Zürich Film Festival

14 ème Zürich Film Festival du 27 septembre au 7 Octobre 2018 LE ZFF EN UN COUP D’ŒIL

Logo Zürich Film Festival

Le Zurich Film Festival se veut une plateforme destinée aux nouveaux cinéastes prometteurs du monde entier. Il s’est fixé pour objectif d’encourager l’échange entre les cinéastes confirmés, les réalisateurs d’avenir, l’industrie du film et le public . La compétition «Projecteurs sur», le ZFF insiste sur les films réalisés en Suisse, en Allemagne et en Autriche.

En 2017 , le Zurich Film Festival  a accueilli plus de 98’000 spectateurs et attiré quelque 600 réalisateurs accrédités ainsi que plus de 600 représentants des médias venus du monde entier.

Programme du 14 ème ZFF

Dans le cadre de trois compétitions internationales, de nouveaux réalisateurs (premier, deuxième ou troisième travail de réalisation) concourent pour remporter l’Œil d’or. Le ZFF présente en outre, hors compétition, les films les plus attendus de l’année dans les sections «Premières Gala», «Special Screenings» et «Border Lines». Quant à la section «Nouveaux Horizons», le ZFF braque ses projecteurs sur les créations actuelles d’une région en plein essor. Les programmes cadre comme la «Zurich Master Class», le «Zurich Summit»(anciennement connu sous le nom de «Film Finance Forum»)  ainsi que les discussions du panel font du ZFF l’une des plateformes de réseautage les plus significatives dans l’univers germanophone du cinéma.

Grâce aux projections en présence de réalisateurs ainsi qu’aux ZFF Masters publiques, l’audience peut ainsi se rapprocher des cinéastes comme des stars. De par ses représentations pour les écoles et les enfants, le ZFF transmet également aux plus jeunes l’art du film, les motivant à aborder le cinéma comme un lieu d’échange.

Les évènements et les hôtes de marque du 14ème ZFF

<

p style=”text-align: justify;”>-Le Zurich Film Festival décerne au brillant comédien Donald Sutherland le Lifetime Achievement Award. Avec ses quelque soixante ans de carrière, l’acteur canadien de légende compte parmi les vétérans du grand écran.
 –Autres Premières Gala au ZFF . La section dédiée présente les films les plus attendus de la saison des festivals. Sont notamment proposées, cette année, les dernières œuvres de Bradley Cooper ( A star is Born ) , Felix Van Groeningen, Nadine Labaki, Damien Chazelle, Alfonso Cuarón, Yorgos Lanthimos et Jacques Audiard ( THE SISTERS BROTHERS avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Riz Ahmed, Jake Gyllenhaal, Rutger Hauer, Carol Kane) . De plus, les films LIFE ITSELF, de Dan Fogelman, KURSK de Thomas Vinterberg
 ( avec Lea Seydoux , Matthias Schoenaerts, Colin Firth, Max von Sydow …), THE OLD MAN AND THE GUN de David Lowery  ( avec Robert Redford, Casey Affleck, Tika Sumpter, Sissy Spacek, John David Washington, Elisabeth Moss, Danny Glover, Keith Carradine, Tom Waits )


Peter Farrelly et Viggo Mortensen ouvrent le 14ème ZFF avec GREEN BOOK le jeudi 27 septembre 2018

Le 14ème Zurich Film Festival s’ouvrira, le 27 septembre 2018, sur GREEN BOOK de Peter Farrelly. Le réalisateur et l’acteur nommé à l’Oscar, Viggo Mortensen (LES PROMESSES DE L’OMBRE, la trilogie du SEIGNEUR DES ANNEAUX), seront présents à la Première européenne du film à Zurich. Quand Tony Lip (Mortensen), un videur du quartier new-yorkais du Bronx, est engagé comme chauffeur par Dr Don Shirley (Ali), un pianiste noir de renommée mondiale, pour l’accompagner dans sa tournée menant de Manhattan jusqu’au Sud profond des États-Unis, ils doivent suivre à la lettre le «Livre de Green», un guide rassemblant les établissements sûrs et accessibles aux Afroaméricains. Confrontés au racisme et au danger, mais aussi à des démonstrations inattendues d’humanité et à l’humour, ils seront forcés de mettre leurs différences de côté.Nadja Schildknecht et Karl Spoerri, codirecteurs du festival, ont déclaré: «Nous sommes ravis d’ouvrir le ZFF sur GREEN BOOK, l’un des films les plus attendus de la saison. Tandis que le décor est planté dans l’Amérique des années 60, GREEN BOOK s’avère d’une incroyable actualité en termes de racisme, de discrimination et de division, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs. Ce film garantit également un moment de pur plaisir à tous les fans de cinéma.»

