Antiken Museum La nudité dans l’art antique

Antiken Museum Basel Naked Pho toVB

Antiken Museum : Nu! L’art sens-dessous-dessus jusqu’au 26 avril 2019

Antiken Museum Exposition Naked Photo  VB
Antiken Museum Naked ©VB

Les images d’êtres humains, de dieux ou de héros nus sont omniprésentes dans les cultures antiques. Dans l’histoire de l’art récente également, le nu artistique est devenu probablement la constante la plus importante. Cependant, suite au débat #MeToo lancé l’année dernière, les représentations débridées sont de plus en plus critiquées et censurées. Même les œuvres d’art historiques sont remises en question.

Ainsi, récemment, certains musées ont retiré volontairement des toiles représentant des nus ou recouvert des statues antiques dévêtues. Ces actions, encore rares, ainsi que la censure de nus artistiques sur les réseaux sociaux ont donné lieu à un vif débat sur le sexisme. Ce rapport au nu devenu compliqué a amené l’Antikenmuseum de Bâle à concevoir une exposition sur la nudité dans l’art antique et à répondre à la question simple mais rarement posée :

pourquoi les représentations antiques sont-elles si souvent nues ?

Les artistes et commanditaires antiques associaient la représentation de corps nus à différents niveaux de signification tels que l‘immortalité, l’intangibilité religieuse ou l’originalité naturelle. Les nus des premières cultures d’Orient et de Grèce représentent principalement des déesses de la nature et de la fécondité, dotées par conséquent de seins, de ventres et de bassins surdimensionnés. Cependant, dans la Grèce archaïque et classique, c’est le nu masculin qui domine.

Le corps masculin nu et bien proportionné est le symbole de l’homme civilisé, du héros et du dieu. Le corps féminin, en revanche, reste longtemps dissimulé dans l’art classique en raison de sa plus forte connotation sexuelle. Les représentations de femmes mortelles nues ne peuvent donc se rencontrer que dans des images explicitement érotiques ou lorsque la nudité est légitimée par le contexte et l’action, comme dans le cas, notamment, d’images montrant des femmes prenant leur bain.

Antiken Museum Basel  Nacked Photo VB
Antiken Museum Basel Nacked.©VB

On retrouve néanmoins des corps dévêtus dans des contextes totalement différents et pourvus de connotations négatives : tant en Égypte et au Proche-Orient qu’en Grèce et à Rome, des groupes en marge de la société tels que des esclaves, des pauvres, des prisonniers ou des ennemis, voient leurs corps dénudés exposés. La nudité exprime alors l’impuissance et la vulnérabilité des victimes ainsi que leur sort inéluctable.

Dans l’iconographie antique, le nu existe donc pour des raisons multiples et en partie divergentes, tantôt religieuses, tantôt sociopolitiques. Selon le contexte et l’époque, la signification de la nudité oscille entre invulnérabilité et vulnérabilité, entre naturel et immoralité.

Avec près de 120 œuvres choisies dans ses propres collections, l’Antikenmuseum dévoile toutes ces facettes et offre différentes perspectives éclairant «l’art de la nudité » à travers des thèmes couvrant divers domaines culturels.

Antikenmuseum Basel

St. Alban-Graben 5
CH-4010 Basel
+41 61 201 12 12
info@antikenmuseumbasel.ch

ANTIKEN MUSEUM

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2019/01/antiken-museum-la-nudite-dans-lart-antique">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top