Ernest Pignon Ernest MAMAC Nice

Conférence de Stephane Valdenaire : Ernest Pignon Ernest 18 octobre 20h Caveau du Café Litteraire Saint-Louis  Entrée libre-réservation : 03 89 69 52 23 ou resa.culture@ville-saint-louis.fr

Ernest Pignon-Ernest, 50 ans d’une vie d’artiste de rue au musée

MAMAC Ernest Pignon Ernest Pasolini 2015
MAMAC Ernest Pignon Ernest Pasolini 2015

 Mamac de Nice jusqu’au 8 janvier 2017

Cet été 2016 , il vallait mieux être motorisé pour suivre la trajectoire itinérante des artistes en vedette car la tendance actuelle des expositions est l’atomisation , surement pour inciter les estivants à lier loisir et culture avec davantage d’enthousiasme : ainsi  rencontrera-t-on Combas à Vence et à Monaco , Vasarely à Aix , Avignon , Gordes , Hartung à Antibes et Aubagne et …Ernest Pignon Ernest à Nice au Mamac et à l’Eglise abbatiale de Saint-Pons.

EPE à l’église abbatiale de Saint-Pons

MAMAC Ernest Pignon Ernest Epidemie Naples 1990
MAMAC Ernest Pignon Ernest Epidemie Naples 1990

Pensée par Ernest Pignon-Ernest, l’exposition du MAMAC, bâtie sur ces centaines de documents et d’oeuvres propose la découverte d’un processus de travail, l’exposé d’une démarche novatrice, retrace l’ensemble d’un parcours d’exception, sensible, sensuel, alerté, d’une création qui exalte la mémoire, les mythes, la poésie, les révoltes, les personnalités hors norme, toujours en prise sur le qui-vive. Ernest Pignon-Ernest investit l’architecture baroque de l’église abbatiale de Saint-Pons surplombant le Centre Hospitalier Universitaire Pasteur avec la présentation de la série “EXTASES”.

L’artiste fait apparaître au coeur de l’église des femmes jugées folles ou hystériques habitées par un amour de Dieu éminemment charnel troublé par un ardent désir de transcendance et de désincarnation. Ces dessins, portraits imaginés, ont été élaborés à partir des écrits de ces mystiques, on peut repérer des références au Bernin, Caravage, Sodoma, Gérard de Nerval, Pierre-Jean Jouve, Jean-Noël Vuarnet, Claude Louis-Combet, André Velter. L’ensemble est le fruit de centaines de dessins préparatoires réalisés sur plusieurs années avec pour modèle Bernice Coppieters, danseuse-étoile des Ballets de Monte-Carlo. Ces mystiques aux passions et tensions contraires, dramatiques et exubérantes, trouvent leur paroxysme dans cette architecture baroque.

Deux ou trois choses que l’on sait d’EPE :

Ernest Pignon Ernest  n’est – presque- pas un pseudo.

Cette mode de la dissémination géographique  des expositions lui va bien , lui qui déplace depuis toujours – 1966 exactement-ses personnages de papier aux quatre coins de la planète . Avec EPE ,il faut aimer voyager : Du plateau d’Albion à Certaldo, de Charleville à Paris, de Naples à Alger, de Nice à Soweto, du Chili à la Palestine, depuis 1966, Ernest Pignon-Ernest installe ses héros malheureux partout  comme son Rimbaud vagabond reproduit à des milliers d’exemplaires, devenu une véritable icône des temps modernes.

En 1974 , son opposition au jumelage Le Cap-Nice et le dessin qu’il a produit illustrant l’association de cette decision de la ville avec la négation plus ou moins avouée de la situation d’Apartheid vecue en Afrique du Sud , lui a valu une mise au rencart de sa ville natale qu’il a quittée quelques années durant. Naples est sa ville de coeur, il la connait par coeur et dispose d’une masse de litterature à son propos , presque une centaine! EPE ne part pas quelque part avec ses dessins sans en connaître l’histoire .

Au début , il y a un lieu …ensuite vient le dessin

MAMAC EPE Contre le jumelage Nice- Le Cap 1974
MAMAC EPE Contre le jumelage Nice- Le Cap 1974

Ernest Pignon Ernest  pratique l’art du contexte : il ne fait pas voyager ses oeuvres pour faire joli , mais pour répandre un message , ou  plutôt éveiller les consciences . Il trimballe sa mélancolie altruiste de place en place chargé de planches de papiers au destin funeste qui disparaîtront peut-être un peu plus lentement que des gouttes d’eau sur pierres brulantes mais guère .E.P.E n’aurait-il que faire de la postérité ?

