Picasso Périodes bleue et rose Fondation Beyeler

Claude Picasso Sam Keller Fondation Beyeler Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Janvier 2019 Photo VB

Le jeune PICASSO – Périodes bleue et rose du 3 février au 26 mai 2019 Fondation Beyeler Riehen

Raphaël  Bouvier commissaire de l'exposition Le jeune Picasso Pèriodes bleue et rose Claude Picasso Sam  Keller Fondation Beyeler Février 2019 Photo VB
Raphaël Bouvier commissaire de l’exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Claude Picasso Sam Keller Fondation Beyeler ©VB

” Je voulais être peintre et je suis devenu Picasso “

Dans ce qui sera à ce jour sa plus prestigieuse exposition, ( 4 années de préparation tout de même ! ) la Fondation Beyeler se consacre au jeune Pablo Picasso et à ses peintures et sculptures des périodes dites bleue et rose de 1901 à 1906. Ce sera la toute première fois en Europe que sera donné à voir un éventail d’une telle densité et d’une telle qualité des chefs-d’œuvre de cette période importante, tous des jalons marquants de la trajectoire de Picasso en marche vers son statut d’artiste le plus célèbre du 20ème siècle. Les œuvres de cette période sont parmi les plus belles et les plus émouvantes de l’art moderne et font partie des œuvres d’art les plus précieuses et inestimables. Il est fort probable qu’elles ne seront plus amenées à se retrouver ainsi réunies en un lieu unique. 75 oeuvres sont exposées. Ces trésors peuvent être estimés par le montant des assurances qu’ils impliquent : environ 4 milliards de Francs suisses , histoire de protéger les prêteurs , 41 au total dont 28 musées – Musée National Picasso , Metropolitan Museum of Art New-York , Tate de Londres, National Gallery Washington , Musée des Beaux-Arts Pouchkine de Moscou, Pompidou , Orangerie , Museu Picasso de Barcelone ,… – et des collections privées . La collection Picasso propre à  la Fondation Beyeler qui compte 33 oeuvres majeures couvrant la pèriode des débuts du cubisme à l’oeuvre tardif,  est l’une des plus importantes au monde . L’exposition Picasso est aussi un hommage aux fondateurs Ernst et Hildy Beyeler pour lesquels Picasso incarnait l’artiste idéal . La galerie Beyeler lui avait ainsi consacré pas moins de 11 expositions monographiques . L’exposition ” Le jeune Picasso- Pèriodes bleue et rose – est la deuxième grande exposition monographique consacrée à l’artiste à la Fondation Beyeler.

Le vertige des chiffres : ce que représente Pablo Picasso 

Picasso se nomme en réalité : Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Népomuceno Maria de los Remedios Cipriano de la Santisima Ruiz y Picasso . 19 mots, exercice de mémorisation interessant ! 

Picasso a peint 508 tableaux durant les pèriodes bleue et rose  1901 à 1907. Il a realisé au cours de sa vie- 9 ans à 91 ans – pas moins de 50 000 oeuvres . 

C’est seulement en 1932 qu’il expose pour la première fois dans un musée et c’est à Zurich. A 18 ans , il obtient sa première véritable exposition à Barcelone.

Le 11 mai 2015 , Les Femmes d’Alger de 1955 vendue aux enchères , est devenu le tableau le plus cher de Picasso, soit : 179,4 Millions de $. Rien à voir avec ce qu’a payé le galériste Ambroise Vollard qui a acquis en 1906 une vingtaine de toiles du maître de la pèriode rose pour la modique somme de 2000 francs de l’époque , l’équivalent de 7700€ ou CHF 8700 .

Picasso insatisfait de son travail sans doute a repeint et recouvert 18 de ses tableaux d’un nouveau sujet entre 1901 et 1907.

Agé d’à peine 20 ans, Picasso (1881–1973) entre en quête de nouveaux thèmes picturaux et formes d’expression, qu’il mène dans la foulée à leur plein accomplissement. Les styles et les univers picturaux se succèdent à un rythme effréné – une « révolution » artistique chasse l’autre. L’exposition se concentre sur les périodes bleue et rose et donc sur six années de création du jeune Picasso, qui joueront un rôle central pour son œuvre. Elle ouvre par ailleurs la perspective à la naissance historique du cubisme vers 1907, qui émerge des phases de création précédentes. L’exposition opère ainsi la jonction avec la collection de la Fondation Beyeler, dont l’œuvre la plus ancienne de Picasso, une étude importante pour les Demoiselles d’Avignon, date précisément de cette année.

