Premières Rencontres du 7ème Art de Lausanne

Vincent Perez r7al 2018 Photo VB

Premières Rencontres du 7ème Art de Lausanne  :   r7al  du 24 au 28 mars 2018

Personnellement , je suis toujours heureuse lorsque quelqu’un de bien intentionné décide de célébrer le cinéma quelque part sur cette planète . Cette année , Vincent Perez nous fait ce cadeau et ça se passe tout près de chez nous , surtout tout près de chez lui en Romandie ( ça sonne romantique non ? mais attention , on est pas à Cabourg ! )  : désormais , Lausanne ne sera plus seulement la belle endormie du lac , elle accueillera chaque année la crème du cinéma , hexagonal et international à l’image de cette première édition à laquelle je n’ai pas eu la chance de croiser , faute de présence ( la mienne s’entend ) :

 –BARRY LEVINSON , définitivement Monsieur Rain Man , pardon pour ce désolant raccourci d’inculte Mr Levinson mais c’est avec votre film – culte donc- que vous faites l’ouverture du festival  ! souvenons-nous  tout de même de l’excellent Good Morning, Vietnam (1987) et de Bugsy hommage à Warren Beatty au temps de sa splendeur, pas de moquerie , la nôtre se conjugue également au passé .

DARREN ARONOFSKY . Si ,vous connaissez ! au moins Black Swan  eten 2008 The Wrestler avec Mickey Rourke  Aronofsky a répondu aux questions de son brillant auditoire de l’ECAL ( Ecole Cantonale d’Art de Lausanne ) au cours de la conférence organisée en son honneur.

-HUGH HUDSON : encore une rencontre, cette fois-ci avec  le realisateur des Charriots de feu, Greystoke, la légende de Tarzan

-MICHEL HAZANAVICIUS l’Artiste ! Le réalisateur a fait des études d’art avant de commencer sa carrière en 1988 aux côtés des Nuls. Personnellement , j’aime bien cette entrée en matière .; je m’interroge sur l’endroit où il a choisi d’aligner ses 5 Oscars pour …The Artist , mais ce n’est surement pas vraiment important  : Par contre , sachons qu’il a crée, en 2017, la société de production Les Compagnons du Cinéma, avec laquelle il produit son dernier film Le Redoutable , en 2017  une histoire de Jean-Luc Godard ; moisson de récompenses : Cesar du meilleur acteur pour Louis Garrel  et meilleur realisateur pour Hazanavicius  ,  meilleurs décors , meilleure photo, meilleure adaptation , Palme d’Or … Encore des problèmes de rangement  à envisager tout de même !

CHRISTOPHER WALKEN  Né le 31 mars 1943 à New York, Christopher Walken est un acteur et danseur américain. Il a interprété au cours de sa carrière une grande variété de rôles. Parmi les plus connus, on peut citer: The Deer Hunter (1978), de Michael Cimino, qui lui vaut l’Oscar du meilleur second rôle, Dead Zone (1983) de David Cronenberg, At Close Range (1986) de James Foley, King Of New-York (1990) et The Funeral (1996) d’Abel Ferrara, Pulp Fiction (1994) de Quentin Tarantino, Batman Returns (1992) et Sleepy Hollow (1999), de Tim Burton. En 2002, il est nommé pour l’Oscar du meilleur second rôle et remporte le BAFTA Award pour Catch Me If You Can de Steven Spielberg. Les plus jeunes le connaissent aussi pour sa performance de danse dans le clip Weapon of Choice (2001) de Fat Boy Slim.

Christopher Walken r7al 2018©VB
Christopher Walken r7al 2018©VB

-THOMAS VINTERBERG : nouvelle rencontre à L’ECAL pour  le danois comparse de Lars von Trier et  cosignataire du Dogme95, manifeste prônant l’épure et le réalisme à travers des films débarrassés de leurs artifices- pour rappel –

-TIM POPE . Un de ceux dont on aurait aimé voir le film en clôture : David Bowie 50th Birthday  Tim pope  est un réalisateur de films britannique connu essentiellement pour ses vidéos clips,  mais pas n’importe lesquels . Il est notamment  le réalisateur exclusif des vidéos de The Cure, de 1981 à 1997, il a aussi travaillé pour des musiciens comme David Bowie, Talk Talk, The The, Iggy Pop, Les Rita Mitsouko, Neil Young, Queen ou Fatboy Slim.

-ALEXANDRE DESPLAT : que serait le cinema sans la musique ? Rien ! Oui , on dirait la remise des César, mais tout de même , souvent , l’émotion enfle , l’angoisse s’installe ou la joie éclate juste à cause de celui qui a imaginé quelles notes accrocher aux images . Alexandre Desplat s’y connait : Godzilla , Harrry Potter ,  De rouille et d’Os , InvincibleThe Grand Budapest Hotel de Wes Anderson – la petite merveille cinématographique –  , il vient de décrocher son deuxième Oscar pour la bande-originale de The Shape of Water. 

