Festival des Tourelles Morvillars

Festival des Tourelles

1ère édition du FESTIVAL DES TOURELLES à Morvillars  9, 22, 23 et 24 juin 2018

UN FESTIVAL POPULAIRE ET CONVIVIAL

 LE PREMIER FESTIVAL DE MUSIQUE CLASSIQUE ET JAZZ DE L’AIRE URBAINE.

4 jours / 5 concerts/ 10 artistes

Le festival des Tourelles à pour vocation d’être un moment de partage, à travers la musique, grâce à la musique, en toute simplicité.

Au château des Tourelles, vivez la musique classique comme à la maison. Pendant le festival, vous êtes chez vous. Venez partager un moment unique, rare et généreux.

Le Festival des Tourelles c’est le rendez-­‐vous de ceux qui aiment partager leur art pour former une grande famille, celle de la musique et des rencontres.

Les Tourelles aimeraient rendre la musique classique accessible à tous. Le contact avec les artistes sera simple, facile, direct.

Petit par la taille mais grand par le talent des artistes, le festival se décline comme un rendez-­‐vous épicurien qui fait la part belle au plaisir des sens. Château, vins, fromages, échanges avec les artistes, à Morvillars la musique offre une voie royale pour aller plus loin, pour tisser des liens entre les musiciens et le public, pour vivre ensemble des moments hors du temps.Vous pourrez déguster un grand cru bourguignon, gouter un fromage franc comtois dans un cadre magnifique, au plus près d’artistes disponibles et accessibles avec qui vous pourrez bavarder à l’issue des concerts.Tarifs doux, moment de convivialité, à l’issue des concerts l’échange se poursuit, la fête continue, le public devient acteur. Ces journées se veulent une invitation au voyage.

La musique est une passerelle, une promesse vers d’autres aventures ou les barrières traditionnelles entre artistes et public n’existent pas.

UN FESTIVAL TOURNÉ VERS LA SUISSE AVEC PIANO A SAINTE URSANNE ET PIANO A PORRENTRUY

 Pour sa 1er édition le festival des Tourelles affiche sa dimension transfrontalière et annonce un partenariat avec Piano à Saint Ursanne et Piano à Porrentruy. Les deux festivals emblématiques du canton du Jura réunissent chaque année près de 6 000 spectateurs. Vincent Baume, le directeur de l’association organisatrice Crescendo et les organisateurs des Tourelles ont la volonté de porter des projets musicaux en commun. En 2019, deux artistes suisses se produiront à Morvillars et réciproquement deux artistes français joueront de l’autre côté de la frontière cette même année.

Dès 2018, Vincent Baume et les organisateurs du festival des Tourelles, Olivia Gay et Thierry Maillard, affichent leur union pour élargir leur public et l’offre musicale entre 3 villes situées dans un rayon de 35 km seulement.

La musique ne connaît pas les frontières, cette alliance permet aux deux évènements de gagner en visibilité pour toucher de nouveaux mélomanes et acquérir une dimension supplémentaire.

LES POINTS FORTS DU FESTIVAL

 -­‐un festival organisé par des musiciens professionnels Olivia Gay, violoncelliste, concertiste et Thierry Maillard, pianiste, compositeur. Les deux directeurs artistiques ont à cœur de transmettre leur passion. Ils connaissent bien l’univers de la musique, ses codes, ses us et coutumes. Ils veulent créer un festival qui leur ressemble, désacraliser la musique classique, la rendre accessible. Sa réussite est liée au partage avec le public.

‐un festival aux tarifs doux. Venez écouter des artistes talentueux qui se produisent dans le monde entier et déguster des grands crus. Pour un concert et une dégustation le tarif est de 20 euros. Un pass à 35 euros est disponible pour la journée de samedi, il comprend les deux concerts et la dégustation. Un pass à 60 euros est proposé pour les journées des 22, 23 et 24 juin, il comprend les quatre concerts et les dégustations.

