Irma la Douce se jouait au Théâtre la Coupole

Irma/ Marie-Julie Baup Nestor/ Lorant Deutsch photoVB
Irma/ Marie-Julie Baup Nestor/ Lorant Deutsch©VB

Irma la Douce aime Nestor le Fripé mais la jalousie leur joue des tours

Irma / Marie-Julie Baup photo VB
Irma / Marie-Julie Baup ©VB

Un monde fou sur la scène – et dans le public- du Théâtre de la Coupole à Saint-Louis: environ une quinzaine de comédiens pour figurer l’ambiance gouailleuse du Montmartre underground des années 50 . Ca jacte à tout va sous les toits d’Paname . On croise chez Maman , la tenancière du cabaret des Inquièts – Nicole Croisille , 80 ans , bon pied , bon oeil  et surtout belle voix –  les clients d’Irma, pêle-mêle Michou , Elvis  , des Monsieur-dame , un écossais , un détective, un curé … Tout ce  petit monde devise , boit un coup , joue aux cartes , danse et chante avec les filles de Madame Nicole,  on ne s’ennuie pas !

L’histoire : au début ,un pauv’cav -un peu comme Bourvil dans le Corniaud –  Nestor le Fripé ,  protégé de la patronne de la tôle du côté de Pigalle à la clientèle de petits truands seconds couteaux sans envergure , est fou d’amour pour Irma qui le lui rend bien . Mais Nestor ne supporte plus de devoir laisser sa belle rejoindre d’autres que lui , fut-ce pour gagner de la tune. Alors, il établit un stratagème d’enfer pour empêcher sa douce de partager ses charmes : se travestir en vieux riche séduisant , beau-parleur  et surtout client unique ; mais la jalousie le taraude , il faut éliminer le concurrent qui plaît décidément trop à Irma sa douce . Par un terrible retour de bâton , Nestor est envoyé au bagne accusé du meurtre de son virtuel rival Oscar à la suite d’une décision prise par un juge et son avocat général dont la loufoquerie   rappelle la bande des Marx Brothers , laisse augurer d’une fin plus joyeuse que celle d’Yves Montand dans la Menace .

Y’a rien à s’dire y’a qu’à s’aimer , rengaine des faubourgs composée par Marguerite Monnot pour Irma la Douce en 1956 est le tube de la Comédie musicale montée par Nicolas Briançon et ses prédécesseurs . On adore écouter les tourtereaux , parents dans la vraie vie de 3 petits, chanter en choeur la ritournelle . A la fin , comme chez Disney , tout est bien qui finit bien , Nestor le Fripé n’est plus le cav dont on se moque . L’ évadé du bagne , endosse le costume du caïd qui n’a peur de rien , mais seulement pour retrouver sa dulcinée . C’est beau , non ? Romantique à souhait ! Entre-temps , comme la séquence du bagne se veut exotique , les indiens – en costume s’il vous plaît -débarquent  du public sur la scène pour régler son compte à un Livingston en costume de steppe puis en caleçon bleu clair ( a failli le perdre par excès de zèle de jeu des comédiens bagnards , on a eu peur pour lui ).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la fin , surement parce que c’est bientôt Noël , les Rois Mages surgissent pour célébrer les bébés d’Irma et Nestor : Oscar et …Nestor !

Maman / Nicole Croisillephoto VB
Maman / Nicole Croisille©VB

La première de la comédie musicale d’Alexandre Breffort a eu lieu au Théâtre St Martin 15 septembre 2015 , tandis que la première de la pièce originelle fête tout juste 60 printemps et était emmenée par Colette Renard et Michel Roux qui en ont donné pas moins de 1000 représentations . Souhaitons le même succès à Lorant Deutsch ,  Marie-Julie Baup , Nicole Croisille et leurs complices ,  à moins qu’un opportuniste réalisateur ne se glisse  à nouveau dans la peau de Billy Wilder pour convoquer des acteurs à la hauteur de Shirley MacLaine et Jack Lemmon ,  interprètes d’ Irma et Nestor en 1963 , venus à Paris tout spécialement , quartier des Halles pour tourner cette délicieuse comédie . Les 3 protagonistes ont été sacrés à l’époque , respectivement, meilleure actrice dans une comédie , meilleur acteur dans une comédie , meilleur scénario pour Billy Wilder.

THEATRE LA COUPOLE SAINT-LOUIS

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2016/12/irma-la-douce-se-jouait-au-theatre-la-coupole">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top