Festival du Film Français d’Helvétie

Festival du Film Français d’Helvétie du 12 au 16 septembre 2018

Du 12 au 16 septembre 2018, le Festival du Film Français d’Helvétie fera vivre le cinéma français/francophone à Bienne et du 14 au 16 septembre à Berne. Durant cinq jours, une soixantaine de films, dont 26 Grandes Premières, seront présentés en VO, avec sous-titres allemand. La programmation fait la part belle aux films suisses. En mettant la production nationale sur le devant de la scène, le Festival du Film Français d’Helvétie endosse fièrement son rôle de passerelle entre sensibilités romandes et alémaniques.

Du côté des talents, réalisatrices et actrices de renom seront présentes en nombre et marqueront assurément la 14e édition. La délégation compte une trentaine d’invités. Après les premiers pas réussis du Festival du Film Français d’Helvétie en ville de Berne l’an dernier, le projet s’étoffe et plusieurs Podiums de discussion sont au programme dans la capitale helvétique. De nombreux événements parallèles viennent enrichir la programmation.

PRÈS DE 60 FILMS EN AVANT-PREMIÈRE

FFFH 2018 Christian Kellenberger Charlotte Masini Edna Epelbaum©VBFFFH 2018 Christian Kellenberger Charlotte Masini Edna Epelbaum©VBFFFH 2018 Christian Kellenberger Charlotte Masini Edna Epelbaum©VBFFFH 2018 Christian Kellenberger Charlotte Masini Edna Epelbaum©VB
Les faiseurs du FFFH 2018 Christian Kellenberger Charlotte Masini Edna Epelbaum©VB

La programmation propose les derniers longs-métrages de cinéastes confirmés, tels Les Estivants de Valeria Bruni Tedeschi, Doubles Vies de Olivier AssayasLola et ses frères de Jean-Paul Rouve, ou encore le dérangeant Climax de Gaspar Noé, montré ce printemps à la Quinzaine des réalisateurs. Le Festival permet de découvrir les premiers films de plusieurs réalisateurs, dont certains participeront à des Podiums, à l’instar de Patrick Cassir pour Premières vacances et Antoine Russbach pour Ceux qui travaillent.

Des 51 longs-métrages au programme, plus de la moitié sont des Grandes Premières. La Section Horizon propose 10 productions ou coproductions avec la France en version originale non française, tels Woman at War de Benedikt Erlingsson, Everybody Knows de Asghar Farhadi, qui réunit Penélope Cruz et Javier Bardem, et Dogman de Matteo Garrone.

La Section découverte, quant à elle, présente 7 films inédits, non distribués dans les salles suisses, parmi lesquels Comme des rois de Xabi Molia avec Kacey Mottet Klein et Kad Merad, et l’Amour est une Fête de Cédric Anger montré en Première internationale. 

Les amateurs de comédies se délecteront avec En liberté ! de Pierre Salvadori, Raoul Taburin de Pierre Godeau avec Benoît Poelvoorde et Édouard de Baer, Mauvaises Herbes de Kheiron où l’on retrouve Catherine Deneuve et André Dussollier, ou encore Voyez comme on danse de Michel Blanc. Les festivaliers pourront aussi apprécier la performance de Jean Dujardin dans l’extravagant I Feel Good du tandem Benoît Delépine et Gustave Kervern. Les amateurs de documentaires découvriront entre autres De chaque instant de Nicolas Philibert et Le Grand Bal de Laetitia Carton.

Programmation complète de la 14e édition

LA PART DES FEMMES

Le programme de la 14e édition est empreint d’une touche résolument féminine. Ainsi, plusieurs réalisatrices et actrices de renom accompagneront leurs films. Citons Camille Chamoux, Stéphanie Chuat, Adèle Haenel, Agnès Jaoui, Bettina Oberli ou encore Mélanie Thierry.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga sera à Bienne le vendredi 14 septembre lors de la projection de Pupille. Le long-métrage de Jeanne Herry retrace le destin croisé d’un enfant pupille en mal d’amour et d’une femme, interprétée par Élodie Bouchez, dans son combat pour adopter. La réalisatrice et sa comédienne principale accompagneront ce film poignant sur la scène du cinéma REX.

PLUS DE 30 INVITÉS ATTENDUS À BIENNE ET BERNE

Les Podiums de discussion du FFFH en présence de talents du 7e art offrent au public un moment privilégié de rencontres . Stéphane Brizé ouvrira les feux lors de la Soirée de Préouverture le mercredi 12 septembre en dévoilant En guerre. Ce film, l’un des plus applaudis ce printemps à Cannes, met en scène,  un Vincent Lindon en plein cœur des luttes sociales. Le réalisateur de La loi du marché revient à Bienne  pour la cinquième fois . Le jeudi 13 septembre, les invités de la Soirée d’Ouverture découvriront Première année de Thomas Lilti. À travers cette comédie, le réalisateur évoque le parcours de deux étudiants en médecine, un univers qu’il connaît bien puisqu’il est aussi médecin de formation.

