Balade au cimetière Hörnli Riehen

Davide Rivalta Hörnli Friedhof Galerie Lilian Andrée Photo VB

Hörnli Friedhof Riehen : le plus grand cimetière de Suisse

Vue de Bâle du cimetiere Hörnli  Photo VB
Vue de Bâle du cimetiere Hörnli ©VB

Nous connaissions bien sur Riehen grâce à sa célébrissime Fondation Beyeler . Dorénavant  , rien ne nous empêche plus d’associer à cette petite commune pleine de charme – hors travaux – du canton de Basel-Stadt à son immense cimetière , un parc arboré organisé tantôt comme un jardin à la Française tantôt comme un espace naturel et fleuri  plus désordonné dit à l’anglaise. Dans tous les cas , une vraie merveille pour tout promeneur solitaire ou pas , amateur de rêveries contemplatives . Ici tout porte à la douceur , l’artiste italien Davide Rivalta y a même dispersé ses massifs protégés . Décidément , il fait bon prendre l’air et profiter de la nature dans cet immense  havre de paix , on aurait presque envie de s’y arrêter pour toujours , surtout qu’au cimetière Hörnli , tu peux choisir le style de ta sépulture : grandiose , modeste , isolée , champêtre. Depuis 1999 , un mur de 10 mètres de long et 5 mètres de haut pouvant accueillir 900 urnes , a été érigé. A l’instar de nos cimetières du Père-Lachaise et  Montparnasse , le Hörnli Friedhof abrite des célébrités locales telles que telles que le célèbre théologien Karl Barth (1886-1968), le psychiatre et philosophe Karl Jaspers (1883-1969), le chimiste et prix Nobel Paul Hermann Müller (1899-1965), le peintre bâlois Alfred Heinrich Pellegrini (1881-1958), le chroniqueur populaire local Gustaf Adolf Wanner (1911-1984) et le tragique écrivain Ines Loos Cècile (1883-1959).

Davide Rivalta Friedhof Hörnli  Photo VB
Davide Rivalta Friedhof Hörnli ©VB

Parlons chiffres :  en 1919 ,  le gouvernement prévoyant qu’entre 1969 et 1979, Bâle compterait entre 250’000 et 300’000 habitants (finalement Bâle en 1979 comptait un peu plus de 210 000 habitants). 20 ans plus tard , il a été conclu qu’un cimetière de 60 000 tombes était nécessaire. En 1919, le Grand Conseil a donné son accord au projet d’un cimetière central sur le site connu sous le nom de “Hörnli”, projet dont la révision est approuvée seulement en 1925 . En octobre 1926, les travaux de construction, qui durèrent plus de cinq ans, commencèrent . Le travail  colossal a été effectué pour un salaire horaire de CHF 1.35 en grande partie par des chômeurs parmi lesquels  beaucoup étaient incapables de faire face à un travail physique lourd. 

Friedhof Hörnli Riehen  Photo VB
Friedhof Hörnli Riehen ©VB

Les travaux ont révélé des traces d’une ancienne colonie romaine déjà connue. Il semble que la zone ait déjà été utilisée pour des enterrements dans l’Antiquité. En 2003, des vestiges de la poterie romaine de l‘époque impériale moyenne (Ier et IIe siècles) ont été mis au jour sous une racine d’arbre où le Kohlisteg rencontre la place Otto-Wenk-Platz. Quatre ans plus tôt, des fragments de céramique avaient été découverts dans une tranchée nouvellement creusée . Par la suite , les vestiges d’un manoir romain ont été découverts dans les environs du cimetière à la suite de ceux de la muraille romaine .

Sur les terrasses surplombant le coude du Rhin, des champs funéraires ont été aménagés, encadrés et séparés par des espaces verts. 43 000 charmes ont été plantés. De plus, 16 000 ifs, 12 000 buis, 9 000 sapins rouges et 600 tilleuls ont animé le nouveau Gottesacker. Les bâtiments ont été construits dans un style néoclassique strict. Fait remarquable : le budget de 7,23 millions de francs n’a pas été dépassé .

Le saviez-vous ? La “Collection Cimetière Hörnli” est abritée dans l’un des rares musées funéraires d’Europe. La collection a été fondée en 1994 grâce à l’initiative de l’ancien fossoyeur passionné Peter Galler qui a conservé avec soin  depuis 1961 des objets liés aux services funéraires pendant des décennies et guide aujourd’hui personnellement les visiteurs dans le musée. 

En ce moment , vous ne serez pas seuls dans les allées du cimetière Hörnli . La galerie Lilian Andrée y a disséminé les oeuvres animalières de l’artiste italien Davide Rivalta . Vous croiserez sur votre chemin des lions , des ours , des aigles , des loups … Il y en a 28 en tout , impossible de les louper si vous vous aidez du plan à disposition à l’entrée. 

Une prochaine visite guidée en compagnie de l’artiste est organisée le jeudi 13 juin 2019 à 12h 

Les abeilles du cimetière Hörnli  Photo VB
Les abeilles du cimetière Hörnli ©VB

Hörnli Friedhof 

Print Friendly, PDF & Email
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]
Bouton back to top