Youn Sun Nah au JazzOffbeat Basel

Youn Sun Nah Jazz Offbeat 2017 Photo VB

Youn Sun Nah chante Tom Waits pour le JazzOffbeat

La jeune  chanteuse sud-coréenne arrive sur scène accompagnée de ses musiciens -Jamie Saft (Hammond B3, piano) Clifton Hyde (guitar) Brad Jones (bass) Dan Rieser (drums)- sourire radieux aux lèvres pour saluer le public d’une voix presque inaudible en allemand   : Guten Abend ich freue mich sehr hier zu sein . Puis , dès les premières notes ,  la voix mute : parler et chanter semblent ne pas habiter  la même personne . Youn Sun Nah , qui s’excuse d’un filet de voix à peine perceptible de devoir donner quelques indications à son ingénieur du son dans sa langue , est aussi à l’aise dans le registre jazzy  avec des sonorités proches d’une Stacy Kent , folk – souvent , on pense à Rickie Lee Jones-  ou même rock ; sa voix vient s’emparer des standards de stars comme Lou Reed ( Teach The Gifted Children), Paul Simon ou Jimi Hendrix ( Drifting)  sans qu’on y trouve rien à redire . Le plus extraordinaire  reste tout de même  la reprise du “ Jockey full of Bourbon” de Tom Waits assortie des élans rauques du génial californien , bluffant ! Ecouter Youn Sun nah  est comme la caresse de l’aube , un  moment de grâce dont on se souvient avec délice.

Dernier CD : She moves on

Youn Sun Nah (en coréen : 나윤선, Nah Youn Sun1), née le 28 août 1969 à Séoul, est une chanteuse de jazz sud-coréenne. Fille d’un père chef de chœur et d’une mère actrice de comédies musicales, Youn Sun Nah baigne dans un environnement musical depuis son enfance. Elle commence  le piano à 5 ans, puis arrête à l’âge de 13 ans. Elle poursuit des études de lettres et sort diplômée de l’université de Konkuk (en) en 1992. En 1993 , elle se lance dans une première expérience de chanteuse avec le Korean Symphony Orchestra sur un répertoire gospel. Elle  participe ensuite à plusieurs comédies musicales.

Youn Sun Nah Jazz Offbeat 2017 photo VB
Youn Sun Nah Jazz Offbeat 2017©VB

En 1995, elle choisit Paris pour étudier la musique et le chant. Elle s’inscrit au CIM, alors seule école de jazz de la capitale.

En 2001, elle autoproduit son premier album Reflets qui sort finalement en Corée chez Sony Music (à présent Warner EMI Korea). Cet album lui permet de réaliser ses premières tournées dans son pays natal. Parallèlement, elle commence à se faire connaître en France avec un quintet formé avec des musiciens parisiens (David Georgelet, Yoni Zelnik, David Neerman et Guillaume Naud puis Benjamin Moussay) avec lesquels elle enregistrera deux albums dont le remarqué So I am… paru en 2004. Parallèlement elle reçoit de nouvelles récompenses parmi lesquelles le Prix de la Meilleure Jeune Artiste de l’année 2005 en Corée ainsi que le Grand Prix du concours Jazz à Juan Révélations.

Partagée entre Paris et Séoul depuis une dizaine d’années, Youn Sun Nah choisit alors de passer plus de temps sur son continent natal. Pendant près de deux saisons elle se consacre presque exclusivement à un projet d’album Memory Lane et des tournées en Asie.

En 2009, elle sort un nouvel album Voyage sur le label allemand ACT, qu’elle enregistre avec des musiciens européens, les Suédois Ulf Wakenius et Lars Danielsson, le Norvégien Mathias Eick (en) et le Français Xavier Desandre Navarre. Youn Sun Nah et Ulf Wakenius effectuent plus d‘une soixantaine de concerts ensemble dans une vingtaine de pays en Europe, en Asie  et au Canada. Voyage est récompensé par le Prix du Meilleur Album Jazz 2009 en Corée du Sud.

En 2009, Youn Sun Nah est décorée du titre de Chevalier des Arts et des Lettres.

Fin septembre 2010, elle sort un nouvel album Same Girl, toujours sur le label allemand ACT. Same Girl est récompensé par l’Académie du Jazz en recevant le Prix Mimi Perrin du Jazz Vocal 2010 (pour le meilleur album de jazz vocal de l’année). L’album est aussi récompensé par le Prix du Jazz Vocal de l’Académie du Jazz ainsi qu’un Korean Music Award. Dans le même temps Youn Sun Nah reçoit en Allemagne un Echo Award en tant que meilleure chanteuse internationale de jazz en 2011. En 2012, le gouvernement coréen lui décerne un prix spécial pour sa contribution à la culture populaire et aux arts.

Au printemps 2013, la sortie de son troisième album pour le label ACT, intitulé Lento, est suivie d’une nouvelle tournée internationale qui débute en France avant de se poursuivre en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Jamie Saft Brad Jones Youn Sun Nah Clifton Hyde Dan Rieser Jazz Offbeat 2017 Photo VB
Jamie Saft Brad Jones Youn Sun Nah Clifton Hyde Dan Rieser Jazz Offbeat 2017 ©VB

YOUN SUN NAH

Jazz Offbeat Basel

 

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top