15 ans du Ballet de Bâle pour Richard Wherlock

Richard Wherlock Ballet Direktor Photo Ballet de Bâle

Jubilee 15 ans du  Ballet de Bâle sous la direction de Richard Wherlock

Il fallait bien 3 bonnes heures pour réussir à présenter au public une vue panoramique du travail de Richard Wherlock au Ballet de Bâle ces 15 dernières années . Pour illustrer ce retour sur ses choix  en matière de création chorégraphique contemporaine, Richard Wherlock a présenté au public bâlois un  large éventail  comprenant  18  extraits de 9 ballets personnels et de 9 autres pièces de chorégraphes conviés sur la Grande Scène du Ballet de Bâle comme  Jiri Kylian,  Christopher Bruce ou Mauro Bigonzetti . C’est avec ce dernier que Richard Wherlock ouvre le bal sur Rossini et sa Cène nude reunissant 18 danseurs et danseuses joyeusement attablés et dont le jeu immobile traduit une esthetique totalement fascinante. De Rossini à Tom Waits , il n’y a semble-t-il qu’un pas allègrement franchi par Johan Inger avec Rain Dogs ( 9ème album du gars à la voix sublimement rauque)  .La danse est indissociable de la musique qui l’accompagne , ainsi , c’est aussi un voyage à travers les styles musicaux que le Ballet de Bâle nous a offert pour ces deux soirées anniversaire. De Bizet à St Saëns , de Tchaïkowski à Schostakowitsch en passant par les Stones ou Tom Waits , chaque chorégraphie provoque l’émotion , remue les sens au gré de l’envolée des notes , fussent-elles d’obédience classique , rock ou pop , tout est question d’équilibre , d’harmonie .

Parmi les pièces proposées ,Carmen , Traviata , Swan Lake ou encore Snow White ont naturellement trouvé leur place à côté de créations plus personnelles comme Die Liebe kann tanzen ou  Tweje venue clore en apothéose la série du Jubilée avec ses danses traditionnelles hébraïques, à deux doigts d’amener l’ensemble des spectateurs sur scène , danseurs ou pas , en tout cas  totalement sous le charme .

Les 18 oeuvres emblématiques ont en outre été  émaillées de témoignages  videos élogieux et affectueux de ceux qui ont travaillé avec Richard Wherlock ou l’ont simplement cotoyé  . De Stephan Thoss , choregraphe de Die liebe kann tanzen qui salue son coreligionaire d’un Chapeau  Mister Wherlock ! à l’instar de son comparse hollandais Ed Wubbe à Stijn Celis ou Jiri Kylian , nombreux sont ceux qui citent en exemple l’humanité , la générosité , l’énergie de Richard Wherlock . Aux voix des chorégraphes amis se joignent les louanges des danseuses et danseurs de la compagnie du Ballet de Bâle dont certains n’hésitent pas à qualifier le chef du Ballet de Bâle de Monsieur 100 000 volts .

La marque de Richard Wherlock : l’internationalité, la diversité des corps , le respect des personnalités,  aucun formatage et surtout la farouche volonté de toujours créer du nouveau à mettre au service d’une compagnie jeune et enthousiaste avide d’interprétations stylistiques ou chorégraphiques inédites . Le directeur du Ballet de Bâle n’est pas emprisonné dans un carcan éducatif qui briderait ses facultés creatives n’ayant lui-même pas grandi dans le serail de la danse – il compare volontiers son parcours à celui de Billy Elliot -.Aujourd’hui , Richard Wherlock dirige un ensemble de 30 danseuses et danseurs issus de 13 nations , la plus jeune a 19 ans , l’ainée 40. La seule unité que tolère Wherlock est celle qui convient à l’esprit d’équipe car le montage d’une chorégraphie est assurément le résultat d’un travail d’équipe . C’est grâce à cela que le Ballet de Bâle trouve son public , comble la critique et bénéficie d’un rayonnement hors les murs au même titre que le FCB comme n’hésite pas à le clamer, sourire en coin, Richard Wherlock.

“Moves”: un projet d’échange culturel entre le Ballet de Bâle et le Ballet de Seoul .

En Août 2014 , Richard Wherlock ,directeur artistique du Théâtre de Bâle, a sillonné la ville de  Séoul pour y chorégraphier une pièce avec six danseurs du Ballet  du Theatre  de Séoul ( SBT ) . Ce fut ensuite au tour du Ballet de Seoul de monter une chorégraphie avec les danseurs du Ballet de Bâle , ce dont s’est chargé  James Jeon, directeur du SBT.