‐Une offre musicale authentique, de qualité et variée. Le programme s’adresse à tous les publics. La musique classique et le jazz y sont indissociables. Leur alliance sera renforcée lors des prochaines éditions. Les artistes présents jouent sur les scènes du monde entier. Violoncelle, guitare, clarinette, piano, sous forme de récital, duo, trio ou spectacle musical, le festival fait la part belle à l’éclectisme.

-­‐un cadre exceptionnel, un château privé, le château des Tourelles. Il ouvre exceptionnellement ses portes au public pendant 4 jours. Le patrimoine architectural donne une atmosphère particulière à la musique, le château partage son histoire avec le public. Cette demeure, érigée au début du 20e siècle, est l’un des huit châteaux Viellard construits à Morvillars. Les Viellard ont bâti un véritable empire industriel. Un empire qui s’étend sur plusieurs continents grâce au commerce de l’acier qui a débuté il y a plus de 200 ans. Morvillars, commune de 1200 habitants, est leur berceau historique. Depuis, le château des Tourelles a changé plusieurs fois de propriétaire. Les premiers concerts de musique classique y ont été organisés vers 2010. Ils ont toujours rencontré un franc succès.

-­‐un rendez-­vous qui fait parti du Festival des Grands Crus de Bourgogne Franche-­ Comté. Aux côtés de Cluny, Chablis, Meursault, Noyers et Chambertin, les Tourelles deviennent le 6e festival, le seul de Franche-­‐Comté, à rejoindre cette fédération d’évènements musicaux qui promeut la musique et les manifestations œnologiques. Au programme, dégustation de grands crus et conférence.

-­‐une scène intimiste qui se déploie en étoile. Dans cette salle à taille humaine qui peut accueillir 250 personnes, les artistes se sentent comme dans un cocon. La musique est au cœur du dispositif car les artistes jouent au milieu du public. Les gens sont proches des artistes et peuvent les découvrir sous différentes facettes. Au moment de l’entracte, les musiciens changent de place, tournent sur la scène afin que tout le monde puisse profiter du concert dans les meilleures conditions. Dans cette configuration étonnante règne une atmosphère agréable et détendue que ressentent les artistes comme le public.

L’ESPRIT DU FESTIVAL

Une ambiance conviviale, décontractée et familiale.

Le concert est le premier moment de partage avec le public. L’échange se poursuit autour d’un cocktail dans le parc du château, d’une séance de dédicaces.

-­‐Des artistes disponibles et accessibles.

Après le concert le partage se prolonge. Au détour d’une conversation, les artistes se joignent au public pour discuter. Loin du star système et des paillettes, ils aiment et recherchent le contact avec le public. Une fois leur concert terminé, ils ne quittent pas les lieux. La plupart des artistes dorment d’ailleurs au château. Le festival veut être un moment de rencontre, de partage pour faire tomber les préjugés et désacraliser la musique classique.

LE FESTIVAL RENFORCE UN TERRITOIRE MUSICAL

Le territoire de Belfort est une terre musicale qui a fait ses preuves et poursuit son développement après la création du FIMU en 1987 et des Eurockéennes en 1989.

Avec le festival des Tourelles, le département prend une nouvelle dimension et complète sa palette de festival dans le domaine de la musique classique et du jazz.Organisé avant les Eurockéennes, du 5 au 8 juillet 2018, et après le FIMU, du 17 au 21 mai 2018, le festival des Tourelles enrichit l’offre musicale dans un département petit par la taille mais grand par le nombre de concerts organisés.Le festival des Tourelles, c’est le maillon supplémentaire d’une chaine musicale marquée par la diversité qui se renforce par le nombre de festivals proposés.

