Art Basel 2017 Now I Won

Claudia Comte Art Basel 2017 Photo VB

Pour Art Basel 2017 Claudia Comte investit l’esplanade de la Messe

Claudia Comte Art Basel 2017 Photo VB
Claudia Comte Art Basel 2017©VB

Claudia Comte , artiste vaudoise de 34 ans , s’est installée au coeur d’Art Basel avec ses cabanes à jeux : mini dance -floor, mini-golf,mini-booling , un mini-bar à shots…  en tout 7 occasions de s’amuser en gagnant un lot. Pour ceux qui n’ont pas compris , ce qu’il faut faire est écrit au-dessus , non pas en lettres d’or mais en lettres de bois géantes : NOW I WON ( à lire dans les 2 sens ), et pas n’importe quoi s’il vous plaît , mais 3 oeuvres de l’artiste qui, par ailleurs,  bénéficie simultanément à Art Basel d’une exposition au Kunstmuseum de Luzerne. Claudia Comte a eu carte blanche de la part de la direction de la Art pour le choix de ses installations: 23 troncs d’arbre de 6 mètres pesant chacun 800kg et formant les lettres Now i Won , sont plantés sur 7 cabanons. L’installation est typique de cette artiste qui aime lier nature et geométrie et voir les gens  sourire à la vue de son travail , l’art doit procurer de la joie. Pour participer aux jeux , il vous en coutera symboliquement 3 francs ( retournés à la Fondation Pro-Natura) , pas grand-chose , surtout pour celui ou celle qui aura remporté le gros lot en passant donc avec succès les 7 épreuves.

Ouverture : mardi mercredi 13h 21 h; jeudi vendredi samedi 13h 20h ; dimanche 13h 19h.

Née en 1983, élevée à Grancy au pied du Jura, formée à l’ECAL , vit et travaille à Berlin où la Galerie König la représente.

CLAUDIA COMTE

A Art Basel 2017 , on joue à faire de l’art avec Urs Fischer et Rodin

Urs Fischer Sadie Coles Art Basel 2017 photo VB
Urs Fischer Sadie Coles Art Basel 2017©VB

Retombons à en enfance avec le Kiss de Rodin en pâte à modeler imaginé par le suisse Urs Fischer , de quoi désacraliser le grand Rodin dont les oeuvres

Urs Fischer Sadie Coles Art Basel 2017 Photo VB
Urs Fischer Sadie Coles Art Basel 2017©VB

sont présentées en ce moment au Grand Palais à Paris ( jusqu’au 31 juillet ) et au Musée qui porte son nom  pour une exposition l’associant à l’artiste Anselm Kiefer ( jusqu’au 22 octobre 2017). A moins qu’Urs Fischer veuille fêter avec Rodin le centenaire de sa mort. En tout cas , il offre à chaque visiteur la possibilité de se servir sur la bête  et créer ainsi son propre collage aux murs adjacents : beaucoup de monde pour faire joujou!

Urs Fischer est un artiste suisse né en 1973 à Zurich. Urs Fischer est membre de la scientologie. Il  commence sa carrière en Suisse où il étudie la photographie au Schule für Gestaltung à Zurich. Il déménage à Amsterdam en 1993 et a sa première exposition personnelle dans une galerie de Zurich en 1996. L’approche artistique subversive de Fischer est souvent considérée comme influencée par des mouvements anti-art comme le mouvement Neo-Dada ou l’Internationale situationniste. Depuis le milieu des années 1990 quand Fischer commença à montrer son travail en Europe, il a produit de très nombreux objets, dessins, collages et installations.

Fischer a sa propre maison d’édition, Kiito-San, dont les livres sont distribués par DAP et Bchhandlung Walter König. Son œuvre Thinking about Akbar, 2005 est au Museo Cantonale d’Arte de Lugano. Les installations et sculptures d’Urs Fischer ont été exposées dans de nombreuses expositions collectives et biennales internationales, notamment à Manifesta 3 et à la Biennale de Venise en 2003, 2007 et 2011. Son exposition personnelle au Kunsthaus de Zurich en 2004 intitulée « Kir Royal » fût sa première grande exposition personnelle dans un Musée. Parmi ses expositions récentes on peut citer « Not My House Not My Fire », Espace 315, Centre Pompidou, Paris (2004) ; « Mary Poppins », Blaffer gallery, Art Museum of the University of Houston, Houston Texas (2006) ; “Urs Fischer: Marguerite de Ponty”, New Museum of Contemporary, New York (2009-2010) ; “Skinny Sunrise”, Kunsthalle Wien, Vienna (2012) ; “Madame Fisscher”, Palazzo Grassi, Venice (2012) ; “Urs Fischer”, Museum of Contemporary Art, Los Angeles (2013) ; et “YES”, Deste Foundation Project Space, Hydra, Greece (2013).

En 2010, une œuvre en cire de Fischer, Untitled (Candle) (2001) a été vendue 1 million de dollars chez Sotheby’s ; c’est une des quatre éditions identiques de la pièce. Une de ses sculptures Untitled (Lamp/Bear) (2005-2006) a atteint 6,8 millions de dollars chez Christie’s à New York en 2011.

Les 2 versions du Kiss d’Urs Fischer ont chacune été vendues pour 500 000$

URS FISCHER

Urs Fischer Sadie Coles Art Basel 2017 Photo VB
Urs Fischer Sadie Coles Art Basel 2017©VB
Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top