Les Combas de Lambert Avignon

Robert Combas Vence été 2016 Photo VB

Les Combas de Lambert Avignon jusqu’au 5 juin 2017

Les Combas de Lambert Vence photo VB
Les Combas de Lambert Vence été 2016 ©VB

Robert Combas ne quitte plus le sud: Avignon après Monaco et Vence

A l’aube des années 80 ROBERT COMBAS débarque sur la scène artistique avec un style propre que Ben , l’autre sudiste , intitule finement « LA FIGURATION LIBRE »en opposition à l’art conceptuel en vogue à cette époque , auquel est également associé Hervé Di Rosa, sétois comme Combas,  revendiquant pour la peinture ce que le mouvement punk affirmait pour la musique , une certaine idée de la pratique libertaire 
de  l’art contre l’establishment. Tous les défis artistiques sont bons  : peinture, sculpture, musique, cinéma…Combas est un artiste rock n’roll . D’ailleurs , depuis 2010 , il fonde avec son complice Lucas Mancione le groupe Les Sans Pattes avec lequel il a deja composé une quarantaine de titres. Les Sans Pattes ont conçu un répertoire unique. Leurs performances visuelles et musicales (interprétées au Grand Rex à Paris, au MAC de Lyon, au Rockstore à Montpellier, au Grand Théâtre d’Angers, à La Sirène à La Rochelle, Espace Cardin à Paris…), marquent un nouveau volet du dialogue ô combien fructueux entre rock et art contemporain.” Ma peinture , c’est du rock” clame Combas . On en doute pas lorsqu’on sait la passion de l’artiste pour la musique , il possède environ 100000 vinyles.

On croise plein de monde dans les toiles de Combas , des hommes – souvent en colère avec des grosses bouches- des femmes- souvent peu vêtues avec des gros seins- , des  animaux  ou des créatures fantastiques , occupés à faire la guerre , l’amour , à manger aussi , enfin des trucs de la vie quotidienne mais dans un ordonnancement très personnel , toujours à la limite de l’implosion , dans un festival de couleurs vives rejouissantes au service de corps musculeux ou déglingués ou les deux à la fois- tout dépend de l’activité des personnages -, parfois , on croit reconnaître Vuillemin , en moins trash quand même.

Robert Combas Mon oncle Louison 1984 Vence photo VB
Robert Combas Mon oncle Louison 1984 Vence©VB

2016 grande année Combas : Vence , Paris Palais de Tokyo ,  Monaco , Avignon PROLONGATION 2017

Robert Combas Yvon-lambert Vence photo VB
Robert Combas Yvon-Lambert Vence ©VB

Robert Combas n’aime pas qu’on le colle dans un tiroir fut-ce celui tout nouveau de la Figuration Libre , du coup , il a du attendre un peu pour voir son oeuvre enfin mise en avant à sa convenance . L’exposition  Greatest Hits  de 2012 au MAC de Lyon proposait une rétrospective rasssemblant plus de 600 oeuvres . En 2016 , c’est Yvon Lambert , marchand , collectionneur et surtout ami de Robert Combas depuis ses débuts , qui prend le relais en proposant une exposition estivale bicéphale à Vence puis à Avignon. Toujours cet été 2016 , Michel Houellebecq associe Robert Combas à l’exposition qui lui est consacrée au Palais de Tokyo .Les oeuvres majeures de  Combas ont également été présentées  au Forum Grimaldi de Monaco . Pour ceux qui ont tout loupé , les Combas de Lambert seront visibles à Avignon jusqu’au 5 juin 2017. Plus de 250 oeuvres seront ainsi présentées dans l’Hôtel de Caumont et de Montfaucon, rappelant le rôle fondateur de Robert Combas, qui au même moment que Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Francesco Clemente, Julian Schnabel, Miquel Barcelo et d’autres grands noms, démontra que la peinture n’était pas morte mais plus vivante que jamais. Yvon Lambert fête ainsi avec Robert Combas les 50 ans de la Galerie Yvon Lambert.

Yvon Lambert se souvient  : “Ses toiles et ses dessins correspondaient totalement à l’attente du public plus jeune et moins attentif aux considérations théoriques qui sous-tendaient les œuvres de mes artistes antérieurs. Alors qu’avant, les visiteurs et les collectionneurs pénétraient dans ma galerie en se demandant ce qu’ils allaient trouver, et aussi ce qu’il fallait comprendre, là, c’était la gaieté partagée et la drôlerie communicative qui s’affichaient sur mes murs“.

L’actualité joyeuse de Combas artiste drolatique 

L’œuvre de Combas traduit  l’esprit de son temps – politique, culturel, social – avec humour et sans filtres . Combas ne se contente pas de peindre , il écrit aussi , beaucoup ! Il est “L’un des plus grands de sa génération“ estime Yvon Lambert – , mais aussi vrai conteur de son époque”. Observer les toiles de Robert Combas est une première étape . Ensuite , il faut lire les textes , les sous-sur-autour- titres . Comme Robert raconte les choses façon Staccato , difficile de suivre mais comme le facétieux est miséricordieux , et ne peut travailler que s’il est de bon poil , on prend volontiers le temps .

