Design Miami/ Basel 2019

Stuart Parr Riviera Rendezvous Design Miami Basel © Photo VB

Kim Simonsson Moos People Basel2019  Photo VB
Kim Simonsson Moos People Basel2019 ©VB

La Mecque des designers : Design Miami/ Basel 2019

Cette année , débarquer à l’étage pour admirer les merveilles actuelles des designers du monde, fut un moment particulièrement agréable grâce aux collections de Stuart Parr , une ribambelle de voitures customisées avec force paniers en rotin et autres parasols à franges des années 60 appelant violemment aux vacances au bord de la mer , un cri auquel il a seulement manqué Charles Trenet entonnant joyeusement  la mythique Nationale 7 . Rien d’étonnant à ce que Stuart Parr ait titré sa collection Riviera Rendez-vous . Stuart Parr Collection poursuit ainsi son étude de La Dolce Vita avec cette collection de voitures de luxe et de sport classiques des années 1950-1970. Un seul mot : merci  pour ce revival réjouissant!

Ensuite , sur la droite , un champ de personnages genre Le Geant Vert ( vieille pub de 1992 ) perchés sur des échaffaudages  comme en exposition-vente , sont l’oeuvre du sculpteur finnois Kim Simonsson représenté par la Jason Jacques Gallery . Simonsson serait-il nostalgique de son enfance ? En tout cas ,  il a imaginé une série spectaculaire d’enfants couleur vert pomme, les Moss People , qui ont l’air tout droit sortis des pages de Peter Pan. Sur son site , les enfants moussus sont incorporés au milieu naturel , forêt, lac , la plupart d’entre eux sont coiffés de plumes ( Simonsson raconte que l’idée lui est venue après avoir vu un vieil homme africain avec une plume dans les cheveux dans un jeu vidéo) . L’ensemble inspire plutôt la tristesse que l’enchantement , l’angoisse que la sereinité , l’isolement plutôt que la communauté.

Design Miami Basel présent cette année  45 des plus grandes galeries de design du monde, 14 présentations Curio- section permettant à des exposants de présenter dans de petits espaces des projets spéciaux – neuf projets Design at Large, et une nouvelle installation des trois lauréats du prix Swarovski Designers of the Future, Design Miami/ Basel .
Le nouveau directeur, Aric Chen, a proposé des conversations mettant  en vedette des chefs de file du monde de l’art, du design et de l’architecture, dont Deyan Sudjic, Hans Ulrich Obrist, Maja Hoffmann, Mathieu Lehanneur, Studio Swine et Maria Cristina Didero, pour ne citer que quelques-uns.

Conscience environnementale: il est beaucoup question cette année de la façon dont nous maltraitons notre planète ; par exemple , Le groupe de pression britannique A Plastic World a été engagé pour s’assurer que toute la restauration de la foire est exempte de plastique à usage unique. Et les cartes VIP habituelles ont été remplacées par des bracelets en tissu plus écologiques. De même , l’artiste Ugo Rondinone, propose ses lunettes recyclables à 350 $ la pièce- oui , protéger notre environnement coute et vous n’êtes pas chez les discounters , vous êtes à Design Miami Basel !-, à une clientèle ravie par sa neutralité environnementale. Les montures sont en plastique entièrement biodégradable, les verres en verre minéral naturel. Les 9 projets  de designers  retenus par Aric Chen visent à faire prendre conscience des dommages irréversibles que nous avons causés au monde. Parmi ces praticiens se trouve l’octogénaire Andrea Branzi, qui a dit un jour que la réussite définitive des humains à la fin du XXe siècle était de reconnaître que nous avons créé des problèmes que nous ne pouvons résoudre. La galerie parisienne Chastel Marechal a acquis une pièce exceptionnelle, directement de la maison pour laquelle elle a été conçue au début des années 1970, près de la plage de Rio de Janeiro. Ce canapé 7 mètres de long est un objet second hand donc écologique, – pas facile à caser tout de même hors la question du prix qui ne m’interesse pas du coup  – fabriqué à partir d’un canoë indigène abandonné, il est rugueux et glamour à parts égales, et dégage une légère odeur de l’endroit en bord de mer pour lequel il a été conçu. 

Galerie Chastel Marechal Design Miami Basel 2019 PhotoVB
Galerie Chastel Marechal de l’usage d’un canoë abandonné Design Miami Basel 2019©VB

Connie Hüsser est la laureate du Grand Prix du Design 2019 . Au fil des ans, la journaliste et styliste suisse Connie Hüsser a collectionné une gamme inattendue d’objets des designers contemporains Bertjan Pot, Harvey Bouterse, Sabine Marcelis, Nick Ross, et Wang & Söderström. Son installation présente des vases, des bibliothèques, des lustres et des éléments sculpturaux sur la même plateforme que des éponges, des bols, des masques et des miroirs.

Extrait des débats proposés dans le cadre du salon Design Miami Basel 2019

Après Notre-Dame : Concilier le passé et l’avenir du design français
Le récent incendie tragique à Notre-Dame de Paris a suscité de vifs débats sur l’avenir de la cathédrale. Faut-il reconstruire la structure telle qu’elle était, comme l’a décidé le Sénat français, ou sa reconstruction doit-elle exprimer d’autres aspirations, plus contemporaines ? Les designers français Odile Decq et Mathieu Lehanneur proposaient leurs positions sur le sujet et sur les tensions persistantes entre histoire et innovation dans le design français.

La conception comme outil de transition : L’approche de l’Atelier Luma
L’Atelier Luma est un laboratoire de conception qui cartographie la communauté méditerranéenne de la région des zones humides de Camargue pour créer de nouvelles façons durables d’utiliser les ressources naturelles et culturelles de la biorégion. L’initiative met à l’essai de nouvelles façons de concevoir, de penser et de concevoir et revendique de nouveaux rôles et responsabilités en matière de design au XXIe siècle. Pour célébrer le lancement du livre Design as a Tool for Transition de l’Atelier Luma : L’Atelier Luma Approach, Maja Hoffmann s’assoit avec Jan Boelen et un panel de designers, experts et collaborateurs clés pour répondre aux urgences du monde contemporain. Particpants : Jan Boelen, Maartje Dros, Maja Hoffmann, Eric Klarenbeek, John Thackara, Johanna Weggelaar

Remodelage du Bauhaus, 100 ans plus tard
Cent ans après la fondation de l’école, l’influence du Bauhaus ne cesse de croître. Cependant, cette influence est souvent mal comprise. Ce programme explore comment, loin de représenter un discours “moderne” singulier – au sens ahistorique et universalisateur – le Bauhaus s’est inspiré des traditions culturelles antérieures tout en se transformant à mesure que ses idées se répandaient dans le monde.
Participants : Paul Hughes, Mateo Kries( directeur du Vitra Design Museum ) , Satyendra Pakhalé, Deyan Sudjic

Artisanat interrompu
Ces dernières années, les frontières et les définitions de l’artisanat se sont considérablement élargies. Toujours centrée sur l’objet, cette discussion explore de nouveaux potentiels pour le domaine à partir des points de vue simultanés du passé, du présent et de l’avenir : de la réinvention des traditions et des récits artisanaux à la relation de l’artisanat avec l’industrie, en passant par les possibilités spéculatives des artisans à l’époque de l’Anthropocène. Participants : Ivano Atzori, Kyre Chenven, Shahar Livne, Caroline Roux, Michael Young.

François -Xavier Lalanne Galerie Miterrand Paris Design Miami Basel 2019 Photo VB
François -Xavier Lalanne Galerie Miterrand Paris Design Miami Basel 2019©VB
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]
Bouton back to top