Bleu comme infinie tristesse

L’exposition, articulée de manière chronologique, présente les débuts de la trajectoire de Picasso en prenant pour point de référence l’image humaine. Alors que l’on associe volontiers la couleur bleue à l’apaisement ou au bonheur simple – la faute au ciel sans doute – chez Picasso , le bleu s’identifie à la tragédie . Le suicide de son ami Carlos Casagemas à l’âge de 20 ans engage Picasso dans sa pèriode bleue . Celle-ci débute en 1901,  ses sujets de prédilection étant les personnes en marge de la société dont les postures résignées et les visages mélancoliques traduisent la misère d’une existence sans joie – voir La femme assise au fichu ou La buveuse assoupie 1902, La Soupe 1903. Dans les œuvres bouleversantes et envoûtantes des périodes bleue et rose réalisées à Barcelone ou à Paris, le jeune peintre émergent qu’est alors Picasso crée des œuvres d’une signification universelle fortement imprégnées de l’influence de maîtres tels Le Greco ( cf la Mort – La Mise au tombeau –1901), Van Gogh ( Yo Picasso 1901 ), Toulouse-Lautrec ( voir les femmes, prostituées des cabarets montmartrois ou danseuses du Moulin-Rouge comme Le Divan Japonais 1901 ) , Cezanne évoqué dans les toiles représentant l`Arlequin , figure tutélaire de la Comedia del Arte ( Arlequin et sa compagne 1901 ) . La pèriode bleue est celle du spleen , une mélancolie insistante qui se traduit dans le choix de personnages dont la précarité est mise en évidence par leur posture le plus souvent courbée vers la terre et une sorte de résignation fataliste perçue dans les regards . 

La Soupe Barcelone 1902 Art Gallery of Ontario Toronto Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Fondation Beyeler fevrier 2019 Photo VBVB
La Soupe Barcelone 1902 Art Gallery of Ontario Toronto Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Fondation Beyeler©VB

Rose, couleur de l’anti-conformisme 

L’installation définitive à Paris au Bateau-Lavoir en 1904 marque un tournant dans le mode pictural  de Picasso . Il rencontre Fernande Olivier , muse qui deviendra sa première compagne , le bleu est abandonné au profit du rose , plus représentatif de l’esprit qui anime alors Picasso révélatrice de perspectives chargées d’espérance . Il peint les saltimbanques , incarnant par excellence la bohème anti-bourgeoise du monde de l’art. Les  artistes de cirque – jongleurs, acrobates et arlequins , sont les premiers modèles engageant l’artiste dans cette voie résolument positive traduite dans des tonalités chaleureuses oscillant avec grâce entre l’ocre et de rose ( Arlequin assis sur fond rouge 1905 ) . En 1906 , grâce au succès de sa première exposition organisée par le marchand d’art Ambroise  Vollard qui lui achète la quasi-totalité de ses nouveaux travaux , Picasso peut quitter Paris avec Fernande Olivier . Ils s’installent dans le petit village catalan de Gosol . En quête d’une nouvelle authenticité artistique, vers le milieu de l’année 1906 Picasso passe plusieurs semaines dans le village de Gósol dans les Pyrénées espagnoles, où il crée de nombreux tableaux et sculptures qui unissent des idéaux corporels classiques et archaïques. La déformation et le morcellement toujours plus poussés de la figure, tels qu’ils apparaissent dans les représentations « primitivistes » en particulier de nus féminins créés à son retour à Paris, annoncent finalement le langage pictural cubiste, qui se déploie à partir de 1907.

Picasso Femme nue assise les jambes croisées Paris 1906 Narodni Galerie Pragues Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Fondation Beyeler  Fevrier 2019 PhotoVB
Picasso Femme nue assise les jambes croisées Paris 1906 Narodni Galerie Pragues Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Fondation Beyeler ©VB

Picasso et l’amorce du cubisme 

A son retour à Paris à l’automne 1906 , Picasso assimile ses impressions passées d’anciennes sculptures ibériques et de l’univers visuel de Gauguin, aboutissant ainsi dans sa quête d’une nouvelle authenticité artistique à un langage formel qualifié de “ primitif “.Celui-ci trouve son expression dans une forme nouvelle de réduction et de simplicité de la figure.Picasso peint désormais des nus féminins imposants , dont les corps massifs semblent presque géométrisés. Cette conception nouvelle de la figure trouve son prolongement radical en 1907 dans les oeuvres qui, aussi sous l’influence croissante de l’art africain et océanien, allaient mener aux Demoiselles d’Avignon, tableau révolutionnaire qui marque les débuts du cubisme.

