L’hiver au zoo de Mulhouse

Zoo Mulhouse Les lions janvier 2019 Photo VB

Au zoo de Mulhouse en janvier , nous sommes les seuls à claquer des dents !

Zoo de Mulhouse Leopard des neiges janvire 2019 Photo VB
Zoo de Mulhouse Leopard des neiges ©VB

 

Préambule : cher zoo de Mulhouse , fermé à 16h le samedi après-midi , t’es sèrieux ? Bon  à part ça , des tigres , des leopards des neiges , des ours blancs , des lions , des lynx …on en prend plein les yeux et ça fait plaisir , de quoi faire une petite infidélité au zoo de Bâle .

Deux ou trois choses à savoir : le zoo de Mulhouse ouvert e 1868 est un des plus anciens de France

 Né en 1868, le Parc zoologique et botanique de Mulhouse a fêté en 2018 ses 150 ans. A sa création, c’est à l’horticulteur GEIGER Père que furent confiés l’agencement des espaces (mouvements de terre, chemins, clôtures) et la réalisation des plantations. Entre 1873 et 1882, création d’un jardin botanique. Dès 1885, les essences d’arbres et d’arbustes sont étiquetés. En plus d’un siècle, il a grandi, évolué, connu des abandons et des réussites… Retour sur l’histoire de ce lieu exceptionnel.

1868 : Ouverture du « jardin du peuple »
Le Jardin zoologique naît en septembre 1868, à l’initiative d’un groupe d’industriels philanthropes mulhousiens. Le jour de l’inauguration, 6000 personnes viennent, malgré la chaleur, découvrir le parc et profiter des animations du jour: fanfare, chorale, retraite aux flambeaux et feux d’artifice. A l’origine du projet : un lieu où les ouvriers peuvent “joindre l’utile à l’agréable, l’instruction au délassement, le développement de l’intelligence à la santé du corps”. Pour 10 centimes, les visiteurs peuvent se promener, admirer des animaux, écouter des concerts, faire de la gymnastique, dans un cadre agréable.

Zoo de Mulhouse Chiens de forêt janvier 2019 Photo VB
Zoo de Mulhouse Chiens de forêt ©VB

1893 : La Ville de Mulhouse reprend le zoo qui  désormais s’étend sur 12 hectares  et connaît de nombreuses améliorations. Avec les moyens de la Ville, la “fosse” peut être construite pour accueillir les ours Bulli et Liseli . En  1902, l’ouverture du restaurant et l’aménagement du plan d’eau pour les otaries dynamisent le parc. En 1944, le site devient une base de ravitaillement de l’Armée française. À la fin du conflit, le zoo est sinistré. À partir de 1965, le zoo prend une vraie dimension pédagogique. Cette année-là démarre la “petite école du zoo”, une animation assurée par des enseignants bénévoles le jeudi (alors la journée libre pour les écoliers), puis plus tard, le mercredi. Ces actions marquent la naissance du service pédagogique, qui accueille aujourd’hui 14 000 enfants par an. En 1977, En 1977, le parcours botanique voit le jour. Pour son centième anniversaire, en 1968, il se dote d’une singerie novatrice pour l’époque. Petits et grands viennent y admirer les singes se balancer de liane en liane ou escalader un rocher…

À cette période, l’association « Les amis du zoo » joue un rôle important en apportant son aide financière. En une vingtaine d’années, elle va injecter plus de 2 millions de francs dans plusieurs opérations: enclos des lamas, guépards, guibs d’eau, volière, félins, tortues cistudes…

Zoo de Mulhouse Tigre du Bengale janvier 2019 Photo VB
Zoo de Mulhouse Tigre du Bengale ©VB

1980 marque un tournant: le zoo devient un centre de recherche, de préservation et d’élevage des espèces menacées. L’ouverture du bâtiment des lémuriens est la première action concrète dans cette voie. Le zoo de Mulhouse se voit confier la coordination de programmes de préservation mondiaux et accueille des animaux menacés. En 1990, il est le seul à présenter des capucins à poitrine jaune, en dehors du Brésil. Suivront les primates rares d’Amérique du Sud, les panthères de l’Amour, les tigres de Sibérie, les zèbres de Grévy, les lions d’Asie… Parallèlement, un effort particulier est porté aux conditions de vie des animaux. En 1989, les enclos paysagers “nouvelle génération” qui accueillent les félins sont un exemple en Europe. Fini le béton: l’espace est aménagé en fonction de l’habitat naturel des animaux. 

Aujourd’hui , sur les presque 170 espèces animales présentées par le Parc Zoologique et Botanique, 90 sont menacées de disparition dans la nature. Le Parc participe ainsi à près de 100 programmes internationaux de reproduction et de conservation. Depuis près de 30 ans le parc agit dans la nature pour protéger les dernières populations de lémuriens, gibbons, cercopithèques, tortues ou capucins. Pionnier depuis 1982 et expert dans la reproduction d’espèces menacées, le parc présente ses pensionnaires comme autant d’ambassadeurs de leurs cousins sauvages afin de sensibiliser à la protection de la biodiversité ses nombreux visiteurs. Parallèlement, plus de 200 espèces végétales du conservatoire botanique d’Alsace, en voie de disparition sont présentées au Parc; elles font l’objet  de programme de sauvegarde et de collaborations scientifiques approfondies.

Le parc a reçu plus de 400 000 visiteurs en 2017.

Zoo de Mulhouse ours polaire janvier 2018 Photo VB
Zoo de Mulhouse ours polaire ©VB

Zoo de Mulhouse

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top