Musée Tinguely Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger

Gerda Steiner Jörg Lentzlinger ©Elisabeth Itti

«Too early to panic » Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger (6 juin – 23 septembre 2018) Musée Tinguely

Tinguely Steiner Lentzlinger ©VB
Tinguely Steiner Lentzlinger ©VB

Voyage dans le temps : hier , aujourd’hui ou demain , choisis ton camps ami amateur d’expèriences inédites

Vous êtes au musée Tinguely , siège bâlois des expèriences artistiques originales généreusement partagées avec un public acquis et curieux , surement en guise d’ éternel hommage à Jean Tinguely , pionnier de l’art performatif en Suisse  : à vot’ bon coeur msieur dame , poussez-donc les portes,  je vous y lirai  votre avenir, votre passé ou votre présent , les artistes Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger ou la commissaire Severine Fromaigeat pourraient vous servir de guides si vous ne savez comment  naviguer dans ce labyrinthe spacio-temporel soigneusement organisé nonobsant son allure de vide-grenier géant échappé d’un conte de Grimm ou de la tête de Lewis Caroll .

Tinguely Steiner Lentzlinger Carrosse à vers ©VB
Tinguely Steiner Lentzlinger Carrosse à vers ©VB

Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger vous invitent, avec Roland Wetzel, directeur du Musée Tinguely, et Séverine Fromaigeat, commissaire de l’exposition, à explorer le labyrinthe spatio-temporel qu’ils ont déployé au cœur du musée, à traverser un univers fantastique formé de paysages bariolés et à participer à diverses expériences qui éveillent les sens et l’esprit.

Si tu te décides pour le passé ( attention à la marche ! )  que tu repèreras très vite , c’est la porte en bois genre WC à la campagne au fond du jardin ,  après avoir traversé une mini jungle à laquelle il ne manque que le son , tu pénètres dans une grande salle qui présente les créations les plus anciennes de Steiner et Lenzlinger : une série de graines ramassées du Mali en 2011 , des plantes séchées sous cloche , un sandwich au Gecko ficelé …  La graine à la source de tout chose évoque aussi bien  la fertilité que les racines qui nous relient à notre propre passé comme à l’histoire de l’humanité. Ce symbole nourrit une grande partie des ceuvres de Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger. La représentation de la beauté est un sujet traîté par  la vidéo The Logic of Beauty (2010) qui entraîne dans un flux d’images hypnotiques dont les couleurs et dessins dégagent une séduction magnétique, comme si les artistes avaient capturé ici l’essence de la beauté,  tandis que les objets de la salle suivante mettent à mal l’idée que l’on peut se faire de cette beauté en y adjoignant des incongruités comme le carrosse rose et ses vers de pluie ou les chaussures et leurs fagots de bois ou encore les couronnes d’os emperlées .

Musée Tinguely Institut de beauté ©VB
Musée Tinguely Institut de beauté ©VB

Note miséricordieuse de votre serviteur ( moi-même et non , il n’y a pas de féminin , un scandale ! mais là n’est pas notre propos . Donc,  cet institut de beauté s’intitule pompeusement Wabi-Sabi . Ami lecteur inculte , sache pour ta gouverne que le wabi-sabi  est une expression japonaise désignant un concept esthétique, ou une disposition spirituelle, dérivé de principes bouddhistes zen, ainsi que du taoïsme. Mieux : le wabi-sabi relie deux principes : wabi (solitude, simplicité, mélancolie, nature, tristesse, dissymétrie…) et sabi (l’altération par le temps, la décrépitude des choses vieillissantes, la patine des objets, le goût pour les choses vieillies, pour la salissure, etc.). Le wabi fait référence à la plénitude et la modestie que l’on peut éprouver face aux phénomènes naturels, et le sabi, la sensation face aux choses dans lesquelles on peut déceler le travail du temps ou des hommes. Ami perplexe, te regarder simplement dans un miroir le matin – ou tard dans la soirée , c’est selon – t’aidera assurément  à comprendre la teneur de ces 2 principes dont tu éprouveras successivement ou alternativement des sentiments nobles comme la modestie ou le respect de l’ancien ( autrement nommé , vieillerie ) en oubliant pas les petits arrangements avec toi-même , genre : tes rides sont l’expression de ton vécu , aimes-les !

