Blues Festival de Bâle Edition 2019 Rock n’roll

King Solomon Hicks Blues Festival Basel 2019 Photo VB

Blues Festival de Bâle 2019 : du rock du funk de la soul et …du blues 

Le Blues Festival de Bâle opère un virage à 180° vers le rock, des preuves en vrai : les frères Nimmo et Paulo Mendonga . Il n’est cependant pas question d’infidélité  lorsqu’on sait que le rock n’est qu’une émanation du blues et que les grands guitaristes de la planète rock, Jimmy Page , Jeff Beck , Eric Clapton… ne cessent de lui rendre hommage . Quoiqu’il en soit  et pour ceux qui en doutent encore ,  la  ( bonne ) musique rend heureux !

The Nimmo Brothers , explosifs ! les ZZ Top n’ont qu’à aller se rhabiller ! 

Nimmo Brothers Blues Festival Basel 2019  Photo VB
Nimmo Brothers Blues Festival Basel 2019 ©VB

Stevie et Alan Nimmo , les écossais guitaristes et chanteurs qui ont formé leur blues rock band  en 1995 ont de l’énergie à revendre sans  aucun doute – et peut-être un peu de poids … – même après plus de 30 ans de bons et loyaux services dédiés au rock . Les frères originaires de Glasgow ont livré au Volkshaus un vrai feu d’artifice en guise de concert à deux guitares survoltées et reussi à faire chanter un public debout sous emprise totale . Les Nimmo Brothers ont enregistré leur premier album Moving On en 1998 à Glasgow. A partir de 2001 , ils produisent sous le label indépendant Armadillo . Depuis 2009, Alan Nimmo se produit avec son groupe King King King. Son frère aîné Stevie joue avec le Stevie Nimmo Trio. Mais les deux frères continuent aussi à jouer en tant que The Nimmo Brothers. Leur dernier album commun , le bien – nommé  Brother To Brother date de 2012 , enregistré en studio à Austin avec des musiciens des groupes d’Eric Clapton et John Mellencamp   . En 2015, les Nimmo Brothers ont fait une tournée au Royaume-Uni pour le 20e anniversaire de leur groupe.  En 2015 et 2016, ils ont reçu les British Blues Awards du meilleur groupe de blues.

Avec Vanessa Collier , le saxophone prend un coup de jeune salutaire

Note : ceci n’est pas une publicité ! 

Vanessa Collier Blues Festival Basel 2019  Photo VB
Vanessa Collier Blues Festival Basel 2019 ©VB
Fred Sunwalk Blues Festival Basel 2019  Photo VB
Fred Sunwalk Blues Festival Basel 2019 ©VB

Vanessa Collier s’y connait en musique et pour cause : l’américaine originaire de Dallas manie le saxophone depuis l’âge de 9 ans . Autant dire que cette jeune auteure- compositrice-interprète , a de quoi en imposer à ses aînés en matière de mixage reussi entre blues, funk , soul et même rock .  La belle texane a mis le feu en partant en balade au milieu du public du Volkshaus bienheureux qu’une telle artiste lui donne autant d’importance . Vanessa Collier est venue à Bâle avec un super Joker – à moins que ce ne soit l’inverse – son complice Fred Sunwalk , le guitariste qui sourit tout le temps – nous aussi assez niaisement genre groupie en pâmoison ,  mais à notre décharge,  le gars est vraiment excellentissime -.  Faut-il préciser que Vanessa Collier a été nominée pour 5 Blues Music Awards ? Ses influences incluent Jill Scott, Norah Jones, Stevie Wonder, Seal, John Legend , Otis Redding, Ray Charles,  Aretha Franklin, Herbie Hancock. 

En 2013 , Collier a obtenu un double diplôme en interprétation et en production et ingénierie musicales au Berklee College of Music de Boston, Massachusetts . Puis elle  a été invitée à jouer avec Annie Lennox, Kathy Mattea, et Willie Nelson ,Bill Cooley, Patrice Rushen, et beaucoup d’autres artistes. En 2014, Collier sort son premier album solo, Heart Soul & Saxophone. L’album a été déclaré “magnifique” à l’émission de radio blues de Dan Aykroyd et nommé “Best of 2014 Blues Breakers” . En 2017, elle sort son deuxième album, Meeting My Shadow,  qui comprend huit compositions personnelles et des reprises comme  “When Love Comes to Town” de U2 .Elle tourne dans 12 pays, alternant entre des tournées en Europe avec Ruf’s Blues Caravan, aux États-Unis et au Canada avec son propre groupe.

Vanessa Collier a entrepris la deuxième étape de sa tournée européenne de 2017 avec la Blues Caravan de Ruf Records . Collier enseigne également à une trentaine d’élèves dans son propre studio et participe activement aux programmes ” Blues in the Schools ” de la Blues Foundation. En 2018, elle a été nominée dans deux catégories aux Blues Music Awards de la même année:’Artiste féminine contemporaine blues de l’année’ et’Instrumental – Horn Player of the Year’. Elle sort son troisième album Honey Up en juillet 2018. En 2019, elle a de nouveau été nominée dans deux catégories aux Blues Music Awards : ” Artiste féminine contemporaine blues de l’année ” et ” Instrumental – Horn Player of the Year ” pour la deuxième année consécutive.