La Journée Bleue  vendredi 14 septembre verra la venue au FFFH de la très populaire Agnès Jaoui qui est aussi la femme la plus récompensée aux César. La réalisatrice française présentera sa comédie Place publique. Le second Podium du vendredi accueillera la réalisatrice Jeanne Herry accompagnée de la talentueuse Élodie Bouchez. Ensemble, elles évoqueront les coulisses de Pupille avec le public biennois.

La Journée Blanche  samedi 15 septembre débutera avec la traditionnelle Séance du Forum du bilinguisme au cours de laquelle sera remis le Prix du concours « Lorsque les langues se rencontrent ». Le court-métrage lauréat, Inlove, un conte sarcastique sur l’amour, sera montré en présence des réalisateurs Les Frères Lopez. Les Podiums s’enchaîneront  avec le réalisateur franco-belge Guillaume Senez, trois ans après avoir remporté à Bienne le Prix du Jury des Jeunes pour Keeper. Il présentera Nos batailles, une comédie dramatique qui évoque l’épreuve d’un père ayant seul la charge de ses enfants  Le réalisateur Patrick Cassir et l’actrice Camille Chamoux dévoileront quant à eux Premières vacances. En fin d’après-midi, Philippe Faucon et Moustapha Mbengue accompagneront Amin, avant que Pierre Salvadori ne dévoile En liberté ! en compagnie de l’actrice Adèle Haenel qui, une fois n’est pas coutume, se prête à la comédie.

Dimanche 16 septembre, la Journée Rouge dédiée à la Suisse. Stéphanie Chuat représentera le duo qu’elle forme avec Véronique Reymond et à qui l’on doit le très émouvant La petite chambre, film d’Ouverture du FFFH en 2010. Les deux Suissesses ont filmé Les Dames, un documentaire qui met en lumière la solitude et l’amour de  femmes sexagénaires. Le jeune réalisateur d’origine suisse Antoine Russbach dévoilera Ceux qui travaillent, son premier long-métrage, présenté au Festival de Locarno . Fernand Melgar présentera à l’école des Philosophes en Première suisse . Ensuite , l’équipe du film Le vent tourne, Bettina Oberli accompagnée de Mélanie Thierry et de Pierre Deladonchamps, clotureront les Podiums de la 14e édition.

LE Festival du Film Français d’Helvétie EN VILLE DE BERNE

Du 14 au 16 septembre, le Festival du Film Français d’Helvétie propose 17 projections en ville de Berne et 6 Podiums de discussion au cinéma cineClub. Plus de la moitié des films sont des Grandes Premières. Citons : Nos batailles de Guillaume Senez, qui réunit Romain Duris et Laetitia Dosch, En liberté ! de Pierre Salvadori, ou encore Premières vacances de Patrick Cassir, tous trois dévoilés en présence de talents. Nouveauté cette année, la Journée des Enfants se tiendra également à Berne.

Le « choix » de Guillaume Hoarau, footballeur français ( Young Boys ) , Ambassadeur du FFFH à Berne :  Chacun pour tous de Vianney Lebasque, qui raconte l’histoire vraie d’une imposture dans le milieu sportif.

La programmation en ville de Berne

LE CLIN D’ŒIL AU CINÉMA SUISSE

La programmation fait la part belle aux productions helvétiques. Le documentaire de Fernand Melgar Les Dames, sélectionné au festival Visions du Réel à Nyon,  Fortuna du Lausannois Germinal Roaux, deux fois primé à la Berlinale avec Bruno Ganz, et la coproduction belgo-suisse Ceux qui travaillent de Antoine Russbach, avec Olivier Gourmet. L’acteur belge incarne avec justesse un homme aux prises avec une crise à la fois morale, familiale et sociale.

Film de Clôture du Festival, Le vent tourne se présente comme une sorte de « symbole » du FFFH : coproduction franco-suisse réalisée par une cinéaste bernoise, le film offre aux Biennois des paysages familiers puisque le tournage a eu lieu dans les Franches-Montagnes. Déjà présente à deux reprises au FFFH, Bettina Oberli a fait le choix de tourner son film en français.

LE FFFH SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
Suivez l’actualité duFestival du Film Français d’Helvétie en ligne:

twitter.com/fffh_
instagram.com/fffh.ch
youtube.com/FFFHBielBienne
facebook.com/festivaldufilmfrançaisdhelvetie

Festival du Film Français d’Helvétie
Quai du bas 92
CH-2502 Bienne
T +41 (0)32 322 08 22
F +41 (0)32 322 08 46
info@fffh.ch
www.fffh.ch

Laisser un commentaire