Robert Combas Premier Portrait de Genevieve Vence photoVB
Robert Combas Premier Portrait de Genevieve Vence©VB

Exemple : Premier portrait de Genevieve , ma nouvelle fiancée 1987

“Genevieve est étendue sur les rochers au bord de l’eau complètement à poil.Moi je la regarde et en profite pour surveiller si ya pas un ou deux vieux satires dans les rochers , comme la semaine dernière dans les criques de Sète pendant qu’on faisait des choses. En tout cas ya un requin violeur qui se balade dans les environs.Je sais pas si c’est le soleil, mais je commence à devenir sèrieusement jaloux.Même de la petite marchande de pain et de beurre microscopique qui se balade avec une tête de fleur et qui doit bien être lesbienne quelque part.Pourvu que Genevieve ne le devienne pas.Si elle fait ça! Moi je me fais pédé et prêtre par dessus-le  marché. Et je ferai la guerre à tous les atés qui me gonflent les boules .” texte prélevé dans le Catalogue de l’exposition Les Combas de Lambert .

Autoportrait-de-Combas-en-combattant-francais-1984 photo VB
Autoportrait-de-Combas-en-combattant-francais-1984© VB

Combas  est assez impudique , il peint un quotidien presque autobiographique. : ses intimes peuplent ses toiles , en particulier Genevieve sa femme depuis 30 ans , muse au début , comptable/ attachée de presse  aujourd’hui , raccourci qu’elle-même utilise . On croise aussi  Yvon Lambert , Leo Castelli , Cesar , Andrée Putman, Annette Messager…Il  peint aussi des batailles et des fresques historiques, des légendes bibliques, des érotiques…Combas ne s’épargne pas , il se met fréquemment en scène, comme dans Autoportrait de Combas en combattant français -1984– dont le texte est le suivant :

Nous devons sauver les meubles ( la commode )nous devons garder l’esprit de la France riche d’histoires meurtrière et romanesque. Nous ne sommes pas des romanichels, nous sommes français et fiers de l’être pour trouver la lumière (voir l’abat-jour) et préserver quelques vêtements pour ne pas nous retrouver à poil. Contre l’envahisseur americain qui nous fait les cornes. Devenons combattants français.

Robert Combas ou l’exhubérance spontanée

Combas n’a pas de strategie de communication mais raconte comme personne . Alors comme il parle comme il pense : vite , très vite , le mieux est de jeter quelques mots et morceaux de phrases glanés de ci-de là –nda parti pris personnel-

L’art contemporain : on demande aux artistes de ne pas être trop commerciaux mais de vendre tout de même le plus possible. Pas facile de se faire une place au soleil durable , ” qui est in , qui est out ? . Etre toujours considéré comme l’artiste européen dans la lignée de Keith Harring et Basquiat : agaçant.  Bischofberger le marchand voulait Combas mais voulait attendre sa célébrité. A  pourtant connu la célébrité dès l’âge de 23 ans.

Famille : il doit tout à ses parents , son père communiste pur et dur – il lisait le Canard Enchaîné-s’est toujours battu pour la culture ; un de ses frères – fratrie de 6 enfants – est le dessinateur officiel de la ville de Sète ; entré  aux Beaux-arts grâce à leurs efforts. Grâce à eux , j’ai eu confiance.

Genevieve : sa compagne, sa muse depuis 1987 , ancienne danseuse rencontrée à Angers . 

Ben : “Combas est un tres grand artiste ; lui , il arrive pas à s’arreter de peindre , moi , j’arrive pas à démarrer , je suis un constipé , peut-être il est le contraire …”

Poesie : la poesie va nous tenir d’aplomb 

Sète : le sud ya le ciel ça fait passer les drames ; Combas a crée  pour Sète le musée des arts modestes

Les Sans-Pattes : un peu Trust d’après moi . Je fais de la musique ou plutôt du bruit organisé. 

Picasso est un Chaman comme moi.

L’argent :  Quand on a de l’argent , on a besoin de plus d’argent , c’est hallucinant ce truc.

Sensibilité : Je suis paranoiaque parce que je donne beaucoup et j’aime bien que les gens me rendent.Je suis trop gentil.

Dieu : j’ai des problemes avec Dieu,  j’ai beau le chercher je ne  le vois pas.

Michel Onffray : Robert est un ami très cher; instinctif pur . S’il ne parle pas , il dort surement . Il n’est pas dans le pastel , il explose, ne sait pas feindre ; C’est prévu qu’il fasse ma pierre tombale .

Brian Wilson : les Beach Boys la musique qui le rend heureux

ROBERT COMBAS SITE OFFICIEL

Collection Lambert 

5 rue Violette

84000 AVIGNON

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top