La tournée de Vanessa Collier passera par la Floride , le Canada , le Pérou, l’Afrique du Sud …Voir les dates

Paulo Mendonca Rockfunk du diable , on en redemande !

Paulo Mendonça , aussi surnommé Mendo ou encore” Funk König ” , est un guitariste funk suédois – il vit à Gothenburg- d’origine portugaise. Il a fait 4 albums, les 3 premiers dans les années 1990 . Il a tourné avec Tina Turner entre autres. En 2008, il a collaboré à l’album de Jeff Scott Soto, Beautiful mess. En 2013, il sort Does anyone wanna funk ? qui reprend la chanson Birds and the bees . Il a été l’un des premiers musiciens à collaborer avec le Swatch Group pour fournir des mélodies pour sa ligne de montres-bracelets Melody. Sa dernière collaboration avec Swatch est le modèle PAULO MENDONCA-23 PM, de la collection Hiver 2013 , une raison pour faire revenir Monsieur Hayek à Baselworld , peut-être … Paulo Mendonca dit avoir été influencé par des groupes tels Deep Purple , Earth Wind and Fire et Frank Zappa. Il a commencé sa carrière comme batteur mais a rapidement compris que la guitare l’interessait davantage. En 2019 , il sort l’album Mindcontrol avec un nouveau groupe composé de 5 musiciens. Ce soir au Volkshaus , Mendonca s’assure la compagnie du chanteur compositeur  producteur Alan Clark et de la saxophoniste française Nina Attal qui mixe comme personne tous les styles musicaux , du blues au Jazz en passant par la pop , le funk et la soul. Ses  modüles se nomment BB King , Stevie Wonder ou Chaka Khan .

King Solomon Hicks le guitariste américain prodige : 22 ans et une voix de  vieux crooner 

 Le guitariste et chanteur américain de 22 ans Solomon Hicks, est perçu comme un “jazz & blues innovateur et gardien du patrimoine” – ou comme un surnom comme “King Solomon”, “lil B.B.” ou “East Montgomery”. Le jeune homme ne semble pas se soucier du fait que la pression pour performer augmente incommensurablement en conséquence. Pas étonnant, avec tant de talent. Parfois, le New-Yorkais est aussi appelé “guitariste et chanteur de divertissement”, parce qu’il a appris très tôt une autre leçon des anciens maîtres : le public veut être touché par un spectacle .

Sa mère Holly Hicks a été sa première prof de guitare ; elle a  initié  Solomon  alors âgé de  6 ans à l’histoire de la musique afro-américaine. Le garçon a appris la soul, le blues, puis le funk à la Hendrix – et était déjà un très bon guitariste avant même de savoir lire la musique. Pour appréhender le tout intellectuellement, Solomon étudie à la Harlem School of Arts ainsi qu’au Conservatoire du port, suit les légendaires ateliers Jazzmobile et maîtrise progressivement de nombreux styles : blues, rock, R&B, jazz, classique, latin, voire bebop. Ses parents l’ont emmené très tôt à toutes sortes de jam sessions à Harlem, où Solomon improvisait avec des cracks comme Patience Higgins, Charles Earland ou Jimmy McGriff au Lenox Lounge ou au St. Nick’s Pub. A l’âge de 13 ans, le garçon a commencé à jouer régulièrement au célèbre Cotton Club à New York – en tant que guitariste principal avec un groupe de 17 musiciens. Un an plus tard, le premier disque de Hick, l‘album live d’un garçon de 14 ans, sort dans ce même Cotton Club. 4 ans plus tard, il fait sa percée avec le très acclamé deuxième album “Carrying On The Torch Of The Blues”. Depuis, Hicks a joué dans les clubs américains les plus renommés (parfois aux côtés de stars comme Bruce Springsteen, Mike Stern ou Lee Ritenour), est apparu dans la presse spécialisée internationale ainsi que dans les grands médias américains (Washington Post, New York Daily News, The New York Times) et a participé à des événements de l’ONU ou au Madison Square Garden pour des célébrités comme Michael Bloomberg, ancien maire de NY.

King Solonmon nous a gratifié en fin de concert d’une superbe reprise du I say YeYe , production de 1986 de Matt Bianco , un vrai plaisir ajouté à la performance du bassiste Kirk Yano .

Aujourd’hui, le jeune maître est en tournée en Europe ; l’année dernière, il a brillamment ouvert les concerts de Ringo Starr et Jeff Beck au Holland International Blues Festival. 

Solomon Hicks (chant, guitare)
Kirk Yano (basse)
Alan Evans ou Jerry Bruno (batterie)

King Solomon Hicks Blues Festival Basel 2019 Photo VB
King Solomon Hicks Blues Festival Basel 2019 ©VB
Kirk Yano Bassiste Blues Festival Basel 2019  Photo VB
Kirk Yano Bassiste Blues Festival Basel 2019 ©VB

BLUESFESTIVAL BASEL 2019

 

 

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]
Bouton back to top