Rencontres du 7ème Art de Lausanne 2019

Les grands noms du cinéma sont annoncés aux deuxièmes Rencontres du 7ème Art de Lausanne  7 au 10 Mars 2019

BILLETTERIE : organisez-vous !

Agnès Jaoui,Joel Coen, Jean-Paul Rappenau, Matt Dillon , Jean-Jacques Annaud, Andreï Zviaguintsev et Jeremy Thomas seront à Lausanne du 7 au 10 mars

Pour le lancement des Rencontres du cinéma en 2018 , Vincent Perez , initiateur de cette grande fête du cinéma au coeur de la Romandie , avait convié Christopher Walken ,Thierry Fremiaux, Michel Hazanavicius, Barry Levinson, Ursula Meier ( revoyez Home )  , Lea Seydoux , Fanny Ardant  …et bien d’autres stars , offert la projection de 50 films à jamais ancrés dans nos mémoires  parmi lesquels  Bonnie and Clyde , Easy Rider , Taxi Driver , Good Morning Vietnam… organisé conférences , rencontres , tables rondes , master class et autre Workshop… premier opus prometteur s’il en est rassembleur de 8000 aficionados. Un succès que ne saurait démentir l’édition 2019 , voyez plutôt : Matt Dillon – qui viendra peut-être avec les bobines de son dernier film – clôturera les rencontres , Jean-Jacques Annaud – réalisateur des inoubliables l’Ours , l’Amant ou le Nom de la Rose -, Joel Coen- sans son frère Ethan mais avec leur dernière création diffusée seulement sur Netflix pour le moment La ballade de Buster Scruggs , ça commence comme un Tarentino , ça se termine comme un Frères Coen . Jubilatoire ! –  Jeremy Thomas – heureux producteur du Dernier Empereur, Furyo qui fera l’ouverture des rencontres , ou  Crash – Paul Auster – auteur entre autres de la trilogie new-yorkaise  et realisateur génial de Smoke et Brooklyn Boogie avec Lou Reed Jim Jarmush …souvenez – vous –  Agnes Jaoui – camarade de classe de Vincent Perez à Nanterre,  actrice, scénariste, réalisatrice et chanteuse , 4 fois césarisée et primée à Cannes pour Le goût des autres qui sera projeté samedi 9 mars à l’ECAL – Jean-Paul Rappeneau – Définitivement réalisateur du Hussard sur le toit et de Cyrano de Bergerac avec … Vincent Perez , le film sera projeté au Capitole le samedi 9 mars -Andreï Zviaguintsev – l’un des realisateurs russes les plus influents de sa génération , se souvenir de Leviathan  et Elena  et César du meilleur film étranger en 2017 pour Faute d’amour ! Ils feront le déplacement à Lausanne , sacré cadeau pour annoncer le printemps , même si plusieurs invités conviés n’ont pu s’annoncer pour cause de tournage dans le prochain Wes Anderson – oui , le gars qui nous a offert le magnifique Grand Budapest Hotel –,  ( dixit Vincent Perez )  

Vincent Perez et Thierry Hatier , directeur  général des r7al , ont présenté hier à la presse le contenu des rencontres 2019 en ce lieu merveilleux qu’est le Beau-Rivage Palace Hotel de Lausanne , pépite de la tradition hôtelière suisse préservée depuis  1861 , opportunément sise au bord du Léman . Au-delà des limites est la thématique choisie pour 2019 , une façon de donner le ton et le rythme aux rencontres .Quant à la substantifique moelle des r7al  , comme tout festival consacré au cinéma ,  l’objectif est de nous faire (re)venir  au cinéma en vrai , celui qui se passe en salles obscures . Car le cinéma est une expèrience collective insiste Vincent Perez qui s’est donné les moyens de nous retenir en  proposant un florilège des films qui occupent notre mémoire depuis des lustres . Un panorama extraordinaire qui me rappelle les boites de bonbons Quality Street . Comme ils sont tous différents , formes , habillage , gouts,  tu plonges dedans avec délectation et tu en extraits tes préférés – une production Nestlé fleuron helvète .CQFD .- 