Revenons au présent en poussant une bête porte sur laquelle est inscrite  prosaïquement Jetzt  . De la beauté il est toujours question , mais perdez tout espoir , vieux et moche tu entres , vieux et moche tu ressors  , à moins que tu ne choisisses de te faire faire une manucure – comestible ou non- chez Wabi-Sabi , ce qui ne résoudra pas ton problème global , sois-en juste conscient . Heureusement , on te propose quelques pas plus loin d’utiliser les larmes versées sur l’inéluctable décheance de ta misérable carcasse à des fins purement esthétiques : tes larmes sont magnifiques ! Si ! Parfois , la science remonte le moral et comme le note Andres Pardey , nous sommes extraordinaires , n’est-ce pas ? Explication :  tu pleures , la larme versée est déposée sur une plaquette , observée au microscope , elle est enregistrée à ton nom …ou non , c’est comme tu veux. Miracle : aucune larme ne ressemble à l’autre car elle contient différents éléments , du sel , bien sur , de l’eau , puis des proteïnes qui diffèrent en fonction des émotions qui ont provoqué lesdites larmes , les miennes ont pris l’allure de fougères de sous-bois typiques de la larme à oignon m’explique le chef scrutateur en roller. Je vous conseille très vivement l’expèrience , cela va sans dire. Si tout ça vous a fatigué , rien ne vous empêche de vous reposer sous une meteorite solidement arrimée au-dessus de votre tête , un bon moyen de tester le contrôle de soi .

Tinguely Steiner Lentzlinger©VB
Tinguely Steiner Lentzlinger Nos larmes parlent ©VB

Soyons honnêtes :  le passé , le présent , c’est bien , mais  demain est un autre jour , le futur  nous interesse au plus haut point . Tu arrives là en traversant un corridor d’alluminium  brillant et bruissant qui débouche sur une forêt suspendue clairsemée de branchages équipés d’objets divers , organiques ou factices dont l’apparente désorganisation réfèrerait aux  incertitudes, au chaos, à l’ inachèvement qui sont la marque du futur .  Ce réseau aérien de ramifications fleuries évoque le fourmillement du vivant. Labyrinthes aériens et multicolores, les formes qui dansent dans l’espace agissent comme des déclencheurs de rêves et d’imaginaire. Cette forêt suspendue s’ouvre sur une salle de fitness dont les machines – que vous pourrez tester- sont malicieusement revisitées par les deux artistes, afin que l’exercice du corps puisse aussi réjouir l’esprit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis 1997, date à laquelle ils commencent leur collaboration, Gerda Steiner & Jorg Lenzlinger créent ensemble des installations in situ, souvent immersives, sous forme d’univers luxuriants où se côtoient autant d’éléments naturels que d’objets manufacturés. Transformation, prolifération et cristallisation fonctionnent comme des composantes à part entière de l’œuvre, qui se métamorphose au fur et à mesure des réactions chimiques ou organiques qui se développent au cœur de leurs créations. Cet été, le duo d’artistes a choisi de façonner l’espace du Musée Tinguely à la manière d’un labyrinthe spatio-temporel et invite le public à prendre part à toutes sortes d’expériences qui éveillent les sens et l’esprit et à devenir un sujet actif de l’exposition. Leurs installations, aussi enchanteresses qu’inquiétantes, tissent des liens entre des mondes antagonistes et proposent d’observer l’étrange laboratoire du vivant et de s’interroger sur les notions de fertilité, de croissance, de beauté et de mort. Plus de vingt-cinq années de pratique artistique sont présentées du 6 juin jusqu’au 23 septembre 2018 à Bâle. Plantes vertes, figurines en plastique, larmes récupérées, dessins réalisés par des fourmis, sculptures d’ossements ou encore cristaux tournoient dans l’espace du Musée Tinguely, qui se métamorphose en laboratoire étrange d’une biodiversité aussi naturelle qu’artificielle.

L’exposition «Too early to Panic» a été réalisé par les artistes conjointement avec Séverine Fromaigeat, commissaire d’exposition au Musée Tinguely.

Informations générales

Titre: Too early to panic. Gerda Steiner & Jë>rg Lenzlinger Lieu: Musée Tinguely I Paul Sacher-Anlage 1 l 4002 Bâle Durée : 6 juin – 23 septembre 2018

Vernissage: mardi 5 juin 2018, 18h30 Conférence de presse : mardi 5 juin 2018, 10h30 Horaires : mardi – dimanche, 11h – 18h

Horaires particuliers : pendant la foire Art Basel, lundi – dimanche, 11 – 17 juin : 9h – 19h

Site internet : www.tinguely.ch I www.steinerlenzlinger.ch

Médias sociaux : @museumtinguely 1 #museumtinguely 1 #steinerlenzlinger 1 #tooearlytopanic

Visite avec les artistes, dimanche, 23 septembre 2018, 15h

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire