Les satellites d’Art Basel 2016

Les satellites d’Art Basel : Scope , die Liste , Rhy Art Fair, Volta , Solo Projekt, Selection Artfair

Les satellites d’Art Basel , c’est un peu comme les anneaux de Saturne ou le héron  qui squatte le dos de l’hippopotame , celui de la baleine ou de l’éléphant pour récupérer les miettes du géant et c’est de bonne guerre , impossible de ne pas trouver aussi son bonheur hors les murs de la sacro-sainte Art Basel du quartier des foires.

Dans le désordre , Scope vers Claraplatz Petit-Bâle , die Liste à Warteck , SoloProjekt à Dreispitz

Scope 10ème édition : 70 galeries 4 continents 20 pays

Moto Waganari Heitsch Gallery © VB
Moto Waganari Heitsch Gallery © VB

Cette année Scope Basel s’est nichée dans le Petit Bâle, dans le bâtiment de la Clarahuus , quartier chaudement occupé par quelques dames de compagnie parfois installées confortablement sur des chaises pliantes , un décor différent de celui de 2015 lorsque Scope était  basée le long du Rhin vers Klybeck , zône alternative de libre accès aux creatifs de toute sorte. Il faut dire qu’en regard du gonflement inhabituel du Rhin du aux intempéries incessantes de ce beau mois de juin , il faisait meilleur s’éloigner de l’impétueux fleuve. Scope a accueilli cette année 85 galeries internationales , dont 10 dans le cadre du programme ” Breeder ” réservé aux  galeries  de moins de 5 ans et aux artistes émergents.

La proximité de Scope 2016 avec Art Basel – quelques centaines de mètres de la Foire – est un avantage considérable a noté Alexis Hubshman , fondateur et actuel président  qui précise que le bâtiment , propriété du Crédit Suisse , abandonné depuis 7 ans a vocation de devenir un espace culturel . Scope est né il y a quelques 17 ans à New-York autour de l’idée du mélange entre galeries établies et émergentes , principe respecté encore en 2016 .

Galeries nouvelles : Beta Galeria , Anna Zorina Gallery et Orlinda Lavergne,  la galerie Andrea Rehder Arte Contemporanea, la Gallerie Katapult , toutes pressenties pour suivre Scope à Miami et  à New York.

Nives Widauer Galerie OSME ©VB
Nives Widauer Galerie OSME ©VB

L’esprit de Scope  raconté par Alexis Hubshman : 

“J’ai commencé quand j’avais 25 ans. Nous avons commencé dans un hôtel. Nous étions passionnés par l’art, la recherche de nouveaux artistes contemporains mais nous nous intéressions également à la musique, au cinéma et à la mode. S’il y a bien quelque chose qui n’a pas changé, c’est le caractère intime de notre foire. Les marchands d’art y sont toujours très accessibles.

Nous sommes toujours resté fidèle à notre volonté de trouver des artistes qualifiés de jeunes ou d’émergents alors qu’ils ne sont souvent ni l’un ni l’autre mais plutôt déjà en milieu ou en fin de carrière. ” Extraît de l’entretien de  MARK BEECH | JUIN 07, 2016 Blouinartinfo 

Scope une sélection personnelle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Die Liste à Warteck : place aux jeunes pour la 21 ème fois !

Cette année , le Jury de la Liste – composé exclusivement de professionnels des musées – a selectionné 79 galeriesde 34 pays parmi les 350 prétendants , dont 11 nouvelles galeries.

Liste des galeries représentées

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2016/06/les-satellites-dart-basel-2016">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top