Intérêts communs: 10 films sur l’amitié

On fait les 400 coups avec ses meilleurs amis. Peu importe la forme que prennent ces amitiés, qu’elles soient de courte durée ou pour la vie, elles permettent de vivre des moments inoubliables, étranges, comiques et tristes. Ces 10 films font la part belle aux relations naissantes, profondes ou atypiques entre les individus qui, malgré les défis, se soutiennent ou se rapprochent.
13 / SIZDAH (Iran, 2014)
MA VIE DE COURGETTE (Suisse/ France, 2016)
THE SKELETON TWINS (USA, 2014)
ST. VINCENT (USA, 2014)
SWISS ARMY MAN (USA, 2016)
THE GREEN PRINCE (Allemagne/Israel/UK, 2014)
TRUMAN (Espagne/Argentine, 2015)
TWO LOTTERY TICKETS (Roumanie,2016)
WE ARE THE BEST! (Suède, 2013)

A Tribute to… Award décerné au réalisateur allemand Wim Wenders

Le 6 octobre, le réalisateur de renommée internationale, Wim Wenders, se verra remettre le A Tribute to… Award. À cette occasion, le 14ème Zurich Film Festival présentera une rétrospective  comprenant 12 films de l’œuvre cinématographique de Wim Wenders. Outre sa casquette de réalisateur, Wim Wenders exerce également en tant qu’auteur, producteur et photographe, sachant qu’il fêtera cette année ses 50 ans de carrière de cinéaste. Après des étapes dans la médecine, la philosophie et la peinture, Wim Wenders, né en 1945, se tourne vers le cinéma en 1967, une discipline qu’il considère comme la «continuation de la peinture, avec d’autres moyens». Il perce sur la scène internationale en 1977 avec le long-métrage L’AMI AMÉRICAIN.
À l’international, les films de Wim Wenders ont remporté de nombreux prix. Il a en effet reçu la Palme d’Or ainsi que le British Academy Film Award pour PARIS, TEXAS (1984). Il a également décroché, en 1987, le Prix de la Mise en scène à Cannes pour LES AILES DU DÉSIR. Ses documentaires BUENA VISTA SOCIAL CLUB (1999), PINA (2011) et LE SEL DE LA TERRE (2014) ont tous été nommés à l’Oscar. Son documentaire LE PAPE FRANÇOIS: UN HOMME DE PAROLE (2018) a célébré dernièrement sa Première dans les salles alémaniques.
La Fondation Wim Wenders existe depuis 2012 et réunit les œuvres cinématographiques, photographiques, littéraires et artistiques de Wim Wenders. La fondation a restauré en version numérique la plupart des films qui seront projetés à Zurich. De plus, elle promeut l’art du récit cinématographique innovant en accordant chaque année la bourse Wim Wenders.

Premier long métrage de la compétition PROJECTEURS : DER LÄUFER

DER LÄUFER (2018), film abordant une affaire criminelle bernoise, sera présenté au Zurich Film Festival. Dans la compétition PROJECTEURS SUR, le long métrage suisse disputera, aux côtés de onze autres œuvres, la course à l’Œil d’or. Le réalisateur Hannes Baumgartner ainsi que les producteurs Stefan Eichenberger et Ivan Madeo de Contrast Film présenteront personnellement leur drame à cette occasion.  DER LÄUFER raconte l’histoire du coureur de fond à succès, Jonas Widmer, qui travaillait, en marge de ses entraînements pour le marathon olympique, en tant que cuisinier et était heureux en couple. Lorsque Jonas essuie un échec à l’occasion de la course locale, les souvenirs de son frère décédé finissent par le rattraper. Incapable d’exprimer sa douleur intérieure, le protagoniste, de plus en plus désespéré, se lance dans une double vie tragique. Avec DER LÄUFER, Hannes Baumgartner présente son premier long métrage. Il en a écrit le scénario en collaboration avec l’écrivain Stefan Staub. L’acteur Max Hubacher, qui a récemment décroché le Prix du cinéma suisse du Meilleur acteur pour son interprétation dans MARIO (2018), y campe le rôle principal.Pour réaliser son film, le cinéaste zurichois Hannes Baumgartner s’est inspiré d’un cas criminel suisse véridique.

DER LÄUFER sortira dans les salles suisses le 4 octobre 2018, distribué par Filmcoopi Zürich.

WOLKENBRUCHS WUNDERLICHE REISE IN DIE ARME EINER SCHICKSE au 14ème ZFF

 WOLKENBRUCHS WUNDERLICHE REISE IN DIE ARME EINER SCHICKSE (WOLKENBRUCH) célébrera sa Première mondiale au ZFF. Le réalisateur Michael Steiner présentera son nouveau long-métrage le samedi 29 septembre 2018, aux côtés de toute l’équipe du film. La comédie WOLKENBRUCH dresse le portrait du juif orthodoxe Motti Wolkenbruch (Joel Basman), qui jusqu’ici a toujours écouté sagement ce que sa maman (Inge Maux) lui dit. Lorsqu’elle essaie de le caser et lui présente toute une série de prétendantes au mariage, Motti se rebelle et dévie de son parcours traditionaliste. À l’université, il tombe amoureux de Laura (Noémie Schmidt), qui n’est pas juive. Sa maman est hors d’elle: que Motti entretienne une relation avec une «schicksa» n’est pas au programme. Motti se lance ainsi dans son magnifique voyage vers l’autodétermination, qui mêle peines de cœur et humour. WOLKENBRUCH est l’adaptation cinématographique du best-seller de Thomas Meyer, nommé en 2012 pour le Prix suisse du livre .
WOLKENBRUCHS WUNDERLICHE REISE IN DIE ARME EINER SCHICKSE, distribué par DCM Film Distribution (Schweiz) GmbH, sortira dans les salles suisses le 25 octobre 2018.

