TROMBONNE SHORTY SITE OFFICIEL

Bâloise session 2015 Candy Dulfer saxophoniste Photo VB
Bâloise session 2015 Candy Dulfer©VB

BALOISE SESSION 2015

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top