 –FANNY ARDANT : inoubliable inconsolable des Dames de la côte créées par Nina Companez en 1979 ( Aïe , ça fait mal ! ) , Fanny Ardant et sa voix ont échangé  avec la réalisatrice Ursula Meier sur les bancs de la fac ( Université de Lausanne ) devant un public dont je n’ai pas fait partie . Deux raisons de m’attrister , la première pour avoir loupé Fanny l’Ardente ( pardon pour le jeu de mot moisi ) , la seconde pour n’avoir pu entendre Ursula Meier,  entrée dans mon coeur depuis Home qu’elle nous a présenté à Bâle et définitivement installée depuis L’enfant d’en Haut  ( Ours d’argent à Berlin )

-LÉA SEYDOUX . J’aime beaucoup Lea Seydoux , deja parce qu’elle a eu la bonne inspiration de jouer pour Ursula Meier dans l’Enfant d’en Haut, ensuite parce qu’elle est une excellente actrice  dont les choix sont éclectiques et plutôt culottés , ce qui lui réussit , voire  la Palme d’or du festival de Cannes  pour son rôle dans La vie d’Adèle en 2013.

-STEPHEN APKON : Stephen Apkon est un cinéaste et entrepreneur social. Il est le fondateur et ancien directeur exécutif du Jacob Burns Film Centre de New York, un centre de cinéma et d’éducation à but non lucratif. Ouvert en 2001, le JBFC est devenu une institution cinématographique de premier plan aux États-Unis, avec un conseil d’administration qui comprend entre autres Steven Spielberg, Ron Howard et Jonathan Demme. Disturbing the Peace est son premier film. Stephen Apkon est l’auteur du livre de référence, The Age of the Image : Redifining Literacy in a World of Screens, préfacé par Martin Scorsese.

 –SUZANNE BIER . Conférence à l’ECAL ; La réalisatrice danoise reste à ce jour la seule femme à avoir remporté un Golden Globe, un Oscar, un Emmy Award et un European Film Award. Ses thèmes préférés sont les relations familiales qui dysfonctionnent, notamment dans Brothers, en 2004, et After the Wedding, sorti en 2007. En 2011, le thriller Revenge, lui vaut l’Oscar du meilleur film étranger. Elle est en train de tourner pour Netflix le thriller post-apocalyptique The Bird Box, avec Sandra Bullock et John Malkovich.
-ROSSY DE PALMA: invitée dans le cadre de Women in motion destinée à mettre en valeur le travail  des femmes dans l’industrie cinématographique. Women in motion a été lancée en 2015 par Kering en partenariat avec le Festival de Cannes et rayonne à travers le monde grâce à des évènements tels que r7al. 
 –THIERRY FREMAUX : Monsieur Festival de cannes , depuis 2004, contri­bue au succès du très célèbre Festi­val de Cannes en tant que Délégué général. Né en 1960, il grandit dans la banlieue lyonnaise où il étudie l’histoire sociale du cinéma et travaille comme bénévole à l’Institut Lumière dès sa création. Il en devient le directeur artistique en 1997. En 1999, il rejoint Gilles Jacob en tant que délégué artistique du Festival de Cannes, tout en restant fidèle à l’Institut Lumière dont il est toujours directeur. Son film Lumière! L’aventure commence, sorti en 2016, raconte les débuts du cinéma et l’extraordinaire du 7e art, grâce aux frères Lumière, film que nous avons eu la chance de voir à Bâle au Stadtkino .

Cérémonie de clôture des premières Rencontres du 7ème Art de Lausanne

Valeria Bruni Tedeschi Christopher Walken r7al 2018©VB
Valeria Bruni Tedeschi Christopher Walken r7al 2018©VB

L’idée de Vincent Perez était d’impliquer le public dans une réflexion sur le cinéma grâce à des projections d’oeuvres mythiques ( American Graffiti , Bonnie and Clyde , Cabaret, Chinatown, Easy Rider,Voyage au Bout de l’Enfer, Taxi Driver …) et des films contemporains  réalisés par les invités : Le divan de Staline de Fanny Ardant , Revenge de Suzanne Bier, La Chasse ou Festen de Thomas Vinterberg , accompagnées de conversations publiques passionnantes entre de prestigieuses personnalités, acteurs , réalisateurs , producteurs et des experts de différents domaines. Pour cette première édition , r7al a présenté une trentaine de chefs-d’oeuvre connus ou méconnus et autres trésors de la cinémathèque suisse. L’évènement s’associe aux plus importantes écoles du canton de Vaud dont l’ECAL et l’Université de Lausanne.

Bilan de cette première édition : formidable ! Vincent Perez remercie longuement tous les sponsors et partenaires qui ont permis la realisation de ce premier festival lausannois consacré au cinéma , sans oublier ses proches , en particulier sa merveilleuse  femme Karine Sylla Perez dans la salle , elle-même realisatrice

[slideshare id=92359575&doc=r7al-dossierdepresse-web-fr-180329210005&type=d]

 Premieres Rencontres du 7ème Art de Lausanne r7al

Vivement les secondes rencontres du 7ème art de Lausanne

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top