Musée Historique de Bâle Objets perdus retrouvés Le Rhin parle

Musée Historique Bâle Aufgetaucht Photo VB

Le Musée historique de Bâle propose une plongée dans les entrailles du Rhin  : On y retrouve tout ou presque!

Musée Historique Bâle Aufgetaucht Photo VB
Musée Historique Bâle Aufgetaucht ©VB

Exposition du 22 septembre 2017 au 4 mars 2018

Tous les 3 à 5 ans , le Rhin bénéficie d’une toilette organisée par la société d’interêt public ” Ryybutzete “ et de nombreux bénévoles. Les plongeurs se concentrent sur la portion comprise entre la centrale électrique de Birsfelden et sauvent ainsi un tas d’objets accumulés en amont du Rhin. Cette action récurrente a connu un record en 2003 avec 25  tonnes de matèriel récupérés alors que le niveau du Rhin était très bas. Le nettoyage 2017 qui a eu lieu le 9 septembre a permis de retrouver 8 tonnes d’objets divers. Allez-y ! Peut-être reconnaîtrez-vous la boucle d’oreille perdue en aout en descendant le Rhin , qui sait ?

Musée Historique Bâle Aufgetaucht boulets attaque Forteresse de Hüningue par l'armée impèriale autrichienne 1796©VB
Musée Historique Bâle Aufgetaucht boulets attaque Forteresse de Hüningue par l’armée impèriale autrichienne 1796©VB

   Difficile à croire : le Rhin recrache toutes sortes d’objets , des plus précieux aux plus banaux , tantôt témoins de notre vie quotidienne, d’autres fois vestiges précieux de notre passé plus ou moins glorieux ou encore pièces à conviction volontairement égarées  dans les eaux troubles  du  Rhin  pour faire disparaître les preuves d’un acte criminel . Les historiens  , archeologues  ou ethnologues  y ont aussi trouvé source de joie à la découverte d’une mâchoire de mammouth ou d’un casque romain  vieux de 3000 ans,  ou encore  des boulets de canons , vestiges de l’attaque de la forteresse de Hüningue par l’armée impèriale autrichienne en 1796 . Dans la région de Bâle , dont le climat il y a 40 000 ans était identique à celui de l’actuel Alaska,  plus de 150 restes de mammouth ont été sortis du Rhin , intacts depuis l’âge de glace  .Moins glamour mais tout aussi digne d’interêt , les innombrables paires de lunettes , smartphones , clés USB , trousseaux de clés de voitures  ,une  kyrielle  de bijoux  ,  récents  , anciens  … et  même un dentier ! C’est la première fois qu’une  telle exposition est consacrée aux objets découverts dans les eaux bâloises. Le 21  septembre 2017, le Musée  Historique de Bâle a inauguré l’exposition  très variée.

Aujourd’hui , près de 75% des poissons du Rhin ont disparu mais jusqu’au 19ème siècle , les nombreuses espèces vivant dans le fleuve ont largement alimenté la population bâloise.

«Surgies des flots. Les mystérieuses trouvailles dans les eaux bâloises».

Les objets de l’exposition donnent un aperçu inhabituel sur l’histoire de la ville et documentent l’importance multiple du Rhin pour les hommes, les animaux et la nature. La palette des trouvailles est très vaste, elle s’étend des fossiles préhistoriques aux bijoux alamans en passant par les armes modernes. En outre, des objets tirés tout récemment  du Rhin, cette année lors du«R vvbutzete», sont intégrés à l’exposition après séchage. Tous racontent la vie au bord du Rhin, parlent d’amour et de haine, de commerce et de consommation, évoquent foi et violence, souvenir et oubli.

Musée Historique Bâle Aufgetaucht Photo VB
Musée Historique Bâle Aufgetaucht ©VB

Le Rhin a défini le paysage, a séparé et réuni les pays riverains et est aussi une voie de transports. Des cartes fluviales expliquent comment le cours des rivières s’est modifié au cours du temps et quelles conséquences les interventions humaines ont eu sur le paysage et l’écosystème.

Comment sonne le Rhin? L’installation de l’artiste Christina Kubisch nous plonge dans les sons du Rhin à Bâle . N’oubliez pas de vous arrêter, les sons sont parfois peu perceptibles mais si réalistes qu’on pourrait se croire englouti . Des récits d’habitants témoignent qu’aujourd’hui comme autrefois, des vœux, des promesses d’amour ou des ruptures sont confiés aux eaux du Rhin. Des photos sépias donnent une idée de la habitation du fleuve avec la ville de Bâle en des temps reculés. Des videos nous racontent des histoires rocambolesques , comme celle de l’alsacien Stephane Breitwieser qui déroba pour 30  millions de francs d’oeuvres d’art entre les musées français et danois pour finir par décider de balancer son magot volé à l’eau croyant ainsi échapper à la police . Breitwieser était un vrai amoureux d’art car il s’est contenté d’entreposer son larcin chez sa mère sans le vendre , dont finalement une grande partie a été retrouvée dans les eaux du canal Rhin-Rhône. Breitwieser a écrit son histoire dans un ouvrage intitulé ” Confessions d’un voleur d’art” . Pour rester dans le domaine de l’enquête criminelle , on peut aussi écouter l’histoire du cas de la firme Durand & Huguenin relatée par la police qui retrouva une sacoche contenant des outils ayant servi au cambriolage de ladite  dont le coffre-fort fut délesté d’un demi-million ; grâce à un témoin oculaire , la police retrouva les auteurs  du vol en Allemagne et la presque totalité de l’argent.

Musée Historique Bâle Aufgetaucht Stephane Breitwieser extrait video Photo VB
Musée Historique Bâle Aufgetaucht Stephane Breitwieser extrait video ©VB

L’exposition a reçu le soutien financier de la Fondation pour le Musée Historique de Bâle , de la Fondation Ernst

Musée historique de Bâle – Musée d’histoire, Barfüsserplatz 7, 4051 Bâle

Heures d’ouverture: Mardi au dimanche 10-17h

Fermé les 24 et 25 décembre 2017, le 1er janvier 2018 et du 19 au 21 février 2018 (carnaval de Bâle)

Tarif:   Entrée libre avec le Museums-PASS-Musées et le Passeport Musées suisses Enfants gratuits jusqu’à 13 ans

Tarif réduit : CHF 5.- (pour les moins de 20 ans et/ou les personnes en formation jusqu’à 30 ans)

Entrée: CHF 17.-

Pour plus d’informations:

Pia Kamber, commissaire d’exposition, pia.kamber@bs.ch, tél. +41 61 205 86 28

L’équipe du Musée Historique de Bâle a été renouvelée :  Manuel Eichenberger est le nouveau directeur administratif depuis le 1er juin 2017 ; le Dr. Gudrun Piller est la nouvelle curatrice pour l’Histoire de Bâle l. Patrick Moser est le nouveau conservateur . Andreas Mante a été nommé depuis le  1er aout 2017  directeur communication Marketing .

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top