FriScenes Festival de Théâtre de Fribourg

Friscenes Cie Nom d'une Troupe 2018 Des Roses et du Jasmin Photo VB

Friscènes Festival 2018 a attiré 1200 amateurs de théâtre

Fribourg , c’est l’autre ville de Jean Tinguely , nous y avions deja fait un tour pour célébrer l’excentrique star bâloise qui a gagné bien des galons en même temps qu’un musée à son nom , so chic , n’est-ce pas ? Le samedi 3 septembre 2016 , le Safari de la Mort Moscovite  a défilé au rythme des clang-clang dans les ruelles de Fribourg  par les bons soins de son pilote-mecano Jean-Marc Gaillard . Les fribourgeois fêtaient ainsi  le 20 ème anniversaire du musée Tinguely de Bâle ; je ne vous conseille pas de vous contenter de chercher Tinguely  sur votre GPS car ici , Allée Jean Tinguely , Espace Jean Tinguely Niki de Saint Phalle , Place Jean Tinguely … tout s’appelle Tinguely ! A part ça , Fribourg est une ville charmante , faites le détour  vous ne le regretterez pas ! Note : Bâle -Fribourg 1h20

FriScenes : du théâtre amateur et professionnel de haute qualité .

Focus sur la pièce Des roses et du Jasmin par la Cie Nom d’une Troupe ! (Vanves / F)

Écriture  Adel Hakim

Mise en scène
Hélène Blondel

Jeu  : Juliette Baud ( narratrice , Yasmine ) , Julien Bertaud ( John ), Ingrid Boutabba ( Lea ), Benoît De Saint Léger ( Saleh ), Sébastien Hidalgo ( Moshen ) , Aurélien Legrand ( Aaron ) , Marie Velter ( Myriam , Rose )

Cie Nom d'une Troupe Friscenes 2018 Des roses et du Jasmin Benoît de Saint-Leger Julien Bertaud Photo VB
Friscenes Festival Des roses et du Jasmin Benoît de Saint-Leger Julien Bertaud ©VB

Une vision du conflit israélo-palestinien observé de l’intèrieur . C’est  l’histoire d’un impossible amour : ils sont arabes , elles sont juives , tout se passe entre le Mandat des Anglais en 1944  et la première Intifada en 1988 .  Nous suivons trois générations . John  ( Julien Bertaud ), officier anglais  tombe amoureux de Myriam ( Marie Velter ) jeune femme juive , ils ont une fille Lea  ( Ingrid Boutabba ) . Celle-ci s’éprend d’un jeune gars , Moshen  ( Sebastien Hidalgo ) fils de Saleh ( Benoît de Saint-Leger )  , palestinien ; ils ont une fille Yasmine ( Juliette Baud )  engagée corps et âme pour la Palestine … Pas question de vous raconter la suite qui complique encore davantage la situation des protagonistes , écartelés entre leurs convictions  religieuses  et leurs sentiments  amoureux sur un territoire commun qui , aujourd’hui , n’a toujours pas dit son dernier mot en terme de partage .

Friscenes Festival Des roses et du Jasmin Cie Nom d'une Troupe Julette Baud 2018 Photo VB
Friscenes Festival Des roses et du Jasmin Julette Baud ©VB

Des Roses et du Jasmin  n’est pas une pièce à rire et ne dégage aucun optimisme  car même si , aux dires des narrateurs « nous savons  qu’il faut toujours commencer par une histoire d’amour…», l’amour ne vaincra pas ,  les pétales de roses répandues sur scène ne viendront pas à bout des haines ancestrales entre juifs et arabes . Pourtant , comme l’explique Myriam à son frère Aaron  violemment sioniste, ” nos deux peuples sont un et même . Aaron ,  sais -tu qui est Sem ? Il est l’un des fils de Noé . Aujourd’hui, les peuples qu’on peut qualifier de sémites sont essentiellement les Juifs et les Arabes “. Ce qui laisse le frère sans voix mais n’atténue en rien sa détestation .

