Bâle Le JARDIN DES PLANETES Projet de Klaus Littmann

Jardin des Planètes Bâle Rhen Zhitian Nuit Projet Klaus Littmann Photo VB

Le JARDIN DES PLANETES, dernière lubie de Klaus Littmann du 12 au 25 octobre  2018

Le projet : tout dans la nature se modèle comme une sphère, un cône et un cylindre. Paul Cézanne

Jardin des Planètes Projet Klaus Littmann douze artistes Octobre 2018 Photo VB
Jardin des Planètes Projet Klaus Littmann ©VB

Levez les yeux pour vous faire une idée de la dernière fantaisie de Klaus Littmann qui passe directement des sous-sols de la ville après l’aménagement de sa Central Station , une ville sous la ville , au ciel bien au-dessus de nos têtes . Le Jardin des Planètes est une intervention artistique temporaire dans l’espace public inscrite dans le Littmann Kulturprojekte.

Littmann se paye le ciel bâlois comme terrain d’expérimentation artistique : des sphères en  mouvement  délicat et perpétuel au-dessus suspendues en l’air frôlant les toits de  la Kaserne, artistiquement habillées par une bande d’artistes internationaux parmi lesquels le français Michel Blazy qui avait déja installé ses balais-arbres au Schützenmattpark  il y a quelques années et plus récemment son mur de baskets végétalisées à Art Basel Unlimited 2018 .

Les 12 artistes participants :

Joep van Liefland Nederland |Né en 1966à Utrecht, artiste conceptuel vit et travaille à Berlin. Ses oeuvres sont visibles à Athènes, Berlin , Dresden , New-York , Paris, Vienne… Sphère Störbild

Markus Wirthmann Allemagne  | La planète cristalline : librement d’après Jules Verne, le plus intime s’est tourné vers l’extérieur, l’idée d’un monde inhospitalier, hostile et de grande beauté dans le ciel nocturne. On dit qu’elles existent, les étoiles de diamant et les planètes de carbone, les surfaces du monde fouettées par les tempêtes de pluie de méthane.

Hanspeter Hofmann Suisse | Bâlois 58 ans . Sphère Allsehendes Auge-Auge Gottes

Otto Zitko Autriche | Né en 1959 vit et travaille à Vienne . On peut voir ses installations à Berlin , Vienne, Bucarest et Graz

Daniele Buetti Suisse | 62 ans vit et travaille à Zurich et Münster Zementkugel

Franz John Allemagne 58 ans vit à Berlin| Sphère sans Titre. Artiste connu pour ses sculptures et ses photos.

Ren Zhitian Chine |Né en 1968 à Xishui. Sphère Gehirn

Michel Blazy France |Monégasque né en 1966. A étudié l’art à Nice et travaille aujourd’hui en région parisienne . Il a représenté un pizza – boule qu’il a nommée Buitoni-Pizza. Michel Blazzy a été exposé entre autre au Grand Palais et au Palais de Tokio

Peter Kogler Autriche né en 1959 à Innsbruck ; plasticien contemporain a exposé  à à la Documenta de Cassel 1992 et 1997. Depuis 2008 enseigne à l’Académie des Beaux-Arts de Munich. Vit et travaille à Vienne o’u il a obtenu le Prix des Beaux-Arts en 1996. Sa planète est titrée Globus .

Enrique Fontanilles Suisse |Né à Barcelone en 1951; installé en Suisse dès 1955. Formation à Bâle .En 1952, Wernher von Braun écrivait : “D’ici dix à quinze ans, la Terre aura un nouveau compagnon dans le ciel, un satellite artificiel, la première base humaine dans l’espace”. von Braun savait déjà que nous ferions fuir la terre de cette façon et que quelques élus tenteraient de se sauver sur une autre planète.
Il n’y a rien de plus exclusif qu’une promenade dans l’espace. Le milliardaire et collectionneur d’art japonais Yusaku Maezawa invitera bientôt six artistes à l’accompagner dans son vol spatial avec SpaceX d’Elon Musk. Ils sont censés trouver une nouvelle inspiration en volant dans un espace infini.
Les arts visuels vont du projet de modernité pour un monde plus humain à la fabrication de biens exclusifs pour un nouveau féodalisme de l’art. Sphère Mir Idiot 

 

 

Thomas Virnich Allemagne | Né en 1957 à Eschweiler Vit et travaille comme peintre à Mönchengladbach . Sphère sans Titre .

Anonymus : Planet Erde 

Le Jardin des Planètes  est une zone située au centre de la ville de Bâle, à proximité du Rhin . Douze sphères, d’un diamètre de quatre mètres chacune et imprimées de différentes images. Elles enrichissent l’urbanité d’un univers temporaire, artificiel et artistique. La ville acquiert son propre cosmos et s’insère dans un contexte universel visible. Il en résulte une interaction entre la ville, la nature, l’art et l’univers, entre l’urbanité et l’infini. L’interaction de ces éléments est un transfert des positions du monde et du cosmos. Des enveloppes d’espace clairement définies deviennent un univers parallèle sans enveloppes, maintenues ensemble par la force gravitationnelle de l’art et de son langage pictural, qui à son tour est capable de pénétrer les enveloppes.

Le Jardin des Planètes : beaucoup de poésie dans ce monde de brutes qui est le nôtre

Markus Wirthmann Jardin des Planètes Projet Klaus Littmann Octobre 2018 Photo VB
Markus Wirthmann Jardin des Planètes ©VB

 

 

 

Douze planètes d’art sont décorées de motifs d’artistes nationaux et internationaux. Ils peuvent être thématiquement intégrés dans une orbite, comme l’homme, la nature, l’artificialité, le temps, ou comme des solitaires thématiques qui forment une galaxie d’opposés. Chaque planète de l’art est en soi une œuvre d’art individuelle – une étoile artistique fixe. Ensemble, ils forment un univers créé par l’homme avec sa propre gravité artistique. Le ciel de l’art planétaire nous met au défi de repenser et de redéfinir les positions mondiales, voire d’ancrer sa position en premier lieu.

Le Jardin des Planètes est un univers qui pendant la journée enrichit le monde d’un autre et le place dans un contexte universel. Les globes lumineux géants planétaires sont éclairés par des sources lumineuses LED après le coucher du soleil conformément au concept écologique et produisent un univers autonome et naturel. Du 12 au 25 octobre 2018, le “Jardin des Planètes” sera ancré sur les sites adjacents de l’orphelinat et Am Lindenberg à Bâle.

L’intervention artistique du Littmann Kulturprojekte est soutenue en partenariat par Carhartt (partenaire principal).Par le Fonds Swisslos Bâle-Ville, la Fondation Balima, l’orphelinat de Bâle, l’Eglise catholique romaine Bâle-Ville, le Grand Casino Bâle et Bader und Partner.

KLAUS LITTMANN PROJEKTE

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top