Thierry Martenon sculpteur De la nature à l’oeuvre

Thierry Martenon Bâle Photo VB

Thierry Martenon réalise l’alliance parfaite : le bois et l’outil au service de l’art

Thierry Martenon vit dans le hameau du Desert d’Entremont, dans le massif de la Chartreuse, à l’écart des bruits du monde et au coeur de la nature . C’est un bon départ pour cet artiste – artisan,  ébéniste de formation  qui a depuis près de 20 ans installé son atelier , une ancienne étable familiale , pour façonner dans des bois de France qui comptent parfois 500 ans – noyer,  érable,  frêne ,  épicéas – ses formes abstraites et douces.

Thierry Martenon Tresor Bâle 2017 ©VB

Rencontre avec Thierry Martenon à la  première foire d’artisanat contemporain de Bâle Tresor

” La nature coule dans mon sang” déclare -t-il . Pourtant , son travail en est une interprétation parfois discrète et il suffit d’observer d’un peu plus près les sculptures ou les tableaux de Thierry pour se faire une idée de ses sources d’inspiration . Ainsi une oeuvre à poser ou accrocher rappelle parfois Soulages qu’il admire profondément , parfois Keith Harring , ou encore les volutes d’ Hundertwasser .  Ce qui lui plaît ? Le bois d’abord , qu’il travaille depuis 30 ans , puis ce qu ‘il peut en extraire , lui qui a grandi entouré de forêts dans une région où l’économie dominante est celle du bois , son grand-père était d’ailleurs scieur. L’histoire de Thierry Martenon fait l’effet d’un conte : il raconte les longues soirées d’hiver sans télévision , passées à apprendre les outils suspendus dans l’atelier.” Je n’ai rien inventé . Le bois est ma langue natale.” Il semble que Thierry Martenon se soit fait comprendre par ce langage qui l’a mené tout droit dans un monde qui lui était inconnu , celui des galeries : ” la première où je suis allé est celle qui m’a exposé en 1995 à Paris”.

Thierry Martenon Bâle©VB

” Mon plaisir est dans l’acte de sculpter, dans le maniement du bois, ses odeurs, ses textures , ses couleurs .” 

Et le nôtre , d’admirer ce que Thierry Martenon en extrait : des objets esthétiques d’une grande sobriété aux lignes finement ciselées  , purs fruits de son imagination qu’il croque préalablement avec soin avant de les façonner à son idée et en cadence sur les accords de Birth of Joy ou Triggerfinger , parfois inspirés du travail du sculpteur anglais David Nasch. ” Le plus important est de rester disponible à la beauté. ”  Thierry est devenu maître dans l’art d’ attraper la lumière pour animer la pièce de bois , la faire vibrer.

L’ébéniste savoyard part pour les Etats-Unis, Philadelphie exactement , en résidence d’artiste au début des années 2000 , il y acquiert une légitimité en tant qu’artiste et revient au pays chargé de cette nouvelle image un peu difficile à porter dans une région où prendre le temps de fabriquer un objet qui n’aura pas de véritable utilité , est une incongruité totale . Mais enfin , être du pays aide surement et encourage Thierry Martenon à transformer l’ancienne étable de son arrière grand-père  comme atelier tandis que la grange mitoyenne abrite les machines industrielles- sableuse, presse, table de découpe.

Les mots du célèbre architecte du Bauhaus Ludwig Mies ” Less is more “ , sont la ligne de force de Thierry Martenon.

L’oeuvre de Thierry Martenon , sculpteur qui , à tort,  ne se reconnait pas artiste , est désormais saluée par les plus grandes institutions et les collectionneurs, ses sculptures voyagent par-delà les océans.

Thierry Martenon Sculpteur

Le Désert

73670 Entremont-le- Vieux

Atelier : + 33 4 79 26 20 85

Mobile : + 33 6 30 44 86 67

contact@thierrymartenon.com

www.thierrymartenon.com

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top