Richard Wherlock  a créé  Snip shot en Août 2014 à Seoul avec 6 danseurs du SBT . En janvier 2015 , c’est au tour de James Jeon , directeur du SBT  de préparer Voice in the Wind à Bâle. A l’occasion du 15ème anniversaire du Ballet de Bâle sous la direction de Richard Wherlock , les danseurs du Ballet de Seoul -qui fête ses 20 ans-et ceux du Ballet de Bâle ont dansé ensemble à Bâle, le projet Moves est né , les deux chorégraphies sont présentées pour la première fois en Europe à l’occasion des 2 jubilées .

Cette collaboration reussie entre les 2 pays par la volonté des chorégraphes James Jeon et Richard Wherlock est l’irréfutable preuve que  la danse utilise un  langage universel qui , non seulement se joue des frontières culturelles,  mais en utilise les multiples facettes et contribue ainsi  à enrichir la planète artistique de part et d’autre.

RICHARD WHERLOCK

R.Wherlock dessin Juliar extrait du livret Ballett Jubiläum

Richard Wherlock ( 57 ans ) est directeur et chef chorégraphe du Ballett Basel depuis la saison 2001/2002, et directeur artistique du célèbre festival de «Basel tanzt» depuis 2004.
Richard Wherlock est né à Bristol (GB). Après avoir étudié à la prestigieuse Ballet Rambert School de Londres , il  en a rejoint la compagnie en tant que danseur. Wherlock a été directeur de ballet à Hagen Théâtre en Allemagne de 1991 à 1996, puis  il a passé trois saisons comme directeur du Ballet de Lucerne avant de s’installer au  Komische Oper Berlin en tant que directeur artistique et chorégraphe du Berlin Ballett.
Il a travaillé comme chorégraphe avec, entre autres, les sociétés suivantes :

New English Ballet contemporain, Tanzforum Köln, Scapino Ballet Rotterdam, Dance Theatre finlandaise Helsinki, Ballett Staatstheater Braunschweig, roumain Ballet national, le Ballet islandais, Ballet national de Nancy et de Lorraine, Ballet national de Marseille, Ballet de l’Opéra de Nice , aalto théâtre ballett essen, Europa Danse (UNESCO), Ballett der Deutschen Oper am Rhein Düsseldorf, Singapour Dance Theatre, Ballett der Vereinigten Bühnen Graz, Introdans à Arnheim / Hollande, Ballett des Badischen Staatstheaters Karlsruhe, Phoenix Dance Theatre Leeds et Ballet Contemporáneo del Teatro San Martín / Argentine. Wherlock a également créé un ballet pour Les Étoiles de l’Opéra National de Paris.
Il a également produit des chorégraphies pour la TV ou le cinéma , par exemple , le film ” «Hasards ou Coïncidences» de Claude Lelouch présenté en 1998 à la Biennale de Venise et aux festivals de Montréal et de Chicago. En 2000, Wherlock a reçu le Prix Italia pour le film de danse primé «Passengers», produit par la société suisse de radiodiffusion DRS, RM Associates et 3SAT.

En 2003 , le nouveau succès du film «One bullet left» – également produit par la société suisse de radiodiffusion DRS –  lui a valu  la Rose d’or de Montreux .

Richard Wherlock  a toujours été interessé à soutenir  et encourager les jeunes danseurs  talentueux ; il siège aux jurys de nombreux concours internationaux de danse.

Richard Wherlock est depuis peu présent sur le Walk of Fame à Bâle ( Spalenberg ) reconnaissance bien méritée.

R.Wherlock J.Jeon Seoul Extrait du livret Moves

JAMES JEON

James Jeon est né à Seoul et émigre vers les Etats-Unis avec sa famille à 12 ans. Il est formé à la Juilliard School of New-York. Il danse ensuite au Ballet Bejart du XXème siècle à Bruxelles. A son retour à Seoul , il rejoint The Universal Ballet Company . Il est danseur et choregraphe pour le Ballet National de Seoul. En 1995 , James Jeon et sa femme Kim In-hee ont fondé ensemble leur compagnie The Seoul Ballet Theater ( SBT ). Comme chorégraphe résident , James Jeon a créé une centaine de pièces originales dont Being I /BeingII, 1995 /6 et Black and White en 1996 , Line of life en 1999 et Rage en 2004.

THEATRE DE BALE

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top