Ernest Pignon Ernest , le niçois , est le pionnier du Street Art en France, il  est reconnu partout mais continue d’installer ses dessins-affiches  grandeur nature la nuit clandestinement sous peine d’interdiction formelle comme sur les murs des églises ou de déchirage express ailleurs . C’est assez contradictoire de retrouver un tel représentant de l’art dans la rue épinglé aux murs d’un musée mais EPE explique qu’il a exposé  non pas les résultats de son travail mais le processus de création et les étapes qui précèdent les collages dans les rues, notamment les carnets de notes et les croquis, le travail d’après modèles puis , enfin , les photos prises après que les collages soient inscrits dans la ville. EPE ne se considère pas tout à fait comme un streetartiste car il n’est pas à la mode  (d’ailleurs , il ne connaît pas Instagram , heureux homme ! ) mais il l’est tout de même un peu puisque l’endroit qu’il investit est bien la rue.

“Mes oeuvres ne sont pas mes dessins , ce sont les lieux et le potentiel dramatique  qu’ils renferment qui en font des oeuvres ” Ernest Pignon Ernest

Ernest Pignon Ernest est un humaniste , il a de la compassion pour l’homme -en particulier celui qui se sacrifie ou est sacrifié  – et un bon coup de crayon pour en exprimer la souffrance , la fragilité et l’ inéluctable volatilité . Chaque personnage qu’il choisit de représenter , anonyme ou connu , a quelque chose d’exemplaire et c’est ce qui doit transparaitre de son travail , ce qui doit interpeller la conscience citoyenne .

Une certaine vision de la violence : la déshumanisation

MAMAC EPE La Commune Paris 1971
MAMAC EPE La Commune Paris 1971

Ernest Pignon Ernest n’a pas le temps de faire de l’humour , il est occupé à nous rappeler sans cesse ce que résister signifie vraiment . L’homme est une espèce en lutte pour sa survie et sa liberté  , et cela lui coute souvent la vie . L’Histoire est chargée d’évènements qui le montrent et il est bon d’en raviver le souvenir fut-il douloureux : la Commune -les fusillés  de papier étalés sur les marches du Sacré-Coeur- , l’Apartheid -Dessin Nice -Le Cap en 1974 motivé par l’opposition au jumelage entre les 2 villes , illustré par un couple avec enfant derrière des barbelés bien de chez nous – , les migrants et autres expulsés , laissés pour compte de partout que EPE punaise partout … Pasolini  Pater Doloroso– assassiné sauvagement en 1975 – mimant la Pieta de Michel Ange , la Vierge Marie portant le Christ mort sur ses genoux . Pasolini  qui annonçait la déshumanisation contemporaine , était visionnaire , est-ce la raison de sa mort ? A nous de méditer devant  les traces  multipliées sur les murs de Rome , la ville témoin de son court passage ici-bas . Le realisateur -poete maudit avait-il la prémonition du 11 septembre , des carnages du Bataclan , de Nice , ou de l’exécution absurde de ses amis Cabu , et Wolinsky ? Parmi les amis , Ben, acolyte niçois , dit de lui :”  Ernest est un copain , il avait de l’ambition mais il est toujours resté lui-même”

nda: dans le magnifique coffret vendu au MAMAC EPE , De traits en empreintes-  , on trouve de nombreuses reproductions des dessins d’EPE et quelques cartes épinglant ceux de ses amis dessinateurs : j’aime bien celui-ci de Cabu : Mitterand frappant à la porte d’EPE : ” Ouvre ! C’est François Mitterrand François !

Parmi les streetartistes actuels , EPE prépare un projet avec JR dont il est selon ses propres dires, l’inspirateur.

“Je suis athée profondément” dit -il , pourtant , le Christ est un de ses modèles dont les reproductions parcourent le monde avec régularité. E.P.E explique :  ” Quand on vit , pour les 2000 ans qui nous concernent , et de ce côté de la méditerrannée, même si on est pas croyant , ce qui est mon cas , on est marqué par l’iconographie chrétienne. La représentation de la mort est incarnée par le Christ, ce sont des repères culturels très forts comme les grands mythes.” ( Extrait d’un dialogue avec Samira Houari Pipelette.info janvier 2016 )

Quels sont les projets d’Ernest Pignon Ernest après Pasolini ?  Aller à Port-aux-Princes ( en profiter  pour travailler sur la notion de  Syncretisme chrétien/ vaudou ) échanger avec les poètes d’Haïti qui me passionnent , mon ami Lyonnel Trouillot, Dany Laferrière James Noël et bien d’autres ; découvrir l’effet de coller  mes dessins sur les murs é croulés d’une ville où se conjuguent simultanément beauté et misère, tension et fraternité.

“Lyonnel Trouillot dit que cette vive présence de la poesie partout dans les rues e un rappel de l’humain. J’aimerais que mes images s’y associent un jour ” Ernest Pignon Ernest

 MAMAC NICE

Ernest Pignon Ernest site Officiel

 MAMAC EPE Martegale Martigues 1982

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2016/09/ernest-pignon-ernest-mamac-nice">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top