LE FESTIVAL EST SITUE A UN CARREFOUR GEOGRAPHIQUE

 A 5mn de la gare TVG de Méroux, à 20 mn de Belfort et Montbéliard, à 25 mn de Porrentruy, 40 mn de Delémont, 1H de Colmar et Bâle, 1H10 de Besançon, Morvillars est à un carrefour de plusieurs bassins de population.Situé au cœur d un carrefour géographique, le festival s’adresse à tous les amoureux de la musique, de part et d’autre de la frontière.

Interview d’OLIVIA GAY, directrice artistique classique, violoncelliste, concertiste, originaire de Belfort.

« Le château des Tourelles est imprégné de musique. Plusieurs concerts ont été organisés par le passé dans le cadre du Salon de Musique. A chaque fois, nous affichions complet, le public a toujours répondu présent. Ces dernières années, les gens nous ont sollicité pour savoir quand de nouveaux concerts seraient proposés. Leurs demandes nous ont encouragé à lancer ce festival. Je suis très attachée à ce territoire, j’y ai grandi et j’y reviens toujours avec plaisir.

Avec Thierry Maillard, nous voulons créer du lien entre les artistes et le public. J’aime bien casser les codes. On n’a pas besoin d’avoir fait des études pour apprécier la musique classique, il suffit de s’asseoir et d’ouvrir ses oreilles. La musique classique ne se veut pas élitiste. Nous aimerions qu’elle soit à la porter de tout le monde, c’est le but de ce festival. On s’inscrit dans une veine d’ouverture des frontières. Le mélange classique et jazz par exemple sera encore plus marqué lors des prochaines éditions. Nous avons plein d’idées pour enrichir l’offre du festival et le faire évoluer. Nous pourrions proposer un opéra en plein air, un spectacle musical plus étoffé, élargir le nombre de scènes, monter un chapiteau. J’adore les projets éclectiques. »

Interview de THIERRY MAILLARD, directeur artistique jazz, pianiste, compositeur.

« On ne fait pas de business, on organise un festival qui nous ressemble ou le partage et le plaisir sont très importants. Beaucoup d’artistes n’arrivent pas à vivre de la musique alors qu’ils ont beaucoup de talent. On fonctionne à ce qu’on entend, à ce qu’on aime. Nous voulons privilégier le talent. L’idée, c’est de retrouver une identité musicale plus personnelle et de vivre un moment un peu unique, loin des univers et des programmes formatés ou tous les festivals se ressemblent en invitant les mêmes têtes d’affiches. On défend un rendez-­‐vous authentique, une musique de qualité, à taille humaine et c’est également pour cette raison que j’ai monté mon label Ilona Records. C’est la passion qui nous guide. On aime aussi les bonnes choses de la vie, donc on pourra déguster un verre de vin accompagné de fromages. »

INTERVIEW D’YVES HENRY, président du Nohant festival Chopin ainsi que du festival des Grands Crus de Bourgogne Franche-­‐Comté.

Le 22 juin, à 20h30, il donnera un récital de piano autour de la danse : « J’aime cette formule de festival où les barrière tombent, le contact est plus facile, plus simple et direct. Les gens ne viennent pas seulement consommer de la musique mais apprendre des choses sur les compositeurs, sur les circonstances dans lesquelles les œuvres ont été composées. Ils repartiront peut-­‐être avec une autre vision de la musique. Les gens seront dans un cadre particulier, dans un château qui a une histoire. Le rapport à la musique n’est plus le même, le public est dans de bonnes conditions, il écoute différemment. La musique est merveilleuse et pleine de surprises. Parfois, les gens se disent, le classique ce n’est pas pour nous et au fil d’une occasion, d’une rencontre, ils vont apprendre à l’aimer et devenir curieux. La partition n’est qu’une partie du message musical, tout ce qui est derrière les notes et entre les notes est capital. Le désir de l’interprète c’est d’arriver à décoder ce message caché pour le transmettre au public, qui par le plus grand des miracles, comprend parfaitement même s’il ne connait rien à la musique. La musique est beaucoup moins précise que les mots mais beaucoup plus direct que la littérature ou la peinture. La musique vous touche instantanément et n’a pas besoin d’être expliquée. Chacun imagine ce qu’il veut mais tout le monde y est sensible. C’est totalement énigmatique et mystérieux. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’on n’a pas besoin d’être connaisseur pour l’apprécier et l’aimer.