PIcasso Femmes aux mains jointes ( Etude pour les Demoiselles d'Avignon Paris 1907 Musée National Picasso Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Fondation Beyeler©VB
PIcasso Femmes aux mains jointes ( Etude pour les Demoiselles d’Avignon Paris 1907 Musée National Picasso Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose Fondation Beyeler©VB

L’exposition à la Fondation Beyeler, organisée en collaboration avec les musées d’Orsay et de l’Orangerie et le musée national Picasso-Paris, se distingue de sa première étape à Paris par le regard particulier qu’elle porte sur les pèriodes bleue et rose de Picasso, perspective prospective d’ouverture sur les premières images photocubistes créées en 1907 autour des Demoiselles d’Avignon. L’une de ces études préliminaires , Femme ( époque des” Demoiselles d’Avignon“), forme le point de départ fulgurant de l’importante collection Picasso de la Fondation Beyeler et clôt l’exposition.

Cette exposition d’envergure présente environ 75 tableaux et sculptures, parmi les chefs-d’œuvre les plus célèbres au monde et pour la plupart rarement prêtés, en provenance de musées majeurs en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Russie, en Chine et au Japon. Les prêts ont été accordés par des musées de renom tels le Musée national Picasso de Paris, le Metropolitan Museum of Art de New York, la Tate de Londres, la National Gallery de Washington, D. C., le Musée des beaux-arts Pouchkine de Moscou, le National Museum of Art d’Osaka, le Centre Pompidou et le Musée de l’Orangerie à Paris, le Museu Picasso à Barcelone, le Centro de Arte Reina Sofía à Madrid, la Art Gallery of Ontario de Toronto et beaucoup d’autres. De nombreuses autres œuvres proviennent d’importantes collections privées et sont pour certaines d’entre elles à nouveau présentées au public pour la première fois depuis des décennies.

Fruit de nombreuses années de préparation, il s’agit à ce jour du projet d’exposition le plus complexe et le plus coûteux de l’histoire de la Fondation Beyeler.

L’exposition figurera très certainement parmi les événements culturels majeurs de l’année 2019 en Europe. Les œuvres attendues sont toutes des pièces maîtresses et vedettes des collections de leurs musées d’origine. L’exposition est organisée par la Fondation Beyeler en collaboration avec les musées d’Orsay et de l’Orangerie et le musée national Picasso-Paris, où elle a fait une première étape sous forme légèrement modifiée. L’exposition à la Fondation Beyeler est placée sous le commissariat de Dr. Raphaël Bouvier, commissaire d’exposition à la Fondation Beyeler.

Médiation spéciale autour de l’exposition Picasso 

  • Dessiner avec Picasso chaque jeudi de 9h à 10h.
  • Un espace dédié interactif : libre à vous de feuilleter le magnifique catalogue conçu par Raphaël Bouvier , commissaire de l’exposition Le jeune Picasso pèriodes bleue et rose . La magie du digital ( Société IART ) permet au lecteur de s’arrêter au Bateau Lavoir ou de se promerner à Gosol , en somme , la Fondation Beyeler propose au public un tour d’horizon biographique en images .
  • Open Studio Picasso : étudier plus longuement les oeuvres de Picasso et tenter des expèriences créatives éclectiques
  • Le Café Parisien reconstitué au sous-sol de la Fondation Beyeler vous invite à déguster les patisseries française classiques apportées directement par un boulanger patissier français sis juste derriere la frontière ; à vous  Paris-Brest , religieuses et autres Saint-Honoré ! En outre , chaque mercredi soir , ce sera la fête au Café Parisien grâce au DJ français Rouge Rouge . Tout le monde sera servi : électro, Flamenco , chansons françaises , rencontres littéraires, conférences d’histoires de l’art… A consommer avec modération , absynthe ou Pastis Bardoin  à moins que vous ne préfériez siroter les cocktails préparés à base d’ingrédients locaux et de plantes de jardin bio.
  • L’Heure rose : un vendredi par mois , la Fondation Beyeler organise une méditation matinale. Mind in Meditation 
Café Parisien Fondation Beyeler Exposition Picasso Pèriodes bleue et rose 2019 PhotoVB
Café Parisien Fondation Beyeler ©VB

 

FONDATION BEYELER

 L’exposition « Le jeune PICASSO – Périodes bleue et rose » est soutenue par :

Fondation Beyeler

Hansjörg Wyss, Wyss Foundation

Fondation BNP Paribas Suisse

Eckhart et Marie-Jenny Koch-Burckhardt Dr. Christoph M. Müller et Sibylla M. Müller

Heures d’ouverture de la Fondation Beyeler: tous les jours 10h00–18h00, le mercredi jusqu’à 20h00

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top