Adieu Monsieur Haffmann Théâtre de Bâle

Adieu Monsieur Haffmann Theatre de Bâle Saison Française 2019 Photo VB

Dernière pièce de la Saison Française Adieu Monsieur Haffmann : glaçant !

Jean-Philippe Daguerre Adieu Monsieur Haffmann Theatre de Bâle Saison Française 2019 Photo VB
Jean-Philippe Daguerre Adieu Monsieur Haffmann Theatre de Bâle Saison Française 2019©VB

L’histoire est plausible hélas : Paris, 1942. Le port de l’étoile jaune pour les Juifs est décrété. Joseph Haffmann ( Alexandre Bonstein ) , bijoutier de son état , sent que les choses vont mal tourner pour lui et sa famille . Il propose à son employé Pierre Vigneau ( Charles Lelaure ) , bon français goy , un deal : prendre sa place en qualité de gérant de la bijouterie en échange de sa protection , une planque dans un coin tranquille de la cave  , où Joseph Haffmann range le vin et deux ou trois autres objets sans grand interêt . Pierre et Isabelle sa femme ,  pèsent le pour et le contre en esquissant quelques pas de danse  joyeusement  . Le pour l’emportera largement car ils ont tout à y gagner : le gîte , le poste,  auquel s’ajoute un petit service d’ordre très privé que Joseph acceptera sans rechigner . Allez hop ,emballé c’est  pesé  ! 

Pierre et la belle Isabelle prennent leurs marques , le commerce marche très fort , les bijoux plaisent aux dames et Pierre soigne si bien sa clientèle argentée qu’il se fait une réputation sur la place de Paris , occupée pour l’heure par les nazis. Qu’importe ! Au début en tout cas , Pierre et Isabelle ne semblent pas avoir tout à fait pris la mesure des conséquences de leur petit arrangement  . Ainsi , ils invitent à leur table un couple acheteur : Otto (Jean-Pilippe Daguerre ) est un officiel SS à l’accent traînant toujours à la limite de la menace  , Suzanne est sa femme , française , une sorte de castafiore au rire gras et tonitruant ( Salomé Villiers géniale )  dont la gouaille parigote a surement servi d’arme de séduction auprès de l’allemand , personnage qui a construit sa culture crânement  par le pillage systématique  des oeuvres d’art confisquées aux juifs .

Suzanne reproche très vite à Pierre son acceptation tacite de la situation , essentiellement par interêt , et surtout son manque de courage , à l’opposé de Joseph qui , bravant le danger évident , s’invite lui-même à la table de l’ennemi . Ce dîner à 5 est salutaire pour Pierre qui retrouve la part d’humanité en lui en même temps qu’il sauve la mise de Joseph Haffmann . 

L’histoire est extraite du livre de Jean-Pilippe Daguerre qui  a également mis en scène Adieu Monsieur Haffmann. Un machiavélisme sur fond de Seconde Guerre Mondiale à la hauteur de l’Inconnu à cette Adresse de Kressman Taylor . Des comédiens parfaits : Charles Lelaure incarne Pierre en repenti qui retrouve son âme d’humain  in-extremis ; comme quoi ,jouer dans Camping Paradis n’est pas obligatoirement rédhibitoire ; Jean-Pilippe Daguerre et son masque impassible , tellement convainquant ; Alexandre Bonstein , Joseph , rapetisse calé entre le bourreau et sa femme ricanante  , mais récupère sa superbe grâce au stratagème courageux qu’il envisage.

NOTE DE L’AUTEUR & METTEUR EN SCENE ( Théâtre Rive Gauche ) 

Je ne sais pas vraiment d’où m’est venu l’idée de cette pièce :
Sans doute de mes premiers souvenirs d’enfance avec “Bon Papa Alban” qui me promenait pendant des heures dans le cimetière de Montauban. On s’arrêtait devant chaque tombe, il me racontait la vie des morts… et j’adorais ça.
Sans doute de ce “voyage scolaire” à Auschwitz qui m’a éloigné de l’enfance tout en me rapprochant de l’horreur dont sont capables les Hommes.
Sans doute de tous ces amis touchés par la stérilité et qui cherchent par tous les moyens à avoir un bébé.
Sans doute pour chercher à écrire une pièce qui parle d’amour, de courage et de peur… et qui puisse (m’) aider à mieux comprendre le désordre des Hommes.

“ADIEU MONSIEUR HAFFMANN” est une pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe DAGUERRE ; elle fut donnée d’abord à Avignon. Elle a été multirécompensée.
4 MOLIÈRES 2018 dont : 
-Meilleure pièce du Théâtre Privé
-Auteur francophone vivant : Jean-Philippe DAGUERRE
-Révélation féminine : Julie CAVANNA

-Prix de La Fondation Barrière au théâtre Petit Montparnasse pour la pièce “Adieu Monsieur Haffmann” à Paris, France, le 23 janvier 2018

Représentations jusqu’au  14/07/2019
Théâtre Rive Gauche – 75014 PARIS  

Théâtre de Bâle 

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]
Bouton back to top