Le Monde de Tardi Cartoonmuseum Bâle

Cartoonmuseum Basel Musée de la BD et de la caricature de Bâle Photo VB

Le Cartoonmuseum reçoit Jacques Tardi, le père de Nestor Burma et Adèle Blanc-Sec«Le Monde de Tardi» du 10/11/2018 au 24/3/2019

Vendredi 9 novembre à 18h30 Vernissage suivi d’une seance de signature

Samedi 10 novembre 20h à 21h30 Concert Jacques Tardi et sa compagne Dominique Grange “Putain de Guerre – Le Dernier Assaut ” avec  le groupe Accordzéâm (en collaboration avec le Festival international de littérature BuchBasel)

  • L’Alliance Française propose une VISITE GUIDEE EN FRANCAIS le Mercredi 12 décembre à 14h avec Ariel Herbez RV à 13h45

Inscription indispensable auprès de Richard Mansour : +41 61 421 13 38 Prix : CHF 15.-/20.- non membres. Se munir de son billet d’entrée (CHF 12.-/10.- par personne).

  • Le Cartoonmuseum propose une VISITE GUIDEE EN FRANCAIS le Dimanche 9 décembre à 14h avec Gabriela Giallombardo CHF 5 + Billet d’entrée

Le Cartoonmuseum de Bâle consacre une rétrospective à Jacques Tardi, né en 1946 à Valence (France), l’un des dessinateurs de BD actuels les plus influents. Tardi a créé l’aventurière intrépide Adèle Blanc-Sec, a traduit en BD les polars de Léo Malet autour du détective privé Nestor Burma et évoqué les ravages des deux guerres mondiales dans plusieurs remarquables albums.

L’exposition présentera un large éventail de plus de 200 dessins originaux et montrera également des œuvres moins connues comme les dessins politiques et les affiches de Tardi. Parmi les temps forts de l’exposition, il y aura la présentation de plusieurs pages originales inédites du troisième tome de la série actuelle sur le père de Tardi durant la Seconde Guerre mondiale (à paraître prochainement) ainsi qu’une production musicale et graphique de chansons des soldats de la Première Guerre mondiale que Tardi présentera avec sa compagne, la musicienne et chanteuse Dominique Grange, et le groupe Accordzéâm (en collaboration avec le Festival international de littérature BuchBasel)..

Jacques Tardi

Le dessinateur de BD français Tardi est un classique de la bande dessinée contemporaine. Son style a influencé toute une génération de dessinateurs et de lecteurs. Tardi forge sa réputation artistique grâce aux «Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec», série BD en dix tomes parue dans les années 1970 qui joue dans une Belle Époque chargée d’éléments surréels. Un grand succès aussi ses adaptations géniales des polars de Léo Malet mettant en scène Nestor Burma, le détective à la pipe, qui se déroulent chaque fois dans un autre quartier de Paris des années 1950 décrit avec charme et force détails.

Putain de guerre

Les oeuvres clé de Tardi suivent une orientation semi-documentaire et décrivent les souffrances des simples soldats des deux guerres mondiales, chair à canon, sacrifiés absurdement et sans scrupule. Les albums «C’était la guerre des tranchées», «Varlot soldat », «Putain de guerre» et «Le dernier assaut» comptent parmi les bandes dessinées les plus hallucinantes et troublantes jamais dessinées sur la guerre. Ils ont suscité un énorme écho international, rencontrant un public de plusieurs millions de lecteurs.

Dans «C’était la guerre des tranchées» et «Putain de guerre», Tardi crée, à partir des expériences de guerre réellement vécues par son grand-père traumatisé et de nombreux autres récits, un collage historique des atrocités de la Première Guerre mondiale.

En 2012, il lance sa série actuelle d’albums au sujet de la Deuxième Guerre mondiale avec «Moi, René Tardi, prisonnier au Stalag II B». Cette série se consacre aux expériences de son père vécues en captivité durant la guerre dans l’actuelle Pologne. Tardi, qui entreprend des recherches considérables pour conférer un maximum d’authenticité à ses ouvrages, a visité pour ce livre tous les lieux décrits par son père dans son journal.

L’artiste se consacre également avec beaucoup de minutie et un grand amour du détail à d’autres sujets historiques comme l’échec de la Commune de Paris en 1871, événement auquel il rend hommage dans son adaptation en quatre tomes du roman «Le Cri du peuple» de Jean Vautrin.

La continuelle réflexion de Tardi sur l’actualité politique et sociale et sa position de pacifiste et de militant de gauche, se manifestent dans ses illustrations politiques, ses caricatures et ses strips corrosifs qu’il publie dans différents journaux satiriques et magazines.