«Je pensais que le film serait fini en trois mois.» Jonathan Olshefski nous parle de son documentaire QUEST

Quand Jonathan Olshefski s’est retrouvé devant la porte de Christopher Rainey, celui-ci s’est tout d’abord montré sceptique. Que veut ce «white dude», s’est demandé l’Afro-américain, qui exploite un petit studio d’enregistrement au nord de Philadelphie. «C’est un flic? Il cherche les embrouilles?» Jonathan Olshefski ne cherchait pas les embrouilles, seulement un modèle. Photographe, il voulait tirer le portrait de Rainey. Jamais de la vie il n’aurait pensé que de cette rencontre naîtrait un projet de documentaire sur 10 ans ! … «Photographier était une bonne excuse pour faire la connaissance de gens», explique Olshefski. L’appareil photo lui a permis d’explorer Philadelphie sous tous les angles possibles.

Dans l’opinion publique, Philadelphie était autrefois le fief de la sidérurgie et de l’acier . Aujourd’hui , elle représente le côté obscur de la mondialisation, le déclin social, le chômage, la criminalité. Fils d’un ancien métallurgiste, Olshefski voulait changer les choses. «Quel pourrait être mon rôle?» s’est demandé l’activiste social, appareil photo en main. Il a rapidement constaté que son art pouvait avoir un impact positif. «Raconter des histoires, c’est d’abord écouter». Il a remarqué qu’écouter les gens qui allaient mal, s’intéresser à leurs récits, pouvait les aider.

QUEST est disponible sur iTunes [US] et sur DVD.


Cliff Martinez préside le jury de la Compétition de Musique de Film

La 7e Compétition Internationale de Musique de Film se tiendra cet automne dans le cadre du 14e ZFF. Cliff Martinez prendra la tête du jury. L’ancien batteur des Red Hot Chili Peppers a su se faire un nom de compositeur, de sorte que les réalisateurs Steven Soderbergh et Nicolas Winding Refn le privilégient pour leurs bandes originales. «The Neon Demon» de Winding Refn a décroché le prix de meilleure bande originale 2017 au Festival de de Cannes.
Avec la série «Too Old to Die Young», attendue pour 2019, l’Américain poursuit sa collaboration avec Nicolas Winding Refn. Membres du jury : la compositrice de musique de film et pianiste suisse Christine Aufderhaar et la réalisatrice suisse Sabine Gisiger. Le ZFF choisit le court-métrage HAPPINESS, de Steve Cutts pour la compétition. Les cinq membres du jury international sélectionneront cinq œuvres parmi les 304 compositions envoyées de 44 pays.
Un grand concert de musique de film, sur le thème « thriller », fera suite à la remise de lŒil d’Or doté de 10 000 francs.
La soirée musicale ainsi que la remise du prix auront lieu le 4 octobre à la Tonhalle Maag.

Sur les traces d’un disparu – PARADISE WAR de Niklaus Hilber

On connaît bien les films dans lesquels un homme risque sa vie en terra incognita pour sauver un peuple opprimé . Le Suisse Bruno Manser était un de ces hommes. L’histoire du militant écologiste disparu sans laisser de trace en l’an 2000 débarque sur grand écran.

En 2007, Christoph Kühn avait décroché le Prix du cinéma suisse pour son documentaire BRUNO MANSER – LAKI PENAN . Le réalisateur se lançait sur les traces de l’activiste dans la forêt tropicale de Bornéo. Cette fois, c’est Niklaus Hilber, cinéaste suisse, qui s’est chargé de réaliser PARADISE WAR.

Après 77 jours  de tournage dans des conditions météo extrêmes, avec infections du pied et chutes d’arbres, le réalisateur Hilber s’est dit soulagé que personne n’ait été sérieusement blessé, a-t-il raconté à Screendaily.

En 2015, Hilber attirait sur lui l’attention avec AMATEUR TEENS,  prix du public du ZFF. En 2017, il a décroché, pour Bruno Manser, le prix d’encouragement à la production du ZFF doté de CHF 100’000.


Nominations pour le Prix du cinéma suisse 2018

Le premier film de Lisa Brühlmann, BLUE MY MIND, a déjà décroché de nombreux prix dans le cadre du 13ème ZFF . Le drame sur l’adolescence a été nommé au Prix du cinéma suisse 2018 dans pas moins de sept catégories. Vous trouverez ici un aperçu de tous les films nommés ayant participé au ZFF.

ZURICH FILM FESTIVAL Programme et Billets 2018 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2018/09/zurich-film-festival">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top