Anne-Marie Ambiehl Erik Fryd Living Art Room Mulhouse

Living Art Room Mulhouse Anne-Marie Ambiehl Erik Fryd Photo VB

Les chemins de traverse d’Anne-Marie Ambiehl et Erik Fryd : de Motoco à Living Art Room 

Anne-Marie Ambiehl : le gout de ce qui a vécu 

Anne-Marie  Ambiehl. Living Art Room  Mulhouse Photo VB
Anne-Marie Ambiehl. Living Art Room ©VB

J’ai rencontré Anne-Marie et Fred il y a quelques années déja , à Motoco , le bâtiment 75 de l’ancienne fabrique DMC à Mulhouse. Depuis rien n’a changé , ou presque . L’esprit est resté le même . Anne-Marie fabrique toujours des objets délicats , poétiques , étonnants , imaginés à partir de matèriaux au rebut , abandonnés . “ Je ne m’intéresse qu’aux objets ayant déja une âme . Ce qui a vécu a un sens pour moi : j’assemble , je détricote , je détourne , je revisite ” . Anne-Marie réutilise ainsi des bandes de tricots de 87 cm confectionnées par sa mère pour les réorganiser – en 2016 , les bandes ont habillé la ville de Mulhouse- . A présent , Anne-Marie en  extrait de  magnifiques rosaces multicolores  pressées à poser à terre ou accrocher au mur , c’est vous qui décidez . “Je brode aussi des motifs au gré de mon inspiration sur de petits carrés de draps de lin anciens que l’on peut mettre en scène librement ensemble ou séparément . C’est un travail très minutieux .” Si l’on interroge l’artiste-assembleuse sur la provenance de ces fils délicatement lâchés dans ses tableaux , on apprend qu’ils sont  récupérés dans les stocks DMC , une façon d’accorder une seconde vie aux échevettes de coton qui ont fait la gloire de la fabrique mulhousienne , toujours leader mondial du fil à broder tout de même bien que sous enseigne britannique depuis 2016.  J’avoue pour ma part un faible pour les (re)compositions d’Anne-Marie en noir et blanc . On y débusque des illustrations d’ouvrages anciens comme les 12 volumes du Voyage autour du Monde dénichés sur les marchés à bouquins. Les gravures sont découpées puis intriquées dans un paysage où s’invitent des  géants comme autant de gardiens du temple . Une pure merveille de finesse .

Réaliser des travaux artistiques est une chose . Encore faut-il les mettre en valeur . Anne-Marie Ambiehl et Erik Fryd , ont décidé d’organiser l’accrochage de leurs oeuvres en une scénographie commune soigneusement étudiée  au coeur de Mulhouse ,  le Living Art Room , tout en conservant les locaux loués de Motoco à vocation d’ateliers .

Erik Fryd : de facilitateur graphique à artiste plasticien …ou l’inverse

Erik Fryd Living Art Room  Mulhouse Photo VB
Erik Fryd Living Art Room ©VB

Formé aux Beaux-Arts de Caen , Erik Fryd coiffe aujourd’hui deux casquettes pour dissocier ses activités . C’est sous le nom de Frederic Bellier qu’il continue d’exercer son métier de facilitateur graphique / Designer de présentation pour l’entitité qu’il a créée ” Clear mind Factory “. Mais, revenir à ses amours premières , le métier de plasticien , ne l’a jamais abandonné . Le dessin est sa signature d’artiste et plus particulièrement le dessin numérique . Erik raconte que le choc déclencheur est venu d’une exposition vue à la Maison rouge ( Paris ) en 2004 . ” Le collectionneur derrière la porte “ , exposition inaugurale de cet espace dans le coin de Bastille consacré à la création contemporaine vue à travers les collections privées . L’exposition montrait une quinzaine de boîtes, reproduisant grandeur nature des pièces d’habitation privées de collectionneurs – chambres, salons, toilettes, bureaux, réserves… avec le mobilier et les oeuvres originales . Pour Erik , cette exposition fondatrice de la Maison Rouge a , d’une certaine façon été révélatrice de l’idée qu’il se faisait de la justification de l’artiste . Provoquer un plaisir conjoint , celui de créér et celui de collectionner. La mise en scène commune des travaux d’Anne-Marie et des siens propres dans le nouveau lieu qu’ils ont aménagé , Le Living Art Room , leur a donné l’occasion d’appliquer ce précepte . La scénographie dans un lieu d’exposition participe grandement à l’émotion esthétique que le public peut en attendre.

Le Living Art Room : un show room où l’on se sent bien 

Le problème lorsqu’on visite une galerie , c’est que l’on est souvent ( non )  accueilli dans la plus grande indifférence et que l’on trouve rarement un interlocuteur prêt à vous accorder un peu de temps . Résultat , une frustration aussi évidente qu’injustifiée . Erik et Anne-Marie ont crée le Living Art Room pour rompre avec ce principe désagréable : ils nous reçoivent sur RV, nous accordent le temps qu’il faut , racontent leur aventure artistique et distillent quelques détails tout en préservant le mystère de leurs créations , ce qui signifie laisser libre interprétation au regardeur. “Un dessin doit poser une question ouverte ” énonce Erik Fryd  en guise d’éclairage ; en matière d’art , contentons-nous de détenir une vérité , la nôtre . Un autre leitmotiv propose au public un choix d’oeuvres dispensé des intermédiaires habituels , galeries et autres salons , toute structure privant de liberté les artistes et imposant des tarifs parfois rédibitoires aux intéressés. A contrario, leurs créations originales et tirages en séries limitées s’adaptent à tous les budgets, de 50€ à 5000€ , qu’ils concernent des projets privés ou entrepreneuriaux .

Stéphane Thebault , journaliste animateur de La Maison France 5 , connaît déjà le Living Art Room d’Anne-Marie Ambiehl et Erik Fryd car la ville de Mulhouse sera en vedette le vendredi 25 janvier 20h50. C’est  la créatrice Sandrine Ziegler Munck qui a choisi le Living Art Room à l’occasion de la carte blanche qui lui a été confiée.

Anne-Marie Ambiehl Living Art Room  Mulhouse PhotoVB
Anne-Marie Ambiehl Living Art Room ©VB

Site de Living Art Room 

Prendre contact : un jeu d’enfant !

Annoncez-vous pour un RV avec Anne-Marie 

Boutique en ligne 

Annoncez-vous pour un  RV avec Erik  

Boutique en ligne

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top