Maître du contour

Jacques Tardi a créé un vocabulaire très personnel qui en fait un dessinateur unique en son genre. Il est un maître du dessin contrasté en noir et blanc aux ombres dures, souvent sans nuances de gris. Son trait puissant, assuré et clair stylise surtout les individus, mais reste extrêmement réaliste, en particulier dans les arrière-plans. Il naît toujours du geste et a une rondeur relâchée et désinvolte qui est devenue sa marque de fabrique. Tardi travaille inlassablement depuis 50 ans, et son oeuvre a depuis dépassé les 50 livres.

Reconnu sur le plan international, l’artiste, auteur et dessinateur a obtenu en 1985 le Grand Prix de la ville d’Angoulême pour son oeuvre. En 2016, il a été honoré par le prix Eisner Hall of Fame (Eisner Award). Il a remporté toutes les distinctions possibles dans le domaine de la BD, refusant cependant «avec la plus grande fermeté» la Légion d’honneur.

Biographie Tardi

Après des études aux Beaux-Arts de Lyon puis aux Arts Décoratifs de Paris, il entre au journal Pilote en 1970. En 1974, il signe Le Démon des glaces et «Adieu Brindavoine» chez Dargaud, puis «La Véritable histoire du soldat inconnu» chez Futuropolis. Deux ans plus tard, chez Casterman, il crée le personnage d’Adèle Blanc-Sec, une héroïne qu’il retrouvera à intervalles irréguliers tout au long de sa carrière.

A partir de 1982, il met en images les horreurs de la première guerre mondiale, vues à hauteur du soldat ordinaire, avec la parution du désormais classique «C’était la guerre des tranchées». On retrouve ce thème dans plusieurs autres albums dont «Putain de guerre !» en 2008 et 2009, et le récent «Le Dernier Assaut», tous aux éditions Casterman.

Par ailleurs, il adapte des romans, dont la série Nestor Burma de Léo Malet ainsi que Le «Der des Ders», de Didier Daeninckx et Le Cri du peuple, de Jean Vautrin, dans une histoire en quatre tomes qui revisite avec brio la Commune de Paris. En 2012, il s’attaque à l’un de ses plus vieux projets en racontant la guerre et la captivité de son père en Allemagne dans Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB.

Il travaille actuellement sur le troisième volet de cette série. Reconnu comme auteur et illustrateur tant en France que par le monde,Tardi a notamment reçu dès 1985 le grand prix de la ville d’Angoulême pour l’ensemble de son oeuvre ; plus récemment, il a été accueilli au sein du temple de la renommée Will Eisner (Eisner Awards) en 2016, qui récompense les auteurs américains de bande dessinée et seulement quelques auteurs étrangers.

Publications (sélection)

«Le Démon des glaces», Ed. Dargaud, 1974; dt. «Der Dämon im Eis», Ed. Moderne, 1991

«Adieu Brindavoine et La fleur au fusil», Magnard/Casterman 1974; dt. «Das Ende der

Hoffnung», Carlsen, 1984; später als Teil fünf in die Reihe «Les Aventures extraordinaires

d’Adèle Blanc-Sec.»

«La Véritable Histoire du soldat inconnu», Futuropolis, 1974; «Die wahre Geschichte

vom unbekannten Soldaten», Ed. Alfons, 1988, Ed. Moderne, 1999

«Ici Même» (Szenario von Jean-Claude Forest), Casterman, 1979; dt. «Hier Selbst», Ed.

Moderne, 1989

«Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec.», Casterman, 1976–98; dt. «Adeles

ungewöhnliche Abenteuer», 9 Bände

Griffu (Szenario von Jean-Patrick Manchette), Dargaud, 1982; dt. «Der Schnüffler» Carlsen,

1982, Ed. Moderne, 1982, Casterman, 1996

«Nestor Burma» (nach den Romanen von Léo Malet), Casterman, 1982–2000, 5 Bände

«Brouillard au pont de Tolbiac», Casterman, 1982; dt. «Die Brücke im Nebel»,

Carlsen, 1984

«120, rue de la Gare», Casterman, 1988; dt. «120, rue de la gare», Ed. Moderne,

1988

«Une gueule de bois en plomb, Casterman, 1990; dt. «Blei in den Knochen», Ed.

Moderne, 1989

«Casse-pipe à la Nation», Casterman, 1996; dt. «Kein Ticket für den Tod», Ed.

Moderne, 1997

«M’as-tu vu en cadavre?», Casterman, 2000; dt. «Wie steht mir Tod?», Ed. Moderne,

2000

«Tueur de cafards» (Szenario von Benjamin Legrand), Casterman, 1984; dt. «Der Kakerlakenkiller

», Ed. Moderne 1987

«Jeux pour mourir» (nach dem Roman von Géo-Charles Véran), Casterman, 1992; dt.