LE FESTIVAL VERSION COURTE

 -­‐Vous aimez Chopin qui aimait Georges Sand. Venez écouter Alexandra Lescure, pianiste et Etienne Kippelen, narrateur, vous conter leurs amours tumultueuses. Le spectacle musical et théâtral qu’ils ont coécrit sera présenté lors de la soirée de lancement du festival des Tourelles le vendredi 9 juin à 20h30.

-­‐Vous aimez Georges Sand qui aimait Chopin, venez discuter avec Yves Henry à l’issue de son concert. Le pianiste qui joue le 22 juin à 20h30 au festival des Tourelles est aussi directeur artistique du Nohant Festival Chopin.

‐Olivia Gay vient de sortir son 1er album intitulé Horizon(s) chez Ilona Records. Celle qui fait partie de la jeune et brillante génération de violoncelliste français consacre son disque à la musique contemporaine. Venez l’écouter au festival des Tourelles aux côtés du pianiste Aurélien Pontier le 23 juin à 18h. Ils interprèteront des sonates de Miaskovsky.

-­‐ Victor Hugo disait : « La musique, c’est du bruit qui pense. » Laissez-­‐vous porter par elle au festival des Tourelles du 22 au 24 juin prochain.

-­‐Vous   aimez   le violon,   venez   écouter   Lisa   Kerob,   super-­‐soliste   de   l’orchestre philarmonique de Monte-­‐Carlo. Le 24 juin, elle se produit avec le trio Alliance au Festival des Tourelles.

-­‐Le talent n’attend pas le nombre des années. Noé Reine, guitariste, 19 ans se produit avec Alfio Origlio l’un des meilleurs pianiste de jazz français. Ils joueront ensemble au Festival des Tourelles le 23 juin à 21h.

-­‐Il a joué avec les plus grands, venez écouter Alfio Origlio le 23 juin à 21h au festival des Tourelles. Claude Nougaro disait de lui : « Avec Alfio Origlio, qui va piano va sano. Il connaît la musique sur le bout des dix doigts. »

-­‐ « Un instrument, c’est un animal sauvage qui s’apprivoise jour après jour. Quand on a réussi à le dompter, on ne veut plus le quitter. C’est mon 3e bras ». Lisa Kerob adore son violon, ils sont inséparables. La super-­‐soliste du philarmonique de Monte-­‐Carlo joue sur instrument conçu vers 1860 par Jean Baptiste Vuillaume, l’un des plus grands luthiers français. L’instrument lui est prêté par le prince Albert II de Monaco.

-­‐A 9ans, Aurélien Pontier se produit sur la scène de l’opéra de Paris. A 13 ans il intègre le conservatoire de l’école nationale de musique de Paris. Depuis il se produit dans le monde entier. Le 23 juin à 18h, au château des Tourelles de Morvillars, le virtuose de la jeune génération de pianiste jouera aux côtés d’Olivia Gay, violoncelliste brillante et passionnée.

-­‐Friedrich Nietzsche disait : « La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. » Vous avez raison, venez faire le plein d’énergie et rencontrer des musiciens au festival des Tourelles du 22 au 24 juin.

RESERVATIONS

 -­‐Sur Digitick.com

-­‐Sur place, au 06 72 21 22 38 ou au 06 75 08 29 68

-­‐Par mail à l’adresse suivante : festivaldestourelles@gmail.com

INFOS

www.festivaldestourelles.com fb.com/festivaldestourelles

Château des Tourelles 9 rue des Tourelles 90120 Morvillars

Laisser un commentaire