Festival de Theatre de Bâle 2018 Bilan

François Chaignaud Nino Laisné Orlando Theaterfestival Bâle 2018©VB

Le Festival de Théâtre Bâle 2018 est terminé. 12 jours les 18 productions de 12 pays

Outre les espaces théâtraux de Bâle-Ville, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Soleure, le Festival de Théâtre  de Bâle a également eu lieu dans la zone urbaine avec l’installation de Nick Steurs, ou a visité avec Pakman différentes écoles à Bâle et Soleure. Le Festival de Théâtre de Bâle  a proposé au public un programme éclectique de danse, de théâtre, de cirque , de performances , assorti d’ateliers et de conférences , réparti dans différents lieux bâlois  comme la Kaserne de Bâle, le Theater Basel, le Jungen Theater Basel, le ROXY Birsfelden et le Neuestheater à Dornach .Ou encore  sur Barfüsserplatz, à la Turnhalle Klingental et divers bâtiments scolaires à Dornach, Duggingen, Zwingen, Anwil et Hölstein

Un programme éclectique pour chaque public

Les thèmes frequemment traîtés au cours du Festival de Théâtre de Bâle ont tourné autour des  tensions politiques et sociales dans le monde Deux productions sur scène ont reflété les conditions de la société hongroise. La jeune compagnie hongroise autour de Kristof Kelemen & Bence György Pálinkás a conçu avec “Hungarian Acacia” une conférence satirique autour de l’acacia hongrois, tandis que le réalisateur Kornél Mundruczó dans Imitation of Life” a amené le public dans des conditions sociales terribles en Hongrie, avec des images poétiques et spectaculaires.

Un collectif pour *” Tijuana “

Le collectif Lagartijas Tiradas al sol nous a emmenés dans un autre monde – “Tijuana” s’est interrogé sur la possibilité pour le théâtre d’interférer dans les griefs sociaux – ceci très concrètement avec l’exemple de la ville de Tijuana, au nord du Mexique. L’artiste espagnole Agnés Mateus a créé une grève argumentée par la libération des femmes avec sa performance en réaction aux centaines de femmes assassinées ces dernières années.
L’Argentine Lola Arias et le Jetse Batelaan & Theater Artemis néerlandais ont traité du sujet de la guerre. Arias a amené sur scène six vétérans de guerre dans sa touchante pièce de théâtre, qui se sont affrontés comme ennemis dans la guerre des Malouines. “Oorlog 6+ / Krieg ab 6” offrait en revanche un spectacle burlesque absurde sur l’incompréhension de la guerre pour les enfants et toute la famille.
Outre ces voyages de découverte dans d’autres mondes de la vie, le Festival de Théâtre de Bâle a également présenté de nombreuses productions interactives avec les visiteurs . “In Many Hands ” de Kate McIntosh était un théâtre pour les sens qui a créé une communauté sans langue. Dans Voicing Pieces” de Begüm Erciyas, c’est la propre voix dont le potentiel vous a surpris et vous a même volontiers fait sortir de l’installation. Dans la pièce “£¥€$$” d’Ontroerend Goed, vous pouviez faire partie du turbo-capitalisme jusqu’au crash, tandis que dans le “Garden State” – un paradis communautaire utopique de plantes en pot de Bâle – vous pouviez vous occuper durant cinq jours et cinq nuits avec du yoga, des concerts, des films, des discussions et des ateliers.

Le centre-ville de Bâle et de nombreux endroits de Bâle-Campagne peuvent également vous surprendre. Pendant la première semaine du festival, avec sa performance “A Piece of 2 – Balancing Human sized Rocks” Nick Steur a balancé deux énormes rochers sur la Barfüsserplatz . Pakman” a créé d’autres moments magiques dans son camion à travers la région de Bâle, où l’on pouvait suivre le rythme des balles pendant 20 minutes.

Les spectacles de danse ont envoûté le public : “Monument 0 – Hanté par les guerres (1913-2013)” d’Eszter Salamon fascine par son reflet surréaliste et sombre des danses guerrières des régions où l’Occident a fait la guerre en ce siècle chargé de conflits.

D’un autre côté, le débat sur la danse très personnel engagé par Germaine Acogny, a plongé le public  dans l’histoire de sa propre famille au Sénégal avec Somewhere at the beginning. Dans “Romances Inciertos, un autre Orlando”, Nino Laisné et François Chaignaud ont fait entrer les visiteurs dans des traditions espagnoles séculaires et ont transformé le ROXY en une scène où les frontières de genre se dissolvent . Un autre temps fort du festival a été sans aucun doute le spectacle émouvant de “Requiem pour L.” du metteur en scène vedette Alain Platel et du compositeur belge Fabrizio Cassol sur la grande scène du Theater Basel. Dans “Rasp your Soul”, la chorégraphe grecque Kat Válastur a montré une image performative d’un monde numérique dans lequel l’interprète Enrico Ticconi, qui ressemble à un chamelon erratique, est entré dans différents états émotionnels comme un avatar. Enfin, les danseurs Jumpstyle de “To Da Bone” du collectif français (La)Horde ont poussé énergiquement la fin du festival de théâtre à l’extrême avec beaucoup de basse et de tempo.

Faits et chiffres

Nombre de productions : 18
Nombre de jours de spectacles : 12
Pays d’origine des artistes : Allemagne, Argentine, Belgique, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Nouvelle-Zélande, Mexique, Pays-Bas, Mexique, Suisse, Sénégal, Sénégal, Allemagne

Taux d’occupation moyen des spectacles  :  87 %.

Près de 6500 visiteurs. Plus de 1600 visiteurs pour “Garden State” du groupe d’artistes MAMAZA dans le gymnase Klingental . 4500 spectateurs ont assisté à la représentation.“A Piece of 2 – Balancing Human sized Rocks” sur Barfüsserplatz.


Prochaine édition du Theaterfestival Basel 26 août au 6 Septembre 2020 et sera dirigé par Sandro Lunin,  directeur artistique de la Kaserne. Le conseil d’administration de l’association Theaterfestival Basel se réjouit d’avoir pu recruter Sandro Lunin, un expert reconnu dans la gestion des festivals. De 2008 à 2017, il a été directeur artistique du Zürcher Theater Spektakel et dispose d’un réseau diversifié et mondial dans le domaine du théâtre indépendant, de la danse et des performances. Depuis cette saison, il est responsable de la Kaserne de Bâle. De cette manière, les synergies entre les lieux locaux de la scène indépendante du théâtre et de la danse et le festival de théâtre peuvent également être exploitées de manière optimale à l’avenir.

Laisser un commentaire