«Tödliche Spiele», 4 Bände, Ed. Moderne, 1993–1994

«Le Der des Ders.» (Szenario von Didier Daeninckx), Casterman, 1997; dt. «Den letzten

beissen die Hunde», Ed. Moderne, 1998, Neuauflauflage 2014

«Le Sens de la houppelande» (Szenario von Daniel Pennac), Futuropolis, 1991

«La Débauche» (Szenario von Daniel Pennac), Futuropolis, 2000; dt. «Abwärts» ,Ed.

Moderne

«Varlot soldat» (Szenario von Didier Daeninckx), L’Association, 1999; dt. Soldat «Varlot

», Ed. Moderne 2001

«Le Cri du peuple» (nach dem Roman von Jean Vautrin), Casterman, 2001-2004; dt.

«Die Macht des Volkes», Ed. Moderne 2001–2004

«Le petit bleu de la côte Ouest» (Szenario von Jean-Patrick Manchette), 2005; dt. «Killer

stellen sich nicht vor», Ed. Moderne, 2006

«Ô dingos, ô château» (nach dem Roman von Jean-Patrick Manchette), Futuropolis,

2011; dt. «Zum Abschuss freigegeben», Ed. Moderne, 2013

«L’étrangleur» (nach dem Roman Monsieur Cauchemar. von Pierre Siniac), Casterman,

2006; dt. «Das Geheimnis des Würgers», Ed. Moderne, 2007

«Putain de guerre!» (Szenario von Jean-Pierre Verney), Casterman, 2008; dt. Elender

Krieg, Ed. Moderne, 2008

«Moi, René Tardi, prisonnier au Stalag II B», Casterman, 2012, Tome 3 Casterman, 2018;

dt. «Ich, René Tardi, Kriegsgefangener im Stalag II B», Ed. Moderne 2013, «Mon retour

en France», 2013; dt. «Der lange Marsch durch Deutschland», Ed. Moderne, Zürich

2013;

«Die wahre Geschichte des unbekannten Soldaten / Die Guillotine», Ed. Moderne, 2014

«Dernier Assault» (mit Dominique Grange), Casterman, 2016; «Der letzte Ansturm»,

Ed. Moderne, 2017

«N’effacez pas nos traces! 1968–2008» (mit Dominique Grange), Casterman, 2018

Informations pratiques

Durée de l‘exposition 10.11.2018–24.3.2019

Vernissage de l’exposition «Le Monde de Tardi» Vendredi, 9/11/2018 à 18h30

En présence de Jacques Tardi, dessinateur de BD et auteur, Dominique Grange, musicienne et chanteuse, Pierre-Marie Jamet, co-commissaire d’exposition, et Anette Gehrig, directrice et co-commissaire d’exposition. Tardi dédicace.

Ensuite apéro. Vous êtes les bienvenus avec vos amis.

Lecture & concert

Putain de Guerre! — Le Dernier Assaut Samedi, 10/11/2018 à 20 heures, Volkshaus Basel

Organisateurs du spectacle «Putain de Guerre! — Le Dernier Assaut», le dessinateur Tardi et la chanteuse Dominique Grange proposent avec le groupe Accordzéam une lecture, un concert et une projection pour rappeler les souffrances causées par la guerre.

CARTOONMUSEUM BALE

Horaires d‘ouverture Mardi à dimanche : 11 – 17 heures

Visites guidées en français

9/12/2018 et 24/3/2019, à 14 heures

Visites guidées avec le/la commissaire

Dimanche, 2/12/2018 et 24/3/2019, à 14 heures

Matinée du mercredi Voyage au bout de la nuit  Mercredi, 21/11/2018, 10–12 heures

Entretien entre le spécialiste en sciences culturelles Ariel Herbez et la directrice et commissaire de l’exposition Anette Gehrig au sujet de l’oeuvre du dessinateur français Tardi.

Putain de guerre Mercredi, 27/2/2019, 10–12 heures

Le regard laconique et pourtant sensible que Tardi pose sur la Première Guerre mondiale a une plus grande valeur documentaire que beaucoup de photos de l’époque.

L’historien Prof. Dr. Martin Schaffner proposera une visite guidée sur les oeuvres de Tardi consacrées à la guerre.

Dimanches cartoon Black is Beautiful Dimanche, 25/11/2018 et 3/2/2019, 14–16 heures

Les dessinateurs de BD ont un penchant pour le noir intense et brillant de l’encre de Chine appliqué à la plume, qui varie du trait délicat au trait vigoureux. Dans l’atelier, nous ferons des premiers essais avec l’encre de Chine et ses nuances de gris. Learning by doing! Atelier dirigé par Martina Gmür, avec un goûter noir.

Gangster et gendarme Dimanche, 17/2/ 2019, 14–16 heures

Nous dessinerons notre propre crime story – en dix images. Atelier pour futures policières ou pique-poquets éprouvés entre 10 et 14 ans, dirigé par le dessinateur Philip Schaufelberger, avec un goûter acheté dans les règles.

Nuit des musées Vendredi, 18/1/2019, 18–2 heures

Laisser un commentaire