La Cie Nom d’une troupe a été créée en 2015 par les trois comédiennes de la pièce , Juliette Baud , Ingrid Boutabba et Marie Velter ( ainsi que Sandra Chopin et Nathalie Cayzac ) qui se sont mises en quête d’un metteur en scène pour Des Roses et du Jasmin. Elles s’adressent alors à Hélène Blondel , leur professeur de théâtre à l’ESCAL qui accepte la proposition.

Adel Hakim est un acteur, metteur en scène, dramaturge et directeur de théâtre français né le 13 octobre 1953 au Caire , décédé en 2017. Il a vécu en Égypte puis au Liban. Il vivait en France depuis 1972. Adel Hakim  a  créé  Des Roses et du Jasmin  en juin 2015 au Théâtre national palestinien, qui est situé à Jérusalem-Est ( occupé par l’armée israelienne ) . Adel Hakim accorde alors  à cette tragédie moderne 2h45 qu’ Hélène Blondel , metteur en scène de la pièce aux FriScenes de Fribourg a réduit à 1h45 . Tout juste assez de temps pour raconter  quarante années de tragédie fratricide au sein  dune famille israelo-palestinienne .

Note extraite de l’article Libération Anne Diatkine 8 mars 2018

“…Leila Shahid  l’ancienne ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne explique qu’aujourd’hui, «c’est presque un miracle que Des roses et du jasmin ait pu être joué par tous les acteurs palestiniens, en plein Jérusalem-Est occupé par l’armée israélienne, au Théâtre national palestinien, au moment même où M. Trump dit qu’il ne reconnaît Jérusalem que comme capitale exclusive de l’Etat d’Israël.» La diplomate aimerait que la pièce soit représentée dans les établissements scolaires israéliens et palestiniens, «car il n’y a pas un seul livre d’histoire qui raconte à la fois le génocide des Juifs et l’expulsion des Palestiniens».

PROCHAINES REPRESENTATIONS : 22 novembre 2018 La Garenne-Colombes

Prix du Jury du FriScene

C’est une compagnie de théâtre amateur française qui a conquis le jury du festival FriScènes cette année. Macbett d’Eugène Ionesco, interprétée par la troupe 9 à 11, a raflé trois prix, dont celui de la meilleure pièce. La compagnie du CO de la Veveyse, eCOlisée, qui a joué Antigone de Jean Anouilh, a quant à elle obtenu le prix du public ainsi qu’un prix spécial du meilleur second rôle.

Pièces en compétition

°LU 15 OCTOBRE, NOUVEAU MONDE – 20H – TRAGEDIE Antigone, de la Cie éCOlisée – de Jean Anouilh – Châtel-Saint-Denis (CH)

°MAR 16 OCTOBRE, NOUVEAU MONDE – 20H – TRAGEDIE Le Procès d’Horace – de la Cie Acte V – Lausanne (CH)

°MER 17 OCTOBRE, NOUVEAU MONDE – 20H – FARCE,TRAGEDIE Macbett – de la Cie de 9à 11- Toulouse (F)

°JEU 18 OCTOBRE, NOUVEAU MONDE – 20H – COMEDIE Alpenstock – de la Cie C’est pas moi c’est toi – Sète (F)

°VEN 19 OCTOBRE, NOUVEAU MONDE – 20H – TRAGEDIE Des Roses et du Jasmin – de la Cie Nom d’une troupe – Vanves (F)

Le Hors Scène
1 pièce, 4 troupes ! Différents langages, différentes langues, pour faire passer une même histoire… Parviendrez-vous à la recevoir ? Quatre troupes ont accepté de relever le dé : interpréter librement une pièce inédite imposée pour en offrir une version dessinée par les courbes de leur art. Tous les coups sont permis !

Parcourez les 4 stations d’interprétation réparties à travers les remparts de la vieille ville et expérimentez le théâtre d’une manière insolite. Troupes: Les Apostrophes, Anouk Werro, La FoiR, Mastazz Dance&Co

FRISCENES 

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top