Bâle Les bons films du Kultkino

Les films du Kultkino Cinéma à Bâle

Les bons Films à l’affiche du Kultkino Bâle

KULTKINO PROGRAMME COMPLET

 Au Kultkino , tous les films sont présentés en VO

Sélection liste non exhaustive

*****Green Book De Peter Farrelly Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini 15h 17h40 20h20

La pépite ! Avec Viggo Mortensen, le taxi – driver venu du Nord qui joue les ritals comme personne et Mahershala Ali , prince de New-york musicien célèbre en vadrouille pour un retour aux sources de l’obscurantisme des Etats du Sud  ségrégationistes. Au début , Tony Lip pèse son poids de connerie : il aime pas les noirs parce qu’ils sont…noirs ; et occupe le plus clair de son temps à bouffer du hamburger au mètre. Dr Don Shirley déambule à la façon d’un coq en parade. Ces deux-là n’ont pas grand- chose en commun et pourtant une amitié indéfectible les uniera jusqu’au bout . L’histoire est véridique , elle  se passe en 1962 . Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. L’humanité existe , parfois on la rencontre . Courez-y !

Le Vent tourne de Bettina Oberli avec Mélanie Thierry Pierre Deladonchamps , Nuno Lopes 21h

Ou comment laisser l’amour s’éteindre sur fond de prise de conscience écologique

Le Vent tourne Film AfficheUne ferme dans le Jura, loin de tout. C’est ici que Pauline et Alex ont réalisé leur rêve d’une vie en autarcie, en harmonie avec la nature. Leur projet est soudé par leur amour, leurs idéaux et leur travail. Le couple veut désormais franchir l’étape de l’indépendance totale et produire sa propre électricité. L’arrivée de Samuel, venu installer une éolienne, va profondément troubler Pauline et bouleverser son couple et ses valeurs

La réalisatrice Bettina Oberli s’est fait connaître avec des films comme « Vent du Nord », et avec « Les Mamies ne font pas dans la dentelle » elle a signé l’un des plus grands succès cinématographiques suisses des dernières décennies. Si chacun de ses films est très différent, il y a néanmoins un dénominateur commun dans son travail : la réalisatrice sonde avec justesse la nature humaine. « Le vent tourne », filmé dans les paysages impressionnants du Jura, évoque une histoire universelle sur la fragilité des rêves et sur les responsabilités, individuelles et collectives. Un film poignant, magistralement interprété, aux images fortes, qui ne laissera personne indifférent.

« ‹Le vent tourne› parle plus que d’amour. Le film pose la question de l’autonomie sur notre planète en danger. Tages-Anzeiger

« ‹Le vent tourne› est un drame émouvant bien raconté. » SRF

« Ce film réactive le drame rural tel que Ramuz a pu l’exprimer dans ‹La grande peur dans la montagne› ou Fredi M. Murer dans ‹Höhenfeuer›, en l’inscrivant dans le contexte contemporain de l’agriculture biologique et les interrogations que suscite la prise de conscience écologique. Mélanie Thierry est de nouveau impressionnante. » Le Temps

**Subito DAS SOFORTBILDPROGRAMME 2018 de Peter Volkart 13h les 16 et 17 fevrier

Film vu au Festival de Zürich Vie , mort et résurrection du Polaroïd : une photo que l’on tient directement dans sa main après avoir appuyé sur le déclencheur ? Il y a 70 ans, cette invention tenait presque de la magie! L’histoire commence après la guerre, avec un bricoleur américain de génie: Edwin Land. La photographie instantanée de Polaroid venait de voir le jour, un phénomène qui a marqué toute une génération de photographes (amateurs) et permis aux artistes moult expérimentations. Un demi-siècle plus tard, il semblerait que la révolution numérique signe la fin de Polaroid. Mais vive Polaroid. Ce qui suit est l’incroyable résurrection d’un objet culte dans un univers dominé par les smartphones.

SUBITO est un film au récit original sur la naissance et la signification de la photographie instantanée. Mais il porte aussi un regard amusant sur la culture populaire et l’enthousiasme infatigable des hommes pour les nouveautés techniques, qui à chaque fois ressuscitent la nostalgie «de l’authentique». Le célèbre cinéaste zurichois  Peter Volkart ose pour la première fois le long métrage avec cet essai documentaire au récit léger.

***** Shoplifters – Manbiki Kazoku ( Une affaire de famille )  de Hirokazu Kore-eda 16h20

Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets… Genial !

Beautiful Boy de Felix van Groeningen avec c Steve Carell, Timothée Chalamet, Jack Dylan Grazer  mercredi 20h30 le 16 et le 17 à 12h45

*****Déchirant ! Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire. Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans. De consommateur occasionnel, Nic est devenu accro à l’héroïne et plus rien ne semble possible pour le sortir de sa dépendance. Réalisant que son fils et devenu avec le temps un parfait étranger, David décide de tout faire pour le sauver. Se confrontant à ses propres limites mais aussi celles de sa famille.

**** Cold War  de Pawel Pawlikowski avec Joanna Kulig, Tomasz Kot 11h dimanche

L’amour au temps de la guerre froide  . Pendant la guerre froide, entre la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950, un musicien épris de liberté et une jeune chanteuse passionnée vivent un amour impossible dans une époque impossible. Il est pianiste , elle chante et danse un répertoire folklorique , ils s’aiment sur fond de propagande communiste imposée. Il réussit à s’enfuir , direction Paris , liberté et clubs de jazz ; elle finit par le retrouver , un temps , c’est le bonheur puis le retour . On pense à Belle du Seigneur ou à Romeo et Juliette . Magnifique !
 

Capharnaüm de Nadine Labaki 14h30

Avec un regard empathique, la réalisatrice Nadine Labaki montre le monde caché des enfants de la rue, les personnages…
kult.kino atelier 1/17:40, 20:15/O/d/f / kult.kino atelier 4 /14:30 /O/d/f

Colette de Wash Westmoreland 16h

Keira Knightley incarne Colette sur grand écran, une femme de lettres dont les romans licencieux heurtent la sensibilité de…
kult.kino atelier 2 /13:15, 20:30 /E/d/f kult.kino atelier 5 /16:00

À l’école des philosophes 12h10 Film documentaire de Fernand Melgar

Cinq petites filles et petits garçons font leurs premiers pas dans une école spécialisée de Suisse romande. À l’école des philosophes est un film documentaire suisse réalisé par Fernand Melgar, sorti en 2018. Il s’agit de la scolarisation de cinq jeunes enfants en situation de handicap mental .

Rafiki de Wanuri Kahiu Avec Samantha Mugatsia, Sheila Munyiva, Jimmi Gathu  12h10 sauf mercredi 13 fevrier 16h30

À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité…
 

 Au Kultkino , tous les films sont présentés en VO

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.baleenfrancais.ch/2019/02/les-bons-films-du-kultkino">
LinkedIn
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton back to top