Nathaniel Méchaly rejoint la programmation des Rencontres suite à l’annulation d’Abd Al Malik

Abd Al Malik se voit au regret d’annuler sa venue à Lausanne. C’est le compositeur de musique de film, Nathaniel Méchaly, à qui l’on doit la bande-originale des films Taken ou The Grandmaster de Wong Kar-wai qui sera présent avec le cinéaste Alfred Lot à l’EJMA vendredi 8 mars à 15h pour une Conversation sur le scoring et les spécificités de ce métier essentiel au septième art. Après avoir signé la musique de la saison 3 de la série Kaboul Kitchen, il retrouve Wong Kar Wai en 2017 pour sa dernière production, See You Tomorrow.En 2018, on le retrouve sur Netflix pour la musique du documentaire 13 novembre, réalisé́ par Jules et Gédéon Naudet. Il travaille également avec Roschdy Zem pour son dernier film Persona non grata.

Voir et revoir encore et encore : de Blanche-Neige ( 1937 )  à la Ballade de Buster Scruggs (Joel et Ethan Coen 2019) 

Joel Coen rencontres 7ème Art Lausanne 2019 DR r7al
Joel Coen ©r7al 2019

Quand on aime , on ne compte pas ! Précepte largement appliqué par Vincent Perez qui raconte avec quel plaisir il revoit la petite merveille de Capra Wonderful life pour la 15ème fois ! A propos de Blanche-Neige 1937 : ” Je suis très heureux de montrer ce film , le premier film en couleurs “ déclare-t-il en guise d’annonce du répertoire proposé . Cependant ,ne nous y trompons pas , comme il ne s’agit pas d’une classique énumération chronologique ,les projections présentées suivront un fil d’Ariane thématique  . Ainsi,  pour La folie dans la création du chef-d’œuvre , personne ne s’étonnera d’y retrouver Fitzcarraldo , personnage interprété par le très flippant Klaus Kinski ou l’Enfer , celui de Clouzot , variation sur la jalousie phobique meurtrière ou encore Apocalypse now et l’inoubliable et terrifiant Marlon Brando / Colonnel Kurz. Pour mieux comprendre l’évolution du cinéma et l’impact de ceux qui en avaient signé le caractère libre , voire libertaire , la seconde série , titrée Transcender les conventions sociales, liste Freaks ( suggéré par JJ Anaud précise Vincent Perez) , Orange Mécanique auquel Malcolm Mac Dowell reste à jamais accroché comme Antony Perkins au motel Bates , les Valseuses de Blier , Belle de jour de Bunuel  ou encore l’Empire des Sens de Nagisa Ôshima. Qui de mieux que Steve Mc Queen pour illustrer la 3ème série  Dépasser les limites ? Le film Le Mans sera indéniablement plus impressionnant sur grand écran qu’à la maison sur nos tablettes. Vivre vite conté au cinéma dans les années 70 pouvait avoir des relents de mort . Ainsi , le Funambule de James Marsch raconte-t-il la vie de l’artiste acrobate français Philippe Petit défiant feues les tours jumelles toujours au bord de l’abîme , ou encore Weekend of a Champion, de Frank Simon et Roman Polanski, 1973, une promenade en compagnie de Jackie Steward comptant ses amis champions disparus au cours de leur carrière de coureur automobile. De bonnes idées pour réveiller tous les publics , y compris les suisses parfois davantage portés sur les sciences exactes que sur les créations fictionnelles .Les deux dernières séries , Surpasser les conventions techniques ou narratives et Les limites de la conscience , nous donneront le plaisir du frisson avec Shining , celui de la fascination avec 2001 l’Odyssée de l’espace de Kubrick ou bien le film d’anticipation Solaris de Tarkovski remaké par l’américain Soderbergh en 2002.

Les rencontres de cinéma de Lausanne Festival didactique  : l’occasion de deviser avec les maîtres bâtisseurs de notre patrimoine cinématographique

Rencontres du 7 ème Art de Lausanne 2019 afficheSi certains des plus grands sont absents pour cause de disparition naturelle , d’autres acteurs essentiels du monde du cinéma seront mis à l’honneur comme Jeremy Thomas l’un plus importants producteurs britanniques actuellement, grâce notamment au Dernier Empereur et tous les films de Bernardo Bertolucci , ceux de Jim Jarmusch , Terry Gilliam , Wim Wenders … et Furyo ou Merry Christmas Mister Lawrence de Nagisa Öshima , son premier coup de génie qui sera projeté en ouverture du festival. Jean-Jacques Annaud livrera -presque – tous les secrets du tournage complexe de l’Ours . En visionnant Soleil vert de Richard Fleischer (1971)nous  aurons l’occasion de réaliser combien cette vision apocalyptique de notre (dés)humanité était visionnaire – le film se passe en 2021-  grâce  la discussion avec Jennifer Murzeau auteure de La désobéissance.

Faire un film , c’est d’abord écrire un scénario , certains s’y essaient avec succès passant allègrement du roman à l’écran . Ainsi plusieurs écrivains entreront en conversation avec nous comme Paul Auster,  ou Leïla Slimani dont le très angoissant Une chanson douce adapté au cinéma sortira en novembre 2019 .  De même, Maylis de Kerangal et l’adaptation de Reparer les vivants sorti en 2016 . Ou encore David Foenkinos et sa Délicatesse . A l’image du Festival Lumière dont Thierry Fremiaud est directeur depuis 10 ans , la mission des rencontres imaginées par Vincent Perez ( le projet a émergé après 4 ans de réflexion) peut être définie suivant les objectifs suivants : préserver , montrer , transmettre ; ça sonne comme le cahier des charges d’un musée , sauf que le cinéma vit et respire grâce à ceux qui le font et à ceux qui l’aiment. Les rencontres de Lausanne impliquent la jeune génération , les  futurs cinéastes en formation à la très réputée ECAL sont naturellement invités à participer activement aux conférences , tables rondes et autre conversations organisées pour les amoureux du cinéma désireux de parfaire leurs connaissances.

On comprend comme en conclut Vincent Perez , que les Rencontres du 7 ème  Art de Lausanne ont plus à faire avec une manifestation comme Les Rencontres Internationales de Photographie d’Arles qu’avec un évènement comme le Festival de Cannes , car il n’est pas question ici de compétition mais plutôt de retrouver l’émotion , l’envie du cinéma sur grand écran grâce aux nombreuses occasions de discuter avec ceux qui façonnent notre culture cinématographique et aux nombreux films projetés. Note : Vincent Perez sait de quoi il parle ayant lui-même été l’invité de cette célèbre manifestation Arlésienne en qualité de photographe .

Projections à la Cinémathèque suisse, aux cinémas Pathé Flon et Pathé Les Galeries. Liste des films non exhaustive, programme définitif à paraître sur le site www.rencontres7art.ch le 27 février 2019. Conversations à l’ECAL, à l’EJMA, au Capitole et à la salle Paderewski.

 

 Une manifestation telle que les Rencontres de cinéma de Lausanne ne pourrait être pérenne sans le soutien de ses partenaires et sponsors : la BNP Paribas partenaire officiel dès la première édition.

Le second partenaire officiel est le Beau-Rivage Palace 

Liste complète des partenaires 

Conférence de presse en présence de Madame Monique Vialatou CEO BNP Paribas Suisse.

Monique Viallatou CEO BNP Paribas Suisse Rencontres du 7ème Art de Lausanne 2019 Photo VB
Monique Viallatou CEO BNP Paribas Suisse r7al ©VB

Rendez-vous le 7 mars 2019 !

Rencontres du 7ème Art de Lausanne 2019 

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton back to top