L’Alliance Française invitée au Ballet de Bâle

Lisa Horten Skilbrei Ballet Bâle Training Carmen avec l'Alliance Française de Bâle Photo VB

L’Alliance Française assiste à la répétition de Carmen de Johan Inger par la compagnie du Ballet de Bâle .

Harumi Terayama Professeure invitée Ballet de Bâle training Carmen janvier 2019 PhotoVB
Harumi Terayama Professeure invitée Ballet de Bâle©VB

 

Jeudi dernier , les membres de l’Alliance Française de Bâle était conviée au Théâtre de Bâle pour assister à l’ une des répétitions de Carmen , chorégraphiée par Johan Inger, l’une des plus anciennes tragédies amoureuses maintes fois interprétées , dont les représentations à Bâle courent jusqu’au 5 avril 2019 . Le ballet de Bâle invitant régulièrement des  professeurs  de danse, ce matin , nous avons asssisté au cours d` Harumi Terayama , artiste indépendante , née à Osaka, au Japon. Elle vit actuellement à Berlin depuis 2014.  Sa passion pour la danse a guidé son enfance et l’a amenée aux États-Unis en 2000. Après avoir obtenu son diplôme de Walnut Hill School et de The Juilliard School, elle a dansé avec de nombreux chorégraphes en tant qu’artiste indépendante et membre du Cedar Lake Contemporary Ballet à New York. En 2012, elle a rejoint GöteborgsOperans Danskompani en Suède. Parallèlement à sa carrière en danse, le montage vidéo est devenu un autre débouché créatif. Son premier film de danse «Replaced Vision» (créé en 2013 en Suède) a été sélectionné pour différents festivals internationaux. Elle a collaboré avec des chorégraphes et des danseurs pour créer des vidéos destinées à des installations visuelles, des vidéos promotionnelles et de la documentation.

 

Florent Mollet  Ballet de Bâle janvier 2019 Alliance Française de Bâle Photo VB
Florent Mollet ballet de Bâle janvier 2019©VB

Echange avec Florent Mollet , danseur du Ballet de Bâle

Florent Mollet nous consacre un peu de temps avant de repartir pour répéter Carmen avant la représentation de ce soir . Il nous raconte comme il a du négocier son départ de Tours auprès de ses parents pas vraiment d’accord pour le laisser partir même s’il s’est agi de rejoindre l’école du Ballet Béjart de Lausanne . ” Mes parents m’ont cependant toujours soutenu et encouragé ” précise Florent. C’était en 2001 . Issu des Cours Le Fort, le jeune danseur rêve de ballets néo-classiques. – A seulement 17 ans, Florent Mollet devient danseur professionnel. Ca se paye ,  70 heures de travail  par semaine au bas mot. » Quelque temps plus tard, il intègre le conservatoire de Tours pour un an puis l’Opéra de Paris à 15 ans .  Au cours de son année passée dans le prestigieux établissement de danse parisien, il est repéré par un responsable de la non moins célèbre école Rudra Béjart. «Il m’a proposé d’y entrer, sans audition , ce que j’ai fait à 16 ans en 2002». Florent saute sur l’occasion et devient ainsi le plus jeune élève de l’école suisse . Florent Mollet n’a même pas 35 ans mais nous explique que la reconversion des danseurs est un sujet qui peut préoccuper , la retraîte est en effet effective autour de 42 ans , en tout cas c’est ainsi à l’Opéra de Paris : le départ à la retraîte peut souvent être associé à une crise identitaire : que faire lorsqu’on est danseur si l’on ne danse plus ? 

Formation : Ecole de l’Opéra national de Paris, Ecole Atelier Rudra Béjart (Lausanne)
Kompanien: Opéra de Nice, Ballet d’Europe, Ballet Biarritz
Choreografen: Godani, Vamos, Uotinen, Ekman, Inger, Celis, Thoss, Wherlock, Schechter, Kylian , Duato.

 

 

Manuel Renard Ballet de Bâle janvier 2019 Alliance Française de Bâle Photo VB
Manuel Renard Ballet de Bâle janvier 2019©VB

 Echange avec Manuel Renard , maître de ballet du Ballet de Bâle

Manuel Renard , originaire de Guadeloupe , a pris son poste de maître de ballet au mois d’Août , fonction qu’il partage avec son homologue féminine . ” C’est interessant car nous n’avons pas la même sensibilité .” Ce matin , il est libre pour nous puisque la  professeure invitée Harumi Terayama se charge des cours . Cela arrive 3 à 4 fois par an .  Manuel Renard, comme Florent Mollet est sorti de l’Ecole Bejart de Lausanne pour rejoindre le ballet de Montecarlo , puis celui de Bâle pendant 5 ans , puis Zürich pendant 6 ans pour finalement revenir à Bâle . Il est professionnel depuis 2002. Le poste de maître de ballet est une occupation à plein-temps , explique Manuel qui laissera cependant Bâle  provisoirement pour retrouver Sidi Larbi Cherkaoui pendant quatre semaines et le seconder pour le montage de Mea Culpa dont la première eut lieu en 2006 aux Ballets de Monte Carlo ; c’est un juste retour des choses car c’est Sidi Larbi Cherkaoui qui . à l’époque , m’a soutenu et a cru en moi.

Formation: Académie Internationale de Danse des Antilles, Ecole Rudra Béjart, Lausanne

Compagnies: Les Ballets de Monte-Carlo, Compagnie M, Béjart Ballet Lausanne

Choreographen: Balanchine, Béjart, Bigonzetti, Cherkaoui, Forsythe, Graham, Hoche, Kylián, Maillot, Preljocaj, Wherlock

Merci à Anne-Catherine Thomas, administratrice du Ballet de Bâle d’avoir rendu possible cette très interessante incursion au Théâtre de Bâle .

THEATRE DE BALE

ALLIANCE FRANCAISE DE BALE

Training Ballet de Bale  Photo Werner Tschan
Training Ballet de Bale ©Werner Tschan
Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2019/01/lalliance-francaise-invitee-au-ballet-de-bale">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top