Josef Nadj Mnémosyne à la Filature

Josef Nadj Mnemosyne Filature Mulhouse 2019 photo VB

La Filature de Mulhouse présente : le projet photographique et performatif « Mnémosyne » de Josef Nadj jusqu’au 10 mai 2019

Plusieurs fois accueilli à La Filature en tant que chorégraphe et danseur, l’artiste hongrois Josef Nadj est également plasticien et photographe. Aujourd’hui, 30 ans après sa première pièce, il puise dans sa propre mémoire pour élargir, une nouvelle fois, son horizon créatif et présente Mnémosyne, une œuvre globale associant projet photographique et performance scénique : chaque action, chaque instant résonne avec son parcours, personnel et artistique transfiguré dans une épure emprunté à Beckett.

Josef Hadj propose Mnémosyne projet photographique et performance scénique

Josef Nadj Filature 2019©VB
Josef Nadj mnemosyne Filature 2019©VB

Un comédien dont le visage est enrubané de gaze – le masque est un accessoire de scène récurrent chez Nadj – évolue en toute lenteur à la manière du Nô dont il reproduit le mystère et la subtilité . L’homme masqué fait intervenir son double , un mannequin désarticulé et docile . Josef Nadj ne cache pas ses sources d’inspiration  : en littérature Kafka , Buchner, Michaud ; en arts plastiques, Miquel Marcelo avec qui il avait partagé une autre performance à la Fondation Beyeler en 2006 ; en musique Akosh Szelevenyi . Le titre de la pièce  Mnémosyne , fille d’Ouranos et de Gaïa déesse de la mémoire ,  fait référence à l’atlas inachevé de l’historien d’art Aby Warburg, spécialiste de la Renaissance et fondateur de l’iconologie . Mnémosyne raconte la mémoire d’un monde : celui du chorégraphe et plasticien Josef Nadj. Celui-ci a conçu une vaste exposition photographique au sein de laquelle il imagine une mise en scène impliquant une danse arrêtée proche du mime , confinée dans un petit espace clos et sombre où les personnages se fondent jusqu’à disparaître litteralement dans les tentures noires encadrantes. 

L’exposition photographique présente une série de clichés qui racontent une histoire indépendante accrochée à la mémoire de l’artiste . Mnémosyne s’apparente à une œuvre d’art totale, à la fois installation, performance et exposition.

 

Le noir et blanc sied bien aux poètes : le petit théâtre de grenouilles décédées de Josef Nadj

Josef Nadj Filature 2019 Photo VB
Josef Nadj Mnemosyne Filature 2019©VB

Comment c’est arrivé ? Josef Nadj retourne en enfance , là où les routes parcourues à bicyclette sont jonchées d’imprudentes grenouilles métamorphosées en flaques parcheminées à force de passages répétés de vélos ,  voitures et autres  camions et quelquefois même des tanks, jusqu’à atteindre cet état proche de la tôle .

Enfants, ces sortes de pengo – monnaie hongroise d’avant la guerre- en tôle de crapaud constituaient un vrai trésor, on pouvait les échanger contre ce qu’on voulait, des cristaux de sulfate de cuivre – qui à nos yeux constituaient de véritables morceaux d’azur, qui nous enthousiasmait par leur couleur azur, parce que du jour au lendemain, nous nous retrouvions près de l’Adriatique, la mer des mers, à la frontière de la presqu’île des Balkans – on pouvait aussi les échanger contre des épingles à chapeau avec des rubis, des timbres exotiques ou à l’effigie de la reine d’Angleterre… Ces cadavres avaient encore une autre vertu considérable, ils étaient de véritables guérisseurs – on frottait et soignait avec, sur nos pieds et nos mains, les tumeurs naissantes en forme de durcissements de la peau qu’on appelle durillons. ” Texte de Ottó Tolnai (traduction du hongrois par Ingrid Keresztes et Bea Gerzsenyi).

Pas plus critiquable que la croyance selon laquelle la corne de rhinocéros renfermerait le pouvoir magique de guerir un tas d’affections , du mal de crâne au cancer ! Comme Josef  Nadj est chorégraphe de son état , on conçoit que  la mise en scène soit pour lui une seconde nature . Du coup , ses grenouilles momifiées- 108 clichés- reviennent à la vie telles quelles mais imbriquées au hasard de son créatif esprit dans des éléments divers qui semblent n’avoir aucun rapport les uns avec les autres , un lapin-bougie , un masque africain , une coquille de moule ouverte, une main … en tout un bric-à-brac sans queue ni tête  qui rappelle Daniel Spoerri et son dejeuner sous-l’herbe.

Le catalogue des photographies de Mnémosyne est désormais disponible

Qui est J O S E F  NADJ ? 

Josef Nadj Mnemosyne Filature 2019 Photo VB
Josef Nadj Filature 2019©VB

Josef Nadj naît à Kanjiža, en Voïvodine, une enclave de langue hongroise située en Serbie. Il se dirige tout d’abord vers le dessin. Après une formation aux Beaux-Arts de Budapest,  il s’installe à Paris, suit des cours de mime et s’initie au tai-chi, au butô et à la danse contemporaine en tant qu’interprète auprès de Sidonie Rochon, Mark Tompkins, Catherine Diverrès ou François Verret. Chorégraphe, danseur, mais aussi plasticien et photographe, il pose un regard poétique et passionné sur l’humanité, toujours à la recherche de nouvelles formes. L’originalité de son geste créatif prend sa source dans son parcours d’artiste décliné au gré des soubresauts de l’histoire européenne. Josef Nadj est un artiste sans frontières ni barrières.

Son approche, novatrice et insolente, l’impose comme un pionnier de la danse contemporaine. Depuis Canard Pékinois (1987), sa pièce fondatrice, Josef Nadj creuse le sillon d’une chorégraphie exigeante et passionnée. Qu’il visite des auteurs atypiques (Beckett, Kafka, Michaux) ou entraîne avec lui des plasticiens (Miquel Barceló) ou des musiciens (Akosh Szelevényi, Joëlle Léandre),  Josef Nadj s’épanouit dans une totale liberté. Comme pour réveiller nos sens, il mélange les références, les signes et les matériaux. Oscillant entre réel et onirisme, tradition et modernité, il interroge l’essentiel : le rapport de l’homme à lui-même. Josef Nadj est l’auteur de plus d’une quarantaine de créations et d’expositions programmées dans près de cinquante pays.

Par leur composition, leur sujet et la présence de personnages mis en situation, ses plus anciens travaux photographiques sont indissociables de ses œuvres scéniques. Ils préparent, prolongent ou accompagnent les processus de création. Dès le début des années 2000, Josef Nadj s’engage dans de nouvelles recherches plastiques qui, même si elles en partagent certains thèmes, se distinguent de ses chorégraphies – en cela, tout d’abord, que la figure humaine en est absente.

Josef Nadj a dirigé le Centre chorégraphique national d’Orléans de 1995 à 2016 avant d’établir sa nouvelle compagnie à Paris en 2017. Il entreprend depuis un nouveau cycle et replace le travail plastique et photographique au cœur de sa démarche artistique.

Programmation Joseph Nadj à la Filature 

Club sandwich

jeu. 2 mai 12h30

visite guidée + pique-nique

inscription 03 89 36 28 28

apéro photo

ven. 10 mai 19h15 visite guidée + apéritif

inscription 03 89 36 28 28

EXPOSITION photographies, vidéo Josef Nadj . Création le 22 septembre 2018 à la Biennale de la danse de Lyon – Musée des Beaux-Arts.

Production, diffusion Bureau PLATÔ (Séverine Péan, Emilia Petrakis)

 Josef Nadj a été artiste en résidence au CENTQUATRE-Paris et lauréat du programme de résidences internationales de la Ville de Paris aux Récollets.

 

FILATURE DE MULHOUSE

